Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › Locus solus

John Zorn › Locus solus

cd • 38 titres • 68:37 min

  • 1Bass and the treble02:57
  • 2Acquisition and control of fire01:33
  • 3Honey-cab02:33
  • 4Switch02:15
  • 5Juan takes it out of his system02:11
  • 6The wish02:02
  • 7A case arose02:00
  • 8The elf01:41
  • 9Getting curly01:51
  • 10Don't switch01:50
  • 11Smooth cheeks of a big ego01:51
  • 12Add water02:15
  • 13Cold01:31
  • 14Fraiar T.00:58
  • 15Too me02:16
  • 16You rang?01:17
  • 17Self-satisfied01:22
  • 18Agora01:10
  • 19Dot, dot, dot01:14
  • 20Moi non plus01:43
  • 21Liver01:49
  • 22The footman's eyes get crossed01:04
  • 23Heike Cipher mystery01:47
  • 24Jedi mind trick01:06
  • 25Mysterious island02:11
  • 26You only live twice, Mr. Bond01:59
  • 27When arrows meet01:38
  • 28Never say never again01:45
  • 29Sign of the four02:13
  • 30Locus solus, Pt. 1-202:11
  • 31Where are my victims?02:06
  • 32Disco volante02:06
  • 33Kaiser in Borneo01:48
  • 34The saint01:40
  • 35The violent death of Dutch Schultz01:23
  • 36Thunderball01:43
  • 37White zombie01:30
  • 38The slaves of Vesuvius02:05

line up

Anton Fier, Wayne Horvitz, Arto Lindsay (guitare, voix), Christian Marclay, Mark E. Miller (batterie), Ikue Mori, John Zorn (saxophone alto, saxophone soprano, clarinettes, game calls), Whiz Kid

remarques

L'édition d'Eva/Wave de 1987 contient des bonus tracks

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
game piece

John Zorn est marrant, mais il lui arrive d'être parfois un petit peu chiant. A ce titre, "Locus Solus" pourrait être comparé au "First Recording" tellement il est anarchique, bruyant, strident, inutile, agaçant. Improvisations à 200%, avec tout ce qui peut faire du bruit, des sons aigus, pseudos larsen, des samples bidouillés à l'extrême, des voix trafiquées, des bouts de saxos hurlants typiquement Zornien, etc… On dirait un mélange entre le pire d'un Yoshihide, un album solo de Patton et Hemophiliac, le projet branlette Zorn / Patton / Mori. Pas étonnant, au vu du line-up de malades tous plus barges les uns que les autres (Mori, le génial Lindsay, Miller, etc…). C'est du n'importe quoi, et c'est à peine drôle (bien que vers la fin, ce soit très drôle, avec cette batterie hystérique totalement à la masse, ces sons kitsch et le saxo qui semble nous parler). En tout cas, ça fait très mal aux oreilles, et c'est carrément barré à l'extrême. Imaginez vous en soirée, avec des amis. Personne ne sait jouer d'instruments. Tout d'un coup, vous disposez d'un saxo, d'une batterie, de trucs électroniques, j'en passe et des meilleures. Vous vous mettez à tripoter tous les instruments, pour voir, tous ensemble. Vous rigolez bien mais on vous enregistre à votre insu. Et bien voilà "Locus Solus". 38 titres allant de 1 à 2 min… franchement imbuvable, comme la plupart de ces Games Pieces d’ailleurs (cf Cobra…).

note       Publiée le samedi 5 février 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Locus solus".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Locus solus".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Locus solus".

stanley › mercredi 28 février 2007 - 15:48  message privé !
j'avoue que cet album laisse à désirer ,je l'ai vendu pour 5 $
Note donnée au disque :       
matstriker › samedi 6 janvier 2007 - 19:49  message privé !
je confirme pour les couinements...
heirophant › samedi 6 janvier 2007 - 15:42  message privé !
tiens, je viens de remarquer dans la set list un titre appelé "disco volante". mr bungle aurait-il nommé leur album en son hommage?
Note donnée au disque :       
bubble › lundi 7 février 2005 - 11:59  message privé !

oui exellent cet album ! surement un des meilleurs de zorn meme !!

taliesin › samedi 5 février 2005 - 20:45  message privé !
Ah moi je l'apprécie encore bien cet album, surtout par rapport aux 'First recordings'... L'album chroniqué est une réédition je pense, car 'Locus solus' est sorti en 91 (et encore, l'enregistrement date d'une dizaine d'années auparavant).
Note donnée au disque :