Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMr. Bungle › Mr. Bungle

Mr. Bungle › Mr. Bungle

cd • 10 titres • 73:15 min

  • 1Quote unquote06:56
  • 2Slowly growing deaf06:59
  • 3Squeeze me macaroni05:38
  • 4Carousel05:13
  • 5Egg10:38
  • 6Stubb a dub07:19
  • 7My ass is on fire07:47
  • 8The girls of porn06:42
  • 9Love is a fist06:01
  • 10Dead goon10:02

enregistrement

Different Fur studio, San Francisco, Californie, USA, 1991

line up

Trevor Dunn (basse), Danny Heifetz (batterie), Mike Patton (chant), Trey Spruance (guitare, claviers), Theobald Brooks Lengyel (saxophone alto), Bär McKinnon (saxophone tenor)

Musiciens additionnels : John Zorn (Saxophone tenor [9]), David Shea (turntables), Yeesus Krist (chant), Maximum Bob (chant), Kahli (chant), Jennifer (chant)

remarques

Une petite bombe produite par John Zorn.

chronique

Styles
metal
ovni inclassable
Styles personnels
fusion

Qu'est ce que j'ai pu m'éclater sur ce disque ! Découvert deux ans après sa sortie, on m'avait aiguillé sur le cas de Mr. Bungle en me disant que Mike Patton avait un autre groupe que Faith No More qui pourrait m'intéresser. Et comment ! Nous sommes au début des années 1990, et le funk métal règne en maître sur la scène alternative américaine. Des Red Hot, en passant par Fishbone ou Living Colour, la tendance est à un rock nerveux mais sautillant et gai. Ce premier essai, en réalité une synthèse des différentes cassettes démo publiées par le groupe, s'aligne sur cette mouvance. Rétrospectivement, cet album de Mr. Bungle est peut-être celui qui subit le plus l'outrage du temps, mais c'est aussi une pièce essentielle du puzzle. Jamais depuis Frank Zappa, un tel capharnaüm n'avait eu tant de gueule. Tous les genres passent à la moulinette ; ska, rap, funk, metal, contemporain, easy listening, techno... Nous sommes encore loin de nous douter qu'ils franchiront les frontières de l'impossible avec "Disco Volante", ni d'arriver à en concentrer toute l'énergie sous une forme plus passe-partout ("California"), mais "Mr. Bungle" reste une aventure extraordinaire, sans apparat et à l'état brut.

note       Publiée le mardi 30 octobre 2001

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Mr. Bungle".

notes

Note moyenne        78 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mr. Bungle".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mr. Bungle".

(N°6) › mercredi 8 juillet 2020 - 18:42  message privé !
avatar

Non, celui-ci ! Faut suivre un peu ! Et Songs for the Deaf alors ?

Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 8 juillet 2020 - 18:11  message privé !

California, leur moins bon ?? Hola, comme tu y vas, tu es un oufguedin, toi, ma parole !

Note donnée au disque :       
(N°6) › mercredi 8 juillet 2020 - 17:46  message privé !
avatar

Leur moins bon. C'est dire le niveau, quoi.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 8 juillet 2020 - 17:44  message privé !

Oui, c'est leur meilleur disque ; allez, à égalité avec California.

Note donnée au disque :       
(N°6) › mercredi 8 juillet 2020 - 17:41  message privé !
avatar

Une vie ou deux que je ne l'avais plus écouté. Tiens donc mais je le connais un peu par coeur, sauf la fin. C'est quand même plus con que malsain et c'est toujours ma foi aussi impressionnant. Faut s'enquiller le côté ska, ce qui n'est jamais évident et Patton chante toujours avec sa voix de nez, mais bon, quel machin invraisemblable quand même. Par contre comme à l'époque, je trouve que ça perd de l'élan sur la fin, le sleaze-funk de "Girls of Porn" ne m'a jamais plus emballé que ça et les deux derniers titres donnent un peu envie de gueuler "C'est pas bientôt fini ce cirque !". J'aime pas les clowns, mais ce genre de clowneries, si.

Note donnée au disque :