Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › Angelus novus

John Zorn › Angelus novus

  • 1998 • Tzadik TZ 7028 • 1 CD

cd • 9 titres • 47:30 min

  • For your eyes only 1988
  • 1For your eyes only13:47
  • Christabel 1972
  • 2Part I04:04
  • 3Part II03:52
  • Carny 1989
  • 4Carny12:59
  • Angelus novus 1993
  • 5Peshat02:05
  • 6Tzomet01:24
  • 7Aliya04:25
  • 8Herut01:46
  • 9Pardes02:55

enregistrement

Enregistré au New England Conservatory's Jordan Hall de Boston. Titre 1 enregistré le 6 février 1996. Titres 2 et 3 enregistrés le 18 novembre 1996. Titre 4 enregistré en juin 1992. Titres 5 à 9 enregistrés le 15 avril 1997

line up

Stephen Drury (piano [4], chef d'orchestre), Julianna Miller (flûte [1]), Tania Tupper (hautbois [1]), Michelle Montone (clarinette [1]), Minako Taguchi (basson [1, 5 à 9]), Chris Still (trompette [1]), Heinz-Carl Schwebel (trompette [1]), Molly Pate (cor [1]), James Nickel (cor [1], cor d'harmonie [5 à 9]), Chris Rozmarin (trombone [1]), Roger Clapp (tuba [1]), Jun Komatsu (piano [1]), Heather Kellgreen (harpe [1]), Sean Mannion (percussions [1]), Scott Vincent (percussions [1]), Robert Schultz (percussions [1]), Haldan Martinson (violon [1]), Mina Sasaki (violon [1]), Christina Day (alto [1]), Walter Haman (violoncelle [1]), Chris Burns (bass [1]), Stephanie Wagner (flûte [2, 3]), Cindy Kim (flûte [2, 3]), Beth Chandler (flûte [2, 3]), Ann Bobo (flûte [2, 3]), Gasper Hoyos (flûte alto [2, 3]), Ilana Schroeder (alto [2, 3]), Kyoko Hida (hautbois [5 à 9]), Izumi Nishizawa (hautbois [5 à 9]), Bharat Chandra (clarinette [5 à 9]), Min-Ho Yeh (clarinette [5 à 9]), Robert McGrath (basson [5 à 9]), Daniel Shaud (cor d'harmonie [5 à 9])

remarques

chronique

Styles
musique classique
Styles personnels
musique de chambre

"Angelus novus" fait partie des premières sorties de John Zorn en musique classique. Il s'agit d'ailleurs du premier enregistrement de ses compositions de musique de chambre. Au programme, on a notamment deux compositions des années 80 qui se retrouveront dans le double album "Cartoon / S&M" dans d'autres versions, "For your eyes only" et "Carny", on a aussi l'une des toutes premières compositions du new-yorkais, "Christabel" de 1972 alors qu'il n'était qu'un adolescent, avant de finir avec le plat de résistance éponyme, "Angelus novus". Il est clair qu'on est à ses tout débuts et qu'il n'a pas encore l'expérience des compositions classiques. Si vous lisez mes chroniques de "Cartoon / S&M", vous verrez que les deux morceaux que l'on retrouve ici ne sont pas les plus simples à appréhender, que ce soit "For your eyes only" et ses changements de tempos et d'ambiances incessants, pour le meilleur et pour le pire, ou bien le piano solo de Stephen Drury sur "Carny", c'est opaque. Le premier a le bon côté de ne pas laisser l'auditeur s'ennuyer, mais le résultat manque de mordant et de véritable accroche. "Carny" est quant à lui un peu trop soporifique. Pas que le morceau soit lent, au contraire, mais sa structure si décousue fait qu'on lache le fil au bout d'un moment et qu'on attend la suite de l'album plus qu'autre chose. Entre les deux morceaux, "Christabel" fait office de tampon, permettant à l'auditeur de souffler un peu. Plus courte, moins de 8 minutes, découpée en deux parties, cette composition est plus légère alternant ambiance douce, lente et posée avec des atmosphères plus vives, forestières, à la flûte, donnant un côté "Peter et le loup" de Prokofiev assez juvénile et sympa, même si on sent quelques bonnes longueurs sur la fin. D'un côté, on comprend mieux quand on voit que le morceau a été composé dans les jeunes années de Zorn. La composition finale se rapproche d'ailleurs de "Christabel" avec cette flûte comme instrument principal et des ambiances similaires. "Angelus novus" propose de bonnes choses, une écriture mieux sentie avec des enchainements mieux réussis. Il s'agit de la composition la plus récente du disque, Zorn commence à prendre un peu plus de bouteille sur les compositions classiques, à mieux jouer sur les ambiances, surtout ces passages calmes, pesants, qui réussissent à captiver l'auditeur, comme sur "Aliya". John Zorn nous propose ici un premier disque de musique de chambre varié mais assez inégal hélas. Les compositions datent de 3 périodes bien différentes et cela n'aide pas à la cohésion. Reste de bonnes idées, mais on est encore loin des merveilles qu'il nous composera par la suite dans cette série !

note       Publiée le samedi 8 août 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Angelus novus".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Angelus novus".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Angelus novus".