Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › Spillane

John Zorn › Spillane

cd | 4 titres | 53:59 min

  • 1 Spillane
  • 2 Two-lane highway (part 1)
  • 3 Two-lane highway (part 2)
  • 4 Forbidden fruit

enregistrement

Enregistré entre juin et août 1986 et en juin ainsi qu'en septembre 1987

line up

Anthony Coleman (piano, orgue, celeste), Hank Dutt (Kronos Quartet) (alto), Carol Emanuel (harpe), Bill Frisell (guitare), Melvin Gibbs (basse), David Harrington (Kronos Quartet) (violon), Wayne Horvitz (piano, claviers), David Hofstra (basse, tuba), Ronald Shannon Jackson (batterie), Bob James (K7, CD), Joan Jeanrenaud (Kronos Quartet) (violoncelle), John Lurie (chant, voix de Mike Hammer), Christian Marclay (turntables), Big John Patton (orgue), Bobby Previte (batterie), Robert Quine (chant, guitare, voix de la conscience de Mike Hammer), John Sherba (Kronos Quartet) (violon), Jim Staley (trombone), David Weinstein (claviers, celeste), John Zorn (saxophone alto, clarinette), Albert Collins (chant, guitare), Ohta Hiromi (chant)

Musiciens additionnels : Kronos Quartet

chronique

Sur cet album datant de 1987, on retrouve 3 titres évoluant dans 3 styles complètement différents (le deuxième morceau est d'ailleurs coupé en 2, je me demande bien pourquoi ?!?). Tout d'abord, la plage principale, "Spillane", qui s'étend sur plus de 25 minutes est un morceau très jazzy écrit sous la forme d'un patchwork de plusieurs parties durant de quelques secondes à 2-3 minutes maxi enchainées entre elles par des passages audio issu de la série policière créée par Mickey Spillane (me tromperais-je ?) justement. Il n'est pas facile de rentrer dans ce véritable film audio tant cela parait décousu, mais au bout d'une bonne dizaine d'écoutes, on découvre tous ses secrets et on ne peut qu'apprécier cet enchainement de scènes sonores. Certaines parties sont même d'ailleurs extraordinaires, comme ce solo de piano dantesque aux alentours de la quizième minute. Certainement l'un des morceaux les plus riches et intéressants de Zorn que j'ai eu à écouter jusqu'à présent. Le deuxième morceau est plus linéaire et se place dans un style très bluesy avec notamment le guitariste Albret Collins. Ici, on a plutôt affaire à un bon boeuf avec pas mal d'arrêts, de parties lentes - limite ambient guitaristique genre Neil Young ! - avec quelques passages bruitiste typique chez John Zorn ! Le tout est bien inspiré et suffisament rythmé pour garder intact l'intérêt pendant la petite vingtaine de minutes que dure le morceau. A noter que la deuxième partie du morceau est très calme, tout en tension planante ! Il doit tout de même s'agir du titre le moins prenant du CD, parce qu'en guise de dernier morceau, "Forbidden fruit" est quant à lui un titre de... classique ! Et là encore, c'est une grande réussite avec des parties totalement déjantées qui s'enchainent à des passages de tensions extrême avec petits filets de chant féminin pas déplaisants ! Le contraste est énorme et donne toute sa beauté à l'ensemble. On peut facilement rapprocher ce morceau des BO de cartoon style Tex Avery ! Le chant en japonais apporte encore un peu plus d'originalité au tout. Au final, cet album montre à la fois l'éclectisme et le talent impressionnants du New-Yorkais qui maitrise à la perfection des styles aussi variés que le jazz, l'ambient, le blues et le classique. Du grand art !

note       Publiée le samedi 4 octobre 2003

partagez 'Spillane' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Spillane"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Spillane".

ajoutez une note sur : "Spillane"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Spillane".

ajoutez un commentaire sur : "Spillane"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Spillane".

kranakov › mercredi 10 septembre 2014 - 09:42  message privé !

Effectivement un des sommets de l'oeuvre de John ZORN - il faut rappeler qu'à l'époque il ne pondait pas vingt-cinq disques par an et s'il composait tout autant, nombre de pièces avaient l'honneur de longues sessions de ré-écritures…

Si la diversité des pièces est tout à fait saisissante, c'est surtout la précision de son travail d'arrangeur et de chef d'orchestre qui me séduit ici : un immense bluesman électrique comme Albert COLLINS fait ici preuve d'une écoute qu'on ne soupçonnerait jamais chez un type de cette trempe, notamment.

N'hésitez pas à vous procurer l'édition NONESUCH de 1988 car à ma connaissance "Forbidden Fruit" et "Two Lane Highway" n'ont jamais été réédités sur un album Tzadik.

Note donnée au disque :       
Cathedrale › samedi 18 février 2012 - 23:22  message privé !

Une putain de tuerie auditive

Note donnée au disque :       
punksportif › mardi 22 mars 2011 - 20:41  message privé !

Incontournable !

Note donnée au disque :       
heirophant › dimanche 6 novembre 2005 - 14:39  message privé !
lol. t'inquite, j'apprecie beaucoup aussi coleman. the shape of jazz to come excellent. mais zorn, quand meme, quel genie! il sort plein de merdes inécoutables, c certain, mais quand il est reellement inspire, ca touche au sublime! et spillane en fait partie. j'arrete pas d'ecouter ce morceau, c une veritable oeuvre d'art! ouaou!!
Note donnée au disque :       
heirophant › dimanche 6 novembre 2005 - 12:30  message privé !
sans aucun doute le meilleur disque de zorn en solo. le morceau spillane est un reel chef d'oeuvre : tout au long des 25 minutes que dure le morceau, on ne s'ennuie jamais! forbidden fruit est genial egalement.
Note donnée au disque :