Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › Mysterium

John Zorn › Mysterium

cd • 5 titres • 32:51 min

  • 1Orphee09:15
  • 2Frammenti del sappho13:37
  • Walpurgisnacht
  • 3Pt. 102:53
  • 4Pt. 205:12
  • 5Pt. 301:54

informations

Enregistré entre mai et septembre 2005

line up

Lisa Bielawa (chant [2]), Jennifer Choi (violon [3 à 5]), Martha Cluver (chant [2]), Abigail Fischer (chant [2]), Stephen Gosling (célesta [1], harpe [1]), June Han (harpe [1]), Brad Lubman (chef d'orchestre [1, 2]), Lois Martin (violon [1]), Ikue Mori (électronique [1]), Tara O'Connor (flûtes [1]), Richard O'Neill (violon [3 à 5]), Fred Sherry (violoncelle [3 à 5]), David Shively (percussions [1]), Kirsten Sollek (chant [2]), Martha Sullivan (chant [2])

chronique

Sur cette nouvelle fournée de compositions classiques, John Zorn nous propose trois morceaux bien distincts avec des ambiances toutes différentes. La première, "Orphée" est assez typique des compositions classiques du New-Yorkais avec ici l'accent mis sur la harpe et la flûte, donnant vraiment l'impression d'un dialogue entre eux avec quelques percées plus abruptes. L'originalité ici vient de l'ajout de parties purement électroniques par Ikue Mori au milieu de tous ces instruments acoustiques classiques. Alors que la Japonaise peut avoir l'habitude de créer des murs de son stridents, elle reste là beaucoup plus sobre avec des ajouts en arrière plan pour accentuer certaines atmosphères mystérieuses, inquiétantes et parfois féeriques. Il s'agit clairement du morceau que je préfère de ce "Mysterium", aventureux, original avec de très bonnes atmosphères, sans que le rendu soit, comme souvent avec Zorn, trop bruitiste. Il subsiste quelques bonnes montées rappelant certains effets qu'on retrouve dans le post-rock. Le deuxième morceau est intégralement vocal, avec cinq chanteuses. Je suis beaucoup moins friand de cette formule. Le morceau n'est pas non plus déplaisant, mais il est un peu longuet. Les atmosphères sont bien restituées, on ressent toujours cette tension et ce côté mystérieux, éthéré, propre à ce disque, mais le rendu est quand même un peu trop long et lent avec des effets vocaux redondants. Clairement, la tension est vite tombée ! Le dernier morceau est découpé en trois mouvements, dans un style plus énergique, proche des musiques de cartoon, avec beaucoup d'à coups et de changements de rythmes. Le trio est bien en place, mais les compos ne sont pas spécialement haletantes. Le résultat est assez vide, il manque clairement d'accroche et de vie dans cet ensemble. Je n'arrive pas du tout à accrocher ici sur ce morceau stérile. Ça s'active, c'est énergique, mais je trouve le résultat plat malgré tout. C'est pour moi un problème d'écriture avec des compos où finalement, rien ne reste en tête. Au final, on a un disque manquant d'unité et assez mineur de John Zorn, où seul le premier morceau réussit à tirer son épingle du jeu avec de très belles atmosphères, les deux suivants étant d'un niveau bien inférieur. Pas son meilleur !

note       Publiée le samedi 20 mai 2023

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Mysterium" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Mysterium".

    notes

    Note moyenne        3 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Mysterium".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Mysterium".

    SEN Envoyez un message privé àSEN

    J'adore John Zorn personnellement, mais là non ^^

    saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
    avatar

    Je te trouve dur Nicko, 3/6 ça donne espoir aux curieux qu'il y a quelque chose à en tirer malgré tout !

    Note donnée au disque :       
    taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

    Entièrement d'accord avec Nicko !

    Note donnée au disque :