Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › Astronome

John Zorn › Astronome

  • 2006 - Tzadik, TZ7359 (1 cd)

cd | 3 titres | 44:20 min

  • 1 A Secluded Clearing in The Woods / A Single Bed in a Small Room / The Innermost Chapel of a Secret Temple [14:34]
  • 2 A Mediaeval Laboratory / In The Magick Circle [17:02]
  • 3 A Barren Plain at Midnight / An Unnamed Location [12:44]

enregistrement

USA, avril 2006

line up

Joey Baron (batterie), Trevor Dunn (basse), Mike Patton (chant)

chronique

Styles
hardcore
jazzcore
ovni inclassable
Styles personnels
jazzcore

Déjà deuxième installation de cet ambitieux nouveau projet du compositeur américain à seulement six mois d'intervalle (espérons qu'il sache s'arrêter à temps cette fois), "Astronome" qui se veut sans doute plus extrême que "Moonchild" dans son approche, me semble surtout beaucoup plus confus. Articulé autour de trois longues pièces aux thèmes bien distincts si bien que l'on peut compter en réalité sept titres au lieu de trois en l'absence d'indexation appropriée, l'exercice de style charrie avec lui plus que jamais l'odeur de Fantômas, celle de "Delirium Cordia" en particulier. Quand on connaît mon amour immodéré pour ce chef-d'oeuvre incompris de ce début de vingt-et-unième siècle, il n'y a aucun mystère à déceler quelle sera mon appréciation générale au sujet de "Astronome". L'acteur de l'ombre qu'est John Zorn semble particulièrement en retrait ici, faisant le choix volontaire de laisser les principaux acteurs de ce spectacle sonore jouer en roue libre, ce qui nous apporte un nombre considérable de longueurs inutiles. De fait, on a droit à quelques belles démonstrations de la redoutable efficacité dont sait faire preuve la paire rythmique constituée de Trevor Dunn et Joey Baron, indivisibles comme une paire de fesses ("A Barren Plain at Midnight"). Pour autant, je ne me fais aucun soucis pour les amateurs éclairés qui, quoi qu'il arrive, ne verront aucune utilité à reçevoir un avis extérieur sur ce qui leur semble, de prime abord, être tout simplement un grand disque. Comment pourrait-il en être autrement ? Vu les artistes impliqués (y a même Laswell à la console)... À choisir, je préfère quand même "Moonchild", déclinaison plus succinte et, me semble-t-il, bien plus efficace, d'un même thème auquel "Astronome", dans l'absolu, n'apporte strictement rien. Reste l'objet, de toute beauté, qui représente à mes yeux le seul véritable argument de vente capable de faire plier les réticents comme les plus indécis.

note       Publiée le mardi 16 janvier 2007

partagez 'Astronome' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Astronome"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Astronome".

ajoutez une note sur : "Astronome"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Astronome".

ajoutez un commentaire sur : "Astronome"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Astronome".

boumbastik › samedi 14 novembre 2009 - 20:48  message privé !

je sais pas encore. trop frais. mais a priori un peu bof quand même...

Horn Abboth › vendredi 10 avril 2009 - 01:25  message privé !

euh...

Note donnée au disque :       
prypiat › lundi 28 juillet 2008 - 18:53  message privé !
L'Album béni qui m'a fait découvrir Seigneur Mike Patton !!! Je le trouve toujours aussi génial celui là je pourrais l'écouter en boucle.. Et ce boulot sur l'artwork - les 2 bouquins livrés avec, le boitier superbement épuré... La meilleure est sans nul doute la plus "calme", à savoir l'Acte 2.
Note donnée au disque :       
ogami › mercredi 17 janvier 2007 - 13:07  message privé !
Ben si c'est le solo vocal qu'on a eu au concert de nantes ca va etre enorme car en concert c'est tres tres impressionant, il poussait des aigus que j'avais jamais entendus et le tout sans effets ! Toute la salle a hallucine !
Note donnée au disque :       
absinthe_frelatée › mardi 16 janvier 2007 - 23:26  message privé !
Visiblement y aura un solo vocal dans le prochain album de la série. Vous voilà prévenus ^^