Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › Cartoon / S&M

John Zorn › Cartoon / S&M

  • 2000 - Tzadik, TZ 7330-2 (2 cd)

20 titres - 109:49 min

  • 1/ Cat o' nine tails - 2/ Carny - 3/ For your eyes only - 4/ Kol nidre (string quartet) - 5/ The dead man : Variations - 6/ The dead man : Sonatas - 7/ The dead man : Manifesto - 8/ The dead man : Fanfare - 9/ The dead man : Meditation - 10/ The dead man : Rondo - 11/ The dead man : Romance - 12/ The dead man : Blossoms - 13/ The dead man : Fantasy - 14/ The dead man : Folio - 15/ The dead man : Nocturne - 16/ The dead man : Etude - 17/ The dead man : Prelude - 18/ Music for children - 19/ Memento Mori - 20/ Kol nidre (clarinet quartet)

enregistrement

Titres 1, 4 à 17 et 19 enregistrés du 8 au 13 novembre 1999 anx Grasland Studios. Titre 2 enregistré le 21 février 2000 aux Grasland Studios. Titre 3 enregistré le 8 avril 1998 au Conzertzaal de Tilburg. Titres 18 et 20 enregistrés le 22 février 2000 aux Grasland Studios

line up

The Mondriaan Quartet (titres 1, 4 à 17 et 19) : Jan-Erik van Regteren Altena (violon), Edwin Blankensteijn (violon), Annette Bergman (violon), Eduard van Regteren Altena (violoncelle) - Tomoko Mukaiyama (piano sur titres 2 et 18) - The Asko Ensemble (titre 3) : Stephen Ashbury (chef d'orchestre), Eleonora Pameijer (flûte), Marieke Schut (haut-bois), Harry Sparnaay (clarinette), Remco Edelaar (bassoon), Wim Timmermans (trompette), Jan Harshagen (trompette), Willem van der Vliet (trompette), Reijer Dorrestein (trompette), Toon van Ulsen (trombone), Anne Jelle Visser (tuba), Jan-Erik van Regteren Altena (violon), Erik Krombout (violon), Bernadette Verhagen (violon), Doris Hochscheid (violoncelle), Pieter Smitshuysen (basse), Ernestine Stoop (harpe), René Ackhardt (piano), Peppie Wiersma (percussions), Steef Gerritse (percussions), Arnold Marinissen (percussions) - Jan-Erik van Regteren Altena (violon sur titre 18), Arnold Marinissen (percussions sur titre 18) - Rick Huls (clarinette sur le titre 20), Ina Hesse (clarinette sur le titre 20), Niek Wijns (clarinette sur le titre 20), Ermo Hartsuiker (clarinette sur le titre 20)

chronique

Styles
musique classique
Styles personnels
musique de chambre selon john zorn

Ouch ! Autant vous dire que là, je m'attaque à un sacré morceau... Imaginez, de la musique de chambre, revue et corrigée par... John Zorn ! "Tous aux abris" dirait ma mère, et à première vue, elle n'aurait pas tort ! Comment aborder un tel pavé (et qui plus est, double par dessus le marché !) ? Franchement, cela doit faire un an que je prépare cette chronique, et maintenant, je me lâche ! Avant toute chose, il faut savoir qu'une préparation psychologique est nécessaire pour aborder cette oeuvre de près de 2 heures quand même ! Miantenant, on peut commencer à décortiquer ce "Cartoon / S&M". Intéressons-nous tout d'abord au premier CD qui compose la partie "Cartoon" de l'album. Et effectivement, il s'agit de musique inspirée par els dessins animés ! Ecoutez "Cat o' nine tails", et vous verrez, vous aurez l'impression de vous retrouver en plein milieu d'un épisode, de plus de 15 minutes (!), de "Tom et Jerry" !!! Je ne déconne pas du tout... Le quartet à cordes est tout simplement bluffant ! C'est incroyable, avec tous les à-coups, lenteurs et autresdissonances... Le tout étant entrecoupé de parties plus "conventionnelles" (au sens 'zornien' du terme bien entendu...). Sur le deuxième titre, ça se complique méchamment. Plus de 12 minutes de solo de piano... Là, j'ai vraiment beaucoup de mal à accrocher, c'est trop décousu pour vraiment pouvoir sortir un thème, une ébauche de déroulement principal du morceau. Là, désolé, mais Tomoko Maukaiyama est trop fort pour moi ! C'est reparti ensuite avec "For your eyes only" qui peut être considéré comme une sorte de mix entre les 2 premiers morceaux avec son lot de changements de rythmes intempestifs et de breaks très marqués qui séparent des parties lentes, douces, intimistes bien calmes avec d'autres plus énergiques, nerveuses et bruyantes. Le piano peut se faire inquiétant, amenant quelques notes par-ci par-là avant d'enchainer la seconde suivante en alignant les triples croches (voir plus !) pleines de furie ! Les atmosphères sont aussi très variables, passant de la bossa à de la musique plus solennelle... sans transition ! Bref, un petit quart d'heure intéressant, mais éprouvant ! Pour finir ce premier CD, on a droit à une interprétation du classique "Kol nidre" par un quartet à cordes, tout en tension et en atmosphères sombres. 8 minutes tout simplement belle, un délice ! Fin de la première partie de l'album, 10 secondes pour souffler, et hop, on enchaine sur la deuxième partie, intitulée "S&M". Et bien, on peut dire qu'elle porte bien son nom ! On débute avec... 13 morceaux ne dépassant que rarement la minute. Et là, c'est le délire total. Certains morceaux (pas beaucoup...) sont calmes, tranquilles, limite ambient, mais alors pour les autres... On a une succession de morceaux sans queue ni tête, souvent très bruyants et délirants... Ca grince de tous les côtés. Je serais d'ailleurs curieux de voir l'état des instruments à l'issue d'une session de ce "Dead man" !!! On arrive ensuite sur "Music for children". Un quart d'heure d'ambiances feutrées calmes, seulement perturbées par quelques envolées de piano et de violon. Le morceau reste quand même dans sa globalité très "inquiétant", plein de tension. Une vraie réussite ! On enchaine alors sur la pièce la plus importante de ce double-album, "Memento Mori" durant près... d'une demi-heure ! Et je dois avouer être déçu par ce morceau, il n'apporte pas grand chose à l'album, il est semblable à "Music for children" en moins inspiré. Il y a bien quelques montées d'adrénaline bien sympas, de bonnes atmosphères captivantes, mais sur la durée, on s'ennuie... Il aurait gagné à être plus court. Enfin, rien de tel pour finir cet album qu'une version à la clarinette de l'excellent "Kol nidre" ! Je ne sais pas si cette chronique de ce "Cartoon / S&M" va beaucoup vous éclairer sur le contenu musical, mais il faut aussi savoir que John Zorn est fêlé, complètement déjanté ! Après, et bien, à vous de découvrir cet imposant album ! Pour ma part, je vais aller reposer mes oreilles, elles en ont besoin !!!

note       Publiée le lundi 2 juin 2003

partagez 'Cartoon / S&M' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cartoon / S&M"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cartoon / S&M".

ajoutez une note sur : "Cartoon / S&M"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cartoon / S&M".

ajoutez un commentaire sur : "Cartoon / S&M"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cartoon / S&M".

Moonloop › vendredi 22 mai 2009 - 11:27  message privé !

Est ce que les morceaux présents sur cet album sont les mêmes que sur l'album "String Quartets Nos. 1-4"?? (album ou l'on voit une tête de mort sur la pochette...)

Edit: (il me semble l'interprétation est différente)

prypiat › vendredi 5 septembre 2008 - 20:42  message privé !
C'est vrai qu'il est bien celui-là. Même si je suis pas fan de "string quartets" ou de musique de chambre, j'ai apprécié ce double album à la pochette... amusante. Je sais pas, c'est peut-être le côté délirant de "Cat 'O' Nine Tails"... (Faut avouer c'est LA meilleure non ?)
Note donnée au disque :       
Arno › vendredi 3 juin 2005 - 12:59  message privé !
Pour Kol Nidre, c'est vraiment un plagiat d'Arvo Pärt... Une note tenue et un accord de trois-quatres notes qui tournent autour... Vive le tintinnabulisme...
saïmone › vendredi 3 juin 2005 - 11:08  message privé !
avatar
Hey, attention à ne pas trop extrapoler les gars, hein, je n'ai jamais dis que Zorn était le premier à avoir fait de la musique cartoon savante, ni que ses oeuvres contemporaines étaient ce qu'on peut faire de plus barré ! Je dis juste qu'il faut un talent incroyable pour aligner des morceaux aussi géniaux que ceux de Masada, faire des disques barges "virtuoses" comme Naked City, faire du brutal jazz inspiré et glauque comme Painkiller, et à côté de ça pondre de très bonnes oeuvres de musique classique. Après, peut être que Zorn est un branleur post-moderne, j'm'en contrefous (d'ailleurs, j'aime assez l'idée que Zorn soit un branleur, même si les games pieces sont atroces). C'est un business man redoutable (cf proggy), mais j'aime ce gars. Je ne pense pas que SEUL Masada restera. C'est comme dire de Merzbow que seul "1930" ou "ikebukoro dada" restera. Son oeuvre est bien trop riche pour être limitée à ce point.
Note donnée au disque :       
Progmonster › jeudi 2 juin 2005 - 23:04  message privé !
avatar
J'appuye à 3000% les propos de Trimalcion. A force de se disperser dans le tout et le n'importe quoi il perd de sa pertinence. Comme je l'ai déjà dit, j'ai le sentiment qu'il privilégie quantité à qualité (en plus, les prix, mazette !). C'est un peu le George Lucas de la musique d'avant-garde ; comme ce dernier l'a fait pour le cinéma, il a introduit la notion de marketing à un niveau jusque là inégalé dans le domaine. Ce qui ne les a pas empêché ni l'un ni l'autre de faire de bonnes choses, bien sûr. Et les 10 Masada studio sont aussi à mon sens ce qu'il a fait de mieux. Quoi que... En écoutant bien Ornette Coleman... Enfin, c'est un autre sujet :o))