Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › New traditions in east Asian bar bands

John Zorn › New traditions in east Asian bar bands

  • 1997 - Tzadik, TZ 7311 (1 cd)

cd | 3 titres | 72:40 min

  • 1 Hu Die
  • 2 Hwang Chin-Ee
  • 3 Qu'ê Trân

enregistrement

Titre 1 enregistré en 1986 et en 1990. Titre 2 enregistré en 1988 et 1996. Titre 3 enregistré en 1992.

line up

Joey Baron (batterie), Samm Bennett (batterie), Anthony Coleman (claviers), Bill Frisell (guitares), Fred Frith (guitares), Wayne Horvitz (claviers), Zhang Jinglin (narrateur), Jung Hee Shin (narrateur), Anh Trâ'n (narrateur)

chronique

Styles
ambient
blues
Styles personnels
relaxation

"Bonjour ! Entrez, n'ayez pas peur. Ne soyez pas timide. Nous avons tout ce dont vous avez besoin à l'intérieur. Vous avez très certainement eu une journée très éprouvante aujourd'hui. Asseyez-vous, mettez-vous à l'aise. Nous allons très bien nous occuper de vous. Voulez-vous quelque chose à boire avant que la première hôtesse ne soit disponible pour le début des soins ?" Après cette petite introduction, le décor est planté. Sur cet album de John Zorn, le mot d'ordre est relaxation. Tout au long de ces trois longues pièces, comme trois types de massages différents, nous voyageons au travers de délices orientaux ancestraux. Pour ce faire, Zorn a choisi le même schéma pour chacune des pièces, à savoir des duos agrémentés de paroles orientales douces récitées (en chinois, coréen et vietnamien) par des demoiselles tout aussi douces. La première partie se veut une entrée en matière relativement calme, très bluesy, à la Neil Young, avec un duo de guitares, tantôt posées (pour un massage tout en volupté), tantôt aventureuses (pour agrémenter le massage de quelques surprises locales...), le tout baignant dans une atmosphère très feutrée et sereine. Pour la suite, pas la peine de faire un dessin. Le deuxième morceau est un duo de batterie/percussions, toujours avec des paroles récitées par une demoiselle. La rythmique est saccadée et (forcément) percutante, vigoureuse. L'atmosphère est donc plus énergique et puissante, pour un résultat revigorant et tonifiant ! La dernière partie est un peu plus pesante, elle consiste en un duo de claviers très très classieux et calme avec une voix qui susurre, qui chuchote, qui murmure à l'oreille de... l'auditeur (!) de douces odes orientales. Cette pièce est très longue (plus d'une demi-heure), tout en tension retenue, soyeuse, donnant une impression de sérénité (comme seuls les orientales en sont capables, à la limite de la méditation !) et de limpidité, comme si tout coulait de source, avec toujours cette sensation de chaleur moite et humide, entre calme et volupté. bref, voilà donc un album dédiée au repos. Et pour moi, son seul défaut se situe au niveau de la durée. Les pièces sont vraiment très très longues. Après, je ne sais pas, mais il est fort probable qu'en charmante compagnie, l'écoute du CD soit plus appropriée et le résultat probant (ajoutant donc peut-être un point à la note finale). N'ayant pas pu tester cette configuration à l'heure actuelle, je ne pourrais me prononcer...

note       Publiée le lundi 23 octobre 2006

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

partagez 'New traditions in east Asian bar bands' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "New traditions in east Asian bar bands"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "New traditions in east Asian bar bands".

ajoutez une note sur : "New traditions in east Asian bar bands"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "New traditions in east Asian bar bands".

ajoutez un commentaire sur : "New traditions in east Asian bar bands"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "New traditions in east Asian bar bands".

Moonloop › jeudi 30 avril 2009 - 19:26  message privé !

Moi je l'ai bien aimé celui la... Un peu longuet certes, mais de bons moments.

Note donnée au disque :       
doublemain › mardi 24 octobre 2006 - 18:37  message privé !
le concept aurait pu être bon, mais c'est un des rares Zorn auquel j'accroche peu, pour pas dire "du tout". Certainement le fruit de cette durée si mal dosée comme le dit la chronique. Sinon, il semblerait que ce soit des 'Games Pieces' malgré le nombre restreint de musiciens et l'apparente sérénité de l'ensemble. Ces trois titres figurent dans la liste des Game Pieces indiquée sur Xu Feng/Cobra. A ranger donc aux côtés de Lacrosse, Hockey, Pool, Archery, Cobra, Xu Feng...
Note donnée au disque :       
taliesin › mardi 24 octobre 2006 - 12:52  message privé !
Tiens, j'ignorais l'existence de ce disque ! La lecture de la chronique me fait dire que je vais tenter de réparer cette lacune ;-)