Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › The Gift

John Zorn › The Gift

  • 2001 - Tzadik, TZ 7332 (1 cd)

cd | 10 titres | 51:31 min

  • 1 Makaahaa [5:20]
  • 2 The Quiet Surf [3:15]
  • 3 Samarkan [6:41]
  • 4 Train to Thiensan [3:52]
  • 5 Snake Catcher [6:33]
  • 6 Mao's Moon [5:19]
  • 7 Cutting Stone [7:10]
  • 8 La Flor Del Barrio [3:10]
  • 9 Bridge to the Beyond [5:34]
  • 10 Makaahaa (reprise) [4:32]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par John Zorn. Enregistré à Frank Booth par Jamie Saft.

line up

Cyro Baptista (percussions), Joey Baron (batterie), Jennifer Choi (Jenny Choi) (violon 2, 6), Greg Cohen (basse 6), Dave Douglas (trompette 6), Trevor Dunn (basse), Mike Patton (voix 9), Marc Ribot (guitare), Ned Rothenberg (shakuhachi 3), Jamie Saft (organ, Wurlitzer piano, piano, claviers), John Zorn (piano, theremin 9), Masumi Rostad (alto 6), Raman Ramakishnan (violoncelle 6)

remarques

Artwork (pedobear approved) par Trevor Brown

chronique

Jamais deux sans trois ! Voici donc le troisième volume de la série "Music romance" qui avait débuté en 1998 sur le très moyen "Music for children" et enchainé en 1999 avec un assez bon "Taboo and Exile". Contrairement aux 2 volumes précédents qui offraient nombre de morceaux assez punchis voire carrément violents (dans la lignée de l'album "Torture garden" de Naked City) on trouve en "The gift" un album très calme et agréable à l'écoute. Mis à part les premier et dernier morceaux genre "salsa cubaine" qui sont vraiment limites, le reste de l'album est très convainquant, alternant morceaux ambient/jazz à atmosphères feutrées, sur lesquels viennent s'exprimer piano, violon et même la trompette de Dave Douglas (collaborateur de Zorn au sein de l'extraordinaire formation Masada) sur le titre "Moonlove", le plus jazz et certainement le plus réussi du disque. Les percussions ne sont pas en reste comme le prouve entre autres le très bon "Cutting Stone". Il s'agit à mon avis pour l'instant du meilleur disque de la série "Music romance", décidément une série qui s'améliore au fur et à mesure des sorties. Une très bonne surprise.

note       Publiée le mercredi 28 août 2002

chronique

Styles
jazz
world music
ambient
Styles personnels
exotica malfaisante

C'est l'été. Un petit cocktail sous les cocotiers alors que déambulent des silhouettes sensuelles et féminines en bikini, "Makaahaa". Bonne destination les tropiques. Savoureuse idée. La guitare de Marc Ribot dessine des rythmes exotica enivrants, soutenus par les percussions agiles comme des petits singes de Cyro Batista. Les New-Yorkais sont en vacance, embarqués sur une île paradisiaque, un séjour all-inclusive offert par Zorn Voyages. Jamie Saft fait résonner l'air chaud et humide de son farfisa. "The Quiet Surf", qu'il est bon de buller au soleil, rythmique indolente de la basse de Trevor Dunn et guitare surf languide, ah oui qu'il fait bon rêvasser au bord de l'eau entouré de naïades à la peau aux reflets dorés. L'endroit est décidément fort accueillant, on y respire des effluves orientales, "Samarkan", ça monte un peu à la tête, un shakuhachi surgit de nul part, comme un trip hypnotique suave et léger. Le soir tombe, il fait bon, "Train to Thiensan", claviers élégiaques, le chants des oiseaux est magnifique, la jungle enveloppante sous sa canopée luxuriante, on est bien, les sons tintinnabulent. Coucher de soleil au bar de la plage, les jolies filles ont enfilé des robes légères, toujours pieds nues sur le sable, "Snake Catcher", Ribot et sa guitare virevoltante les envoûtent, la soirée s'annonce sexy, langoureuse comme cette trompette venus des sixties, "Mao's Moon" pour accompagner l'épiphanie des étoiles au firmament, comme l'alcool monté tout doucement au cerveau. Mais... quelque chose se fait entendre… Autour du feu sur la plage, ou du coeur de la forêt, difficile de savoir, résonnent des rythmes primitifs, des percussions tribales et un clavier un peu inquiétant, "Cutting Stone"... Les indigènes pratiqueraient-ils des rites vaudous qu'on croyait d'un autre temps ? Même les quelques notes de guitare acoustique semblent étrangères… Et ça dure jusqu'à en perdre la notion du temps. Mais que c'est-il passé ? Une des jolies filles aurait disparu, dit-on à la réception de l'hotel… "La Flor del Barrio", lassitude, fatigue au bar de la plage déserté, l'exotica se fait triste, la guitare mélancolique, Joey Baron caresse sa batterie aux pinceaux... Oh mon dieu, mais que se passe-t-il ici finalement ? Ces notes de piano sinistres, et puis ces souffles glaçants… Pourtant on est bien sur une île paradisiaque, enfin c'était ça qui était prévu sur le dépliant… Une petite ritournelle lounge pour se rassurer quelques instant sous la lumière pâlichonne d'une lune gibeuse, et puis ça repart, ce souffle diabolique, ce piano lugubre. Oh mon dieu, ça ressemble à une cérémonie païenne, un ignoble theremin s'élève, et c'est Zorn lui-même qui est derrière tout ça ! C'est une invocation diabolique, cette voix qui habite le grimaçant Mike Patton, c'est le démon !! L'antédiluvien instrument électronique vrille les tympans, les claviers s'entêtent dans leur odieuse mélodie ! Ils l'ont faite offrande à ce monstre !!!! C'est une cérémonie démoniaque, un sacrifice humain, à deux pas de l'hôtel, du bar et de la plage !!! Vite, quitter cet endroit, poursuivit par "Makahaa (Reprise)", c'est bien la même mélodie qu'à l'arrivée, mais complètement flippée, en accéléré, pervertie par le rire grinçant de Zorn. Finalement ce n'était pas une si bonne idée que ça de venir sur cette île. Tu parles d'un cadeau !! Ce qui était caché sous l'emballage aurait du mettre la puce à l'oreille aussi... Vite !! Vite !! A l'aéroport !! Vite !!

note       Publiée le jeudi 4 avril 2013

Dans le même esprit, (N°6) vous recommande...

partagez 'The Gift' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Gift"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Gift".

ajoutez une note sur : "The Gift"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Gift".

ajoutez un commentaire sur : "The Gift"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Gift".

NevrOp4th › mercredi 10 avril 2013 - 10:09  message privé !

Idem, mon premier Zorn aussi. Quelle claque fût à l'époque ce disque, qui sonnait frais pour mes jeunes oreilles d'ado. Jamais eu le courage de continuer la disco du bonhomme, j'ai préféré me focaliser sur certain trucs en particuliers : naked city, masada, ce qui est déjà pas mal en soit.

Note donnée au disque :       
Moonloop › mardi 9 avril 2013 - 21:13  message privé !

Mon premier Zorn... Dave Douglas sur Mao's Moon, et le morceau en lui même, c'est la grande classe... "Cutting Stone" nous inviterait presque à entrer dans la jungle avec son propre rythme et ses propres notes... En tout cas, je n'avais jamais envisagé ce disque dans une telle suite logique...

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › lundi 1 mars 2010 - 14:19  message privé !

Un disque simple mais efficace. Le Featuring avec Mike Patton est vraiment chouette.

Note donnée au disque :       
blub › vendredi 9 janvier 2009 - 15:09  message privé !

Assez inégal!

Note donnée au disque :       
punksportif › mercredi 6 février 2008 - 23:58  message privé !
un immense disque...l'un des plus beau composé par Zorn. j'aime vraiment beaucoup (hormis la reprise de Makaahaa). un st graal de l'easy listening à mes yeux...