Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNaked City › The complete studio recordings

Naked City › The complete studio recordings

  • 2005 - Tzadik, TZ7344-5 (5 cd digipack)

cd | 26 titres | 55:14 min | naked city

  • 1 Batman
  • 2 Sicilian Clan
  • 3 You Will Be Shot
  • 4 Latin Quarter
  • 5 Shot in the Dark
  • 6 Reanimator
  • 7 Snagglepuss
  • 8 I Want to Live
  • 9 Lonely Woman
  • 10 Igneous Ejaculation
  • 11 Blood Duster
  • 12 Hammerhead
  • 13 Demon Sanctuary
  • 14 Obeah Man
  • 15 Ujaku
  • 16 Fuck the Facts
  • 17 Speedball
  • 18 Chinatown
  • 19 Punk China Doll
  • 20 N.Y. Flat Top Box
  • 21 Saigon Pickup
  • 22 James Bond Theme
  • 23 Den of Sins
  • 24 Contempt
  • 25 Graveyard Shift
  • 26 Inside Straight

cd | 42 titres | 79:20 min | grand guignol + torture garden

  • 1 Grand Guignol
  • 2 Blood Is Thin
  • 3 Thrash Jazz Assassin
  • 4 Dead Spot
  • 5 Bonehead
  • 6 Piledriver
  • 7 Shangkuan Ling-Feng
  • 8 Numbskull
  • 9 Perfume of a Critic's Burning Flesh
  • 10 Jazz Snob Eat Shit
  • 11 Prestidigitator
  • 12 No Reason to Believe
  • 13 Hellraiser
  • 14 Torture Garden
  • 15 Slan
  • 16 Ways of Pain
  • 17 Noose
  • 18 Sack of Shit
  • 19 Blunt Instrument
  • 20 Osaka Bondage
  • 21 Shallow Grave
  • 22 Kaoru
  • 23 Dead Dread
  • 24 Billy Liar
  • 25 Victims of Torture
  • 26 Speedfreaks
  • 27 New Jersey Scum Swamp
  • 28 S&M Sniper
  • 29 Pig Fucker
  • 30 Cairo Chop Shop
  • 31 Facelifter
  • 32 Whiplash
  • 33 Blade
  • 34 Gob of Spit
  • 35 Cathédrale Engloutie
  • 36 Douloureux, Déchirant
  • 37 Très Lent, Contemplatif
  • 38 Allegro Drammatico
  • 39 Prophetiae Sybillarum
  • 40 Cage
  • 41 Louange Á l'Éternité de Jésus
  • 42 Grand Guignol [Version Vocale] [BONUS TRACK]

cd | 24 titres | 56:38 min | heretic

  • 1 Main Titles
  • 2 Sex Games
  • 3 Brood
  • 4 Sweat, Sperm + Blood
  • 5 Vliet
  • 6 Heretic 1
  • 7 Submission
  • 8 Heretic 2
  • 9 Catacombs
  • 10 Heretic 3
  • 11 My Master, My Slave
  • 12 Saint Jude
  • 13 Conqueror Worm
  • 14 Dominatrix 2B
  • 15 Back Through the Looking Glass
  • 16 Here Come the 7,000 Frogs
  • 17 Slaughterhouse/Chase Sequence
  • 18 Castle Keep
  • 19 Mantra of Resurrected Shit
  • 20 Trypsicore
  • 21 Fire and Ice (Club Scene)
  • 22 Crosstalk
  • 23 Copraphagist Rituals
  • 24 Labyrinth

cd | 19 titres | 57:50 min | radio

  • 1 Asylum
  • 2 Sunset Surfer
  • 3 Party Girl
  • 4 Outsider
  • 5 Triggerfingers
  • 6 Terkmani Teepee
  • 7 Sex Fiend
  • 8 Razorwire
  • 9 Bitter and the Sweet
  • 10 Krazy Kat
  • 11 Vault
  • 12 Metal Tov
  • 13 Poisonhead
  • 14 Bone Orchard
  • 15 I Die Screaming
  • 16 Pistol Whipping
  • 17 Skatekey
  • 18 Shock Corridor
  • 19 American Psycho

cd | 10 titres | 78:44 min | absinthe + leng tch'e

  • 1 Val de Travers
  • 2 Correspondance
  • 3 Feé Verte
  • 4 Fleurs du Mal
  • 5 Artemisia Absinthium
  • 6 Notre Dame de l'Oubli
  • 7 Verlaine, Pt. 1: Un MIDI Moins Dix
  • 8 Verlaine Pt. 2: La Bleue
  • 9 ...Rend Fou
  • 10 Leng Tch'e

enregistrement

Voir le détail sur les pages de chroniques de chacun des albums.

line up

Joey Baron (batterie), Yamataka Eye (voix), Bill Frisell (guitare), Fred Frith (basse), Wayne Horvitz (claviers), Mike Patton (voix), John Zorn (saxophone alto, voix)

remarques

Contient l'intégralité des albums "Naked City", "Torture garden", "Grand guignol", "Leng Tch'e", "Heretic", "Radio" et "Absinte" ainsi que le bonus track "Grand guignol (version vocale)" avec Mike Patton.

chronique

Styles
jazz
metal extrême
ambient
Styles personnels
free jazzcore

Naked City reste probablement l'un des groupes les plus barrés et expérimentaux des années 90. L'un des plus cultes également, laissant derrière lui malgré une période d'activité relativement courte, une oeuvre aussi éclectique que passionnante. Le coffret "The complete studio recordings" paru en 2005, retrace comme son nom l'indique toute la carrière studio de Naked City. Tout y est rassemblé sur pas moins de cinq CDs. Hein ? Cinq CDs seulement ? Mais si je ne m'abuse le groupe a pourtant accouché de sept albums studios et pas cinq ? Explication : par souci d'économie sûrement (sacré John !), le maître a préféré rassembler certains des albums les plus courts sur une seule galette. Ainsi "Leng Tch'e" se retrouve de façon presque cachée aux côtés d'"Absinthe" et "Torture garden" reste complètement disséminé dans "Grand guignol". Ceci est assez dommage et surtout carrément pas pratique car on passe à chaque fois cinq bonnes minutes à tenter de retrouver ces fameux "Torture garden" et "Leng tch'e" qui ne sont quasiment pas signalés ! Mais si on s'amuse à faire le compte, tout est au final bien là : 121 morceaux tout de même ! Et on a même droit à un bonus d'environ 18 minutes, sous la forme d'une reprise vocale du morceau "Grand guignol" où l'ami Patton s'en donne à coeur joie côté performance buccale. La présentation du coffret est très soignée, les cinq disques étant présentés sous la forme de digipacks cartonnés, toutefois assez simples, avec juste une petite fiche recto verso contenant les track-lists et les crédits détaillés de chaque album. Le reste des artworks et bien plus encore est rassemblé dans un somptueux livret de plus d'une centaine de page fourmillant de détails intéressants. On y trouvera en particulier tout un tas de notes et de brouillons ayant servi lors des scéances d'enregistrement. Mais ce qui frappe avant tout et qui constitue à mon sens la principale raison d'être de ce coffret c'est l'incroyable dynamique apportée au son du groupe. John Zorn s'est en effet fait gravement plaisir en remastérisant minutieusement l'intégralité des enregistrements, offrant ainsi à l'oeuvre de Naked City un son infiniment plus net et explosif. La production des enregistrements originaux était pourtant déjà fort potable, mais là, à l'écoute de ces versions ravivées la comparaison est cinglante : ça tue ! Je ne m'éterniserais sur le détail de chacun des albums, ceux-ci étant déjà chroniqués individuellement ici même. Bref, malgré son prix hautement prohibitif, "The complete studio recordings" apporte vraiment un gros coup de fouet à la musique de ce groupe fou fou fou. Ahhh, ça dégage les bronches... et le reste aussi !

note       Publiée le samedi 24 janvier 2009

Dans le même esprit, Chris vous recommande...

partagez 'The complete studio recordings' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The complete studio recordings"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The complete studio recordings".

ajoutez une note sur : "The complete studio recordings"

Note moyenne :        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The complete studio recordings".

ajoutez un commentaire sur : "The complete studio recordings"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The complete studio recordings".

Nicko › vendredi 2 février 2018 - 01:39  message privé !
avatar

Merci, ça fait plaisir à lire ! Bonnes découvertes à toi ! ;-)

Note donnée au disque :       
No background › jeudi 1 février 2018 - 22:27  message privé !

Tiens, justement, je me suis mis à Naked City et Painkiller, après presque 10 ans passés sur Guts, ce n'est pas trop tôt ! Il n'est jamais trop tard pour découvrir les premiers albums chroniqués sur ce site. J'en profite d'ailleurs pour remercier tous les chroniqueurs pour leur investissement.

(N°6) › jeudi 1 février 2018 - 21:05  message privé !
avatar

Pour un peu ça me ferait chialer de retomber là-dedans. Mais quel bel objet aussi.

Note donnée au disque :       
DesignToKill › lundi 30 décembre 2013 - 22:18  message privé !

J'ai mis moyen , non pas pour la musique, mais pour la répartition... Pas trop fan de ce genre de compilation... Heureusement, ils l'ont moins foirée pour Painkiller

Note donnée au disque :       
heirophant › jeudi 2 décembre 2010 - 12:05  message privé !

Je sais, je suis énorme.

Note donnée au disque :