Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNaked City › Grand guignol

Naked City › Grand guignol

  • 1992 • Avant Avan 002 • 1 CD
  • 2005 • Tzadik TZ7344-5 - Remastérisé • 5 CD digipack

cd • 41 titres • 61:37 min

  • 1Grand guignol17:40
  • 2La cathedrale engloutie06:24
  • 3Douloureux, déchirant01:17
  • 4Très lent, contemplatif01:42
  • 5Allegro drammatico00:48
  • 6Prophetiae sybillarum01:46
  • 7The cage02:00
  • 8Louange à l'éternite de Jesus07:07
  • 9Blood is thin01:00
  • 10Thrash jazz assassin00:45
  • 11Dead spot00:31
  • 12Bonehead00:51
  • 13Piledriver00:33
  • 14Shangkuan Ling-Feng01:14
  • 15Numbskull00:29
  • 16Perfume of a critic's burning flesh00:24
  • 17Jazz snob eat shit00:24
  • 18The prestidigitator00:43
  • 19No reason to believe00:26
  • 20Hellraiser00:39
  • 21Torture garden00:35
  • 22Slan00:23
  • 23The ways of pain00:31
  • 24The noose00:10
  • 25Sack of shit00:43
  • 26Blunt instrument00:53
  • 27Osaka bondage01:14
  • 28Shallow grave00:40
  • 29Kaoru00:50
  • 30Dead dread00:45
  • 31Billy Liar00:10
  • 32Victims of torture00:20
  • 33Speedfreaks00:48
  • 34New Jersey scum swamp00:41
  • 35S-M sniper00:14
  • 36Pigfucker00:23
  • 37Cairo chop shop00:22
  • 38Facelifter00:54
  • 39Whiplash00:19
  • 40The blade00:35
  • 41Gob of spit00:18

enregistrement

San Francisco, New York City, Brooklyn, et Tokyo

line up

Joey Baron (batterie), Yamatsuka Eye (voix), Bill Frisell (guitare), Fred Frith (basse), Wayne Horvitz (claviers), John Zorn (saxophone alto)

Musiciens additionnels : Bob Dorough (vocals - 5)

remarques

Les tracks 9 à 41 sont aussi disponibles sur l'album "Torture garden".
L'édition Tzadik 2005 est un coffret de 5 CDs comportant l'ensemble des travaux studios du groupe en version remastérisée.

chronique

Styles
jazz
jazzcore
ambient
Styles personnels
experimental

Quatrième offrande de Naked city, "Grand guignol" propose huit nouveaux morceaux (sur une quarantaine de minutes), le reste étant des titres déjà parus sur le cultissime "Torture garden" de 1990. On peut constater que la musique du groupe a nettement évolué depuis le très expérimental "Heretic", elle est ici plus mature, plus réfléchie, plus sombre aussi, alternant brèves explosions sonores et longues acalmies où le saxo lointain de Zorn hurle à la mort. C'est aussi la première fois que Naked city s'éloigne autant du jazz et s'aventure sur des formats plus longs, à l'image du premier titre de l'album "Grand guignol" qui dépasse allègrement le quart d'heure... La qualité de la production, impeccable, s'allie à un packaging des plus classieux pour notre plus grand bonheur. Ce disque et la façon dont il est composé et parfaitement maitrisé annonce déjà d'une certaine façon le futur chef-d'oeuvre "Lengtch'e". Indispensable.

note       Publiée le vendredi 2 mars 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Grand guignol".

notes

Note moyenne        19 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Grand guignol".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Grand guignol".

heirophant › mardi 7 décembre 2010 - 00:04  message privé !

La reprise de la cathedrale engloutie de Debussy est vraiment somptueuse et envoutante. Je dirais meme que je la préfère à l'originale, l'atmosphere créée par l'orgue, la guitare et les echos est saisissante.

Note donnée au disque :       
saïmone › dimanche 5 avril 2009 - 15:27  message privé !
avatar

Vu qu'on parlait de Scriabin tout à l'heure... je viens juste de voir (merci soulseek) que les 3 titres ambiants du début sont des hard-cover du grand Alex. Il fait n'importe quoi des fois Johnny

Note donnée au disque :       
prypiat › jeudi 5 février 2009 - 18:29  message privé !

Non, en effet, "S&M Sniper" est plus courte... Au temps pour moi...

Note donnée au disque :       
absinthe_frelatée › mercredi 5 novembre 2008 - 19:05  message privé !

Gob Of Spit est pas la plus courte. Et pas la meilleur aussi mais ça c'est plutôt subjectif on va dire.

prypiat › mercredi 5 novembre 2008 - 18:10  message privé !

Encore un très bon Naked City, dans la lignée de "Leng Tch'e"... "Gob of Spit" est la plus courte et la meilleure !!!

Note donnée au disque :