Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › The string quartets

John Zorn › The string quartets

  • 1999 • Tzadik TZ 7047 • 1 CD

cd • 16 titres • 64:26 min

  • 1Cat o'nine tails13:44
  • The dead man
  • 2Variations01:04
  • 3Sonatas00:41
  • 4Manifesto00:49
  • 5Fanfare00:56
  • 6Meditation00:53
  • 7Rondo00:48
  • 8Romance00:30
  • 9Blossoms01:07
  • 10Fantasy00:52
  • 11Folio01:15
  • 12Nocturne01:38
  • 13Etude00:40
  • 14Prelude01:08
  • 15Memento mori28:57
  • 16Kol nidre08:32

enregistrement

Enregistré à l'Avatar en décembre 1998, janvier, avril et mai 1999

line up

Mark Feldman (violon), Erik Friedlander (violoncelle), Joyce Hammann (violon), Lois Martin (alto)

remarques

chronique

Il y a une petite vingtaine d'années déjà, je vous avais parlé du double album de compositions classiques "Cartoon / S&M" que John Zorn avait sorti en 2000. Je n'étais pas encore complètement familier avec l’œuvre pléthorique du New-Yorkais et je ne savais pas à l'époque qu'un an avant ce gros pavé, il avait sorti un disque tout simplement et étrangement intitulé "The string quartets" qui proposait déjà 4 pièces présentes un an plus tard sur le fameux "Cartoon / S&M". Il s'agit, pour ainsi dire, ici que débute réellement les travaux pour quartets à cordes de Zorn. Cela permet de remettre dans le contexte et de voir finalement que "Cartoon / S&M" représente une sorte de ré-interprétation de deux disques sortis précédemment de Zorn, "Angelus novus" et donc ce "The string quartets". Vous savez déjà ce que je pense d'"Angelus novus" et ici pour ce disque réservé aux quartets à cordes, on se retrouve avec le fameux "Cat o' nine tails" totalement inspiré des musiques de cartoon suivi du furieux et énergique "The dead man", agressif à souhait. Pas étonnant déjà que ce morceau, découpé en 13 très courtes pièces de quelques dizaines de secondes chacune, se soit retrouvé dans la partie S&M de "Cartoon / S&M" mais aussi qu'il ait été composé en même temps que l'album de Naked City, "Torture garden" ! En quelque sorte, on peut dire qu'il s'agit des deux faces d'une même pièce !! Autant "Cat o' nine tails" peut être fun autant cette deuxième pièce est plus compliquée, avec beaucoup de décrochages et de contrastes alliant bruitages fous avec des séquences quasi-silencieuses. Cependant, cet aspect aussi énergique permet de ne jamais s'ennuyer, on reste sur le qui-vive et même si certains plans sont vraiment trop délirants, je préfère ça à des morceaux plus monotones n'apportant rien. Et là, c'est un peu le cas avec le morceau suivant, celui qui dure près de la moitié de l'album, "Memento mori", sur pas loin d'une demi-heure, qui plombe un peu l'atmosphère. Très difficile à suivre, il s'agit d'un des morceaux classiques de Zorn que j'ai le plus de mal à appréhender. Long, complexe, hermétique, ce "Memento mori" est clairement en dessous des trois autres pièces. Enfin, Le disque se termine avec le magnifique "Kol nidre" issu de Masada, tout en tension et magnifiquement interprété. Je trouve que cette configuration en quartet à cordes est totalement adaptée pour ce genre de morceau. Au final, il est assez compliqué de chroniquer ce disque plus de 20 ans après sa sortie et surtout en l'ayant découvert après "Cartoon / S&M". L'agencement réalisé sur le double-album est certes pertinent mais il fait perdre un peu d'intérêt à ce "The string quartets" qui reste très bon, mais qui rétroactivement fait doublon, même s'il ne s'agit pas des mêmes enregistrements, ni même du même orchestre. Il reste tout de même un bon album qui montre aussi l'évolution régulière dans les compositions classiques de John Zorn.

note       Publiée le vendredi 7 janvier 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The string quartets" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The string quartets".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The string quartets".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The string quartets".