Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › RRR 500

Compilations - Labels › RRR 500

vinyl33t | ??:?? min

chronique

Connaissez-vous le principe du locked groove ? C'est très simple : il s'agit d'un sillon fermé sur vinyle, gravé afin d'obtenir une boucle infinie. Le principe n'est pas nouveau, loin de là, puisqu'il fut utilisé comme ancêtre de l'échantillonneur il y a plus de 50 ans par Pierre Schaeffer et Pierre Henry. Boyd Rice en fit même un élément central de son disque «Pagan Muzak», composé uniquement de sillons fermés (et accessoirement d'un trou décentré... hihi, quel rigolo, ce Boyd). Bien, à présent imaginez un disque rempli de 500 sillons fermés, chacun d'eux renfermant un extrait d'un artiste différent, et vous obtenez «RRR-500», la compilation la plus absurde du monde : 500 boucles, par 500 artistes ! Alors évidemment il y a à boire et à manger, même si RRRecords a plutôt bon goût, puisque sont notamment présents Otomo Yoshihide, Ryoji Ikeda, Satori, Government Alpha, Agoraphobic Nosebleed, Brutal Truth, Brighter Death Now, Terry Riley, The Haters, Macronympha, Schimpfluch Gruppe, Masonna, MSBR, Sonic Youth, et j'en passe. A partir de là, deux divertissements possibles pourront égayer vos soirées : soit retrouver tant bien que mal le sillon d'un artiste donné (avec la variante chronométrée, vous pourrez même organiser des compétitions entre amis, trop fort), soit vous lancer dans le blind test le plus infernal qui soit. Absurde et futile ? VL aime ça.

note       Publiée le samedi 12 mars 2011

partagez 'RRR 500' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "RRR 500"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "RRR 500".

ajoutez une note sur : "RRR 500"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "RRR 500".

ajoutez un commentaire sur : "RRR 500"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "RRR 500".

Wotzenknecht › lundi 8 août 2016 - 09:51  message privé !

Tous les grooves sont écoutables ici et dans l'ordre : http://www.ubu.com/sound/rrr-records.html

Rendez-Moi › dimanche 13 mars 2011 - 22:56  message privé !

Ce truc m'intrigue au plus haut point, presque autant qu'il me dit que c'est g o n f l a n t.

Solvant › dimanche 13 mars 2011 - 21:11  message privé !

"Et pour ceux qui recherchent la beauté dans l'impermanence, voilà l'objet idéal.", que c'est beau, tu dois être en pleine idylle toi.. Sinon oui, l'objet a l'air éreintant autant qu'intriguant. Après les compos dessus sont-elles toutes des originales ou bien des mix, des versions & autres rush.. ?

absinthe_frelatée › dimanche 13 mars 2011 - 19:19  message privé !

C'est dommage parce-que c'est un des concepts les plus réussis au niveau de l'accord entre le contenu et le contenant, sans vouloir avoir l'air pédant. Et c'est pas juste un gadget, y a des loops qui valent leur pesant d'or/de cacahuètes, notamment des bons grooves krautrock que t'écouterais pendant des heures ou même des plages ambient (ou ambient/noise) des plus immersives. Après c'est quasi-impossible de savoir qui fait quoi, mais est-ce important au final?

Et pour ceux qui recherchent la beauté dans l'impermanence, voilà l'objet idéal.

Ah puis y a le RRR1000 qui existe aussi, avec des grands noiseux comme Prurient, Kevin Drumm, Incapacitants, Francisco Lopez, Yoshihide et j'en passe. Mais là c'est 50 sillons par artiste qui sont donc au nombre de 20.

Note donnée au disque :       
mangetout › dimanche 13 mars 2011 - 17:42  message privé !

mouais ça donne pas très envie cette chose, je préfère m'en retourner écouter "symphonie pour un homme seul" en bon réac' comme il se doit...