Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Hiatus - The Peaceville Sampler

Compilations - Labels › Hiatus - The Peaceville Sampler

vinyl 33t | 18 titres

  • 1 Electro Hippies - Could You Look Me in the Eyes
  • 2 Electro Hippies - Sometimes I'm So Glad
  • 3 Gold Frankincense & Disk Drive - Character Assassinator
  • 4 Gold Frankincense & Disk Drive - Everyman's Forgotten Monday
  • 5 Sore Throat - War System
  • 6 Sore Throat - M.F.N. (Money for Nobheads)
  • 7 Sore Throat - 1 in 12 Song
  • 8 Insurrection - Murderaaarrgghh
  • 9 Atavistic - Perpetual Motion
  • 10 Doom - Free Yourself
  • 11 Doom - War on Our Doorstep
  • 12 Doom - Diseased
  • 13 Axegrinder - Lifechain
  • 14 Decadence Within - Ruins
  • 15 Decadence Within - Self Respect
  • 16 Extra Hot Sauce - Extreme Hatred
  • 17 Deviated Instinct - Scarecrow
  • 18 Deviated Instinct - Among Friends

line up

Axegrinder, Doom, Electro Hippies, GF+DD, Sore Throat, Insurrection, Atavistic, Decadence Within, Extra Hot Sauce, Deviated Instinct

chronique

Ne jetez pas vos "samplers" ou compilation promotionnelles de magazines ou de labels ! Enfin, ne les jetez pas tous car ça permet de se (re)faire une culture des origines. Cette chronique ressemblera à celle d'un autre sampler, celui qu'Earache a sorti à ses débuts, tout d'abord parce qu'on retrouve des gens jouant dans la même cour de récréation... Par exemple, Electro Hippies d'une certaine manière parce qu'il abritera un moment le futur Carcass Jeff Walker... parlons également de Sore Throat ou Doom, dont les patches vont se coudre jusqu'à aujourd'hui, bardes des bataillons en marche contre, au choix, le capitalisme, l'armée, les ennemis des animaux ou tout simplement Thatcher, thèmes légués par les punks les plus spécialisés dans ce genre de domaine. Peaceville, futur médiateur du métal dit gothique ou du black metal vit aujourd'hui de rééditions de grands classiques quand on regarde maintenant ce qu'ils vendent... et puis on ne sait plus vraiment qui est aux manettes dans cette machine et puis de toute façon on s'en fout, on revient donc en 1989, peu de temps avant qu'ils éditent en Europe Autopsy - j'imagine, un des premiers grands "coups" de Peaceville. Le label n'a alors pas sorti grand chose et sur cette compilation on fait le tour de ce qu'ils avaient sous la main à ce moment-là : des groupes de punks qui vont se radicaliser franchement sous la bannière de la brutalité, matinée de thrash metal et de violence, la plupart oubliés dans la tourmente des années 1990. Les cheveux sont longs, les nez sont percés, les vestes patchées et t-shirt de Napalm Death tu porteras. Donc, face A : des grands moments (Electro Hippies et Sore Throat en tête), et un gros moment plombant : GF+DD, vraiment pénible à mes oreilles, une sorte de rock un peu progressif stressant et qui casse bien l'élan ; Insurrection venant de Guernesey (!) et Atavistic remonteront la pente avec du son correspondant à la charte punk métal ami des bêtes. Quant à la face B, nous avons droit donc aux fameux Doom qui fuckeront Peaceville un peu plus tard, Axegrinder, Decadence Within, et Deviated Instinct qui resteront bien tous dans les clous (chromés) des vestes en cuir qui collent parce qu'elles ont trop bu de bière, mi métal mi hardcore, le pompon du gros son presque Suédois revenant à Deviated Instinct. A noter qu'un autre gars bien connu s'est faufilé dans le line up assez improbable de cette compilation, alias Dan Lilker qui avec Extra Hot Sauce fait de la batterie (avec un excès de cymbales nous disent les crédits) ; ce mec est partout. D'ailleurs, c'est ce qui m'a poussé à acheter le disque : les tronches des mecs sur les photos au verso de la pochette. La jeunesse. L'alcool. Les chemises à carreaux. Dan Lilker qui fait exactement les mêmes mimiques, des origines à nos jours. Allez, replongez dans la folie des voisins pas contents, des copains malheureux et Sophie rie tout l'temps, en gardant en tête prioritairement, en vérité je vous le dis : Sore Throat, Axegrinder, Electro Hippies, Doom, Extra Hot Sauce (et son fameux album "Taco of Death", sans mayonnaise), et puis Deviated Instinct si vraiment vous n'êtes pas assez déchargés de votre taux de téstostérone. Ou de dopamine. Ou que vous avez oublié vos cachets. Je sais plus.

note       Publiée le lundi 9 avril 2018

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'Hiatus - The Peaceville Sampler' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hiatus - The Peaceville Sampler"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hiatus - The Peaceville Sampler".

ajoutez une note sur : "Hiatus - The Peaceville Sampler"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hiatus - The Peaceville Sampler".

ajoutez un commentaire sur : "Hiatus - The Peaceville Sampler"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hiatus - The Peaceville Sampler".