Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Dreams of What Life Could Have Been

Compilations - Labels › Dreams of What Life Could Have Been

cd | 10 titres

  • 1 Soulpreacher - Remember The End [9:48]
  • 2 Soulpreacher - Whore [8:39]
  • 3 Fistula - Crocodile Princess [5:48]
  • 4 Fistula - Drug Smuggler [4:16]
  • 5 Grief - Ostrich [6:07]
  • 6 Grief - Bored [4:17]
  • 7 Thee Plague Of Gentlemen - Your Love Is King (Of The Dead) Part 2 & 3 [7:42]
  • 8 Negative Reaction - Nod [10:07]
  • 9 Ramesses - Black Domina [10:10]
  • 10 Moss - Beyond Despair [12:13]

chronique

Styles
hardcore
sludge
metal extrême
doom metal
Styles personnels
sludge

Le printemps et le soleil n'apportent pas que de du bonheur. Il poussent à l'euphorie pour mieux se reprendre en pleine figure les démons que l'on croyait à chaque fois bouclés dans la cave. Ces souvenirs-restricteurs qui se resserrent à chaque fois que vous vous sentez libre, qui vous rappellent à l'ordre comme si besoin était et qui vous explosent en pleine figure pour vous rappeler que non, tout ne se soigne pas parce qu'on l'a décidé un beau matin. Comme hier soir, où je me serai bien passé de ces relents enfouis, à la même senteur que cette compilation au titre plus que pertinent. Le sludge, c'est comme du stoner qui aurait mal tourné. Le stoner de ces souvenirs-poison qui continuent à vivre en vous sans même que vous vous en rendiez compte, et qui attendent quelques pas dans le vide pour vous avaler à nouveau. Et vous revoilà pris au piège, asphyxié par ce qui aurait pu être, par cette mémoire mal digérée, ces regrets refoulés, exhortés puis ravalés, dont on cherche vainement un antidote alors qu'à l'instar d'une vilaine nausée, ça s'estompe souvent tout seul. C'est un désespoir mal digéré comme chez Soulpreacher, c'est un mauvais mélange de drogues et de dégoût avec Fistula et Grief, c'est parfois encore pire que ce qu'on peut imaginer avec Thee Plague of Gentlemen et son chanteur en prison pour des raisons peu excusables, c'est de la crasse en barre avec Ramesses et Negative Reaction, c'est un exutoire bétonné avec Moss et son doom drone déshumanisé. Le sludge, ça ne fait pas envie. Mais ça vous colle à la peau. Et c'est pas parce qu'on en a pas envie que ça n'est pas nécessaire. Parce que c'est comme ces choses qui vous pourrissent de l'intérieur, c'est ce qui nourrit votre vide, vos promesses putréfiées, votre non-existence qui paraissait si belle avant de se nécroser le temps aidant et qui de temps à autres vous assomme comme au premier jour. Ce n'est pas beau, mais il faut que ça sorte. Et même s'il ne le fallait pas, ça sortirait tout seul.

note       Publiée le lundi 20 avril 2009

partagez 'Dreams of What Life Could Have Been' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Dreams of What Life Could Have Been"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Dreams of What Life Could Have Been".

ajoutez une note sur : "Dreams of What Life Could Have Been"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dreams of What Life Could Have Been".

ajoutez un commentaire sur : "Dreams of What Life Could Have Been"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dreams of What Life Could Have Been".

yog sothoth › lundi 20 avril 2009 - 19:56  message privé !
avatar

bémol sur Moss... c'était déjà pas mal à l'époque mais ça reste loin derriere les 2 albums... sinon ouais TPOG, au-delà des histoires extra-musicales, c'était un p**ain de bon groupe sur scène comme sur disque...

Horn Abboth › lundi 20 avril 2009 - 19:41  message privé !

Du Grief, du Moss et du Ramesses sur une même compil ça peut être que du bon. J'émettrais cependant des réserves quant aux morceaux de Fistula car après avoir écouté "Inverted Black Stars" et "Lessons in Lamentations", ça ressemblaient plus à de grosses déflagrations sonores ultra-saturées plutôt qu'à du sludge à proprement parlé.

Nokturnus › lundi 20 avril 2009 - 19:30  message privé !
avatar

Wotzy qui chronique du Sludge ? Stars are right ou bien ?