Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Darklife & interstice sampler 2005

Compilations - Labels › Darklife & interstice sampler 2005

cd • 18 titres

  • 1The Weathermen vs WRLC "Daytime TV"4:17
  • 2Neon Electronics "Handle Love"3:04
  • 3Bak XIII "Fuck you and Dance"4:07
  • 4Grand Chaos "Dream Factory"4:53
  • 5Herr Liebe "s.e.x"3:51
  • 6Mimetic Fake "Regard de Feu"3:57
  • 7Moulinet "Warum ?"1:53
  • 8S-tantale "Des Ombres du Passé"4:37
  • 9Flintology "Change"4:01
  • 10Macadam Pale Horses "Fall Out"3:57
  • 11Artmode vs Mark Pistel "Cyberblues"5:09
  • 12Zodiac Project vs Opak "Salvia Divinorum"3:57
  • 13Floating Mind "Extrem"5:59
  • 14Melodie "Avant que le Soleil se couche"2:09
  • 15Diffuse "a.l.s.o. part.one"4:26
  • 16Music for the Space "Iron Mountain"6:02
  • 17KK NULL "Astrallop v.11"1:45
  • 18Zeni Geva "Interzona"5:49

remarques

chronique

L'édition estivale 2005 du dixième numéro du magazine allemand Darklife était accompagné d'un sampler 18 titres pour le moins généreux et qui revenait sur quelques unes des publications les plus parlantes de l'année écoulée sur le label Urgence Disk Records. L'occasion de se retourner une fois de plus sur les errances gothiques rock de la formation française S.Tantale ou l'electronica de salon du suisse Roberto Vitali et son projet Floating Mind. Mais ce sampler, en partenariat, avec Interstice, fait surtout la part belle à nos amis suisses puisque pas moins de neuf autres artistes y sont représentés, aux côtés de quelques belges, quatre, et différentes paires, qu'elles soient françaises, américaines ou japonaises. Un univers résolument obscur où se côtoient musique électronique pure (Zodiac Project vs Opak, Diffuse), sursauts impromptus d'electro body music (Bak XIII, Grand Chaos ou Herr Liebe), rock minimal à l'odeur de souffre (Moulinet) ou assauts spasmophiles plus expérimentaux (Zeni Geva). Le tri effectué par les instigateurs de cette compile, Emmanuelle Dorsaz et Damien Schmoker, est très intelligent car il négocie chaque virage délicat de sorte à ce que les plages se suivent en gardant en point de mire une unité de ton général ; on évolue donc d'un style à l'autre sans que cette alternance puisse paraître choquante mais, au contraire, naturelle, ce qui rend l'écoute du sampler d'autant plus agréable. Difficile d'extraire quelques noms plutôt que d'autres dans cette collection qui au final n'a rien d'anecdotique. On fera peut-être exception pour les titres de Flintology et Macadam Pale Horses, parce que peut-être plus grand public, car ils laissent transparaître une influence considérable de Trent Reznor. Enfin, une compilation ne serait pas digne de ce nom si elle ne comportait pas quelques inédits et celle-ci d'en proposer pas moins de cinq... Autant dire qu'il s'agit là d'un maître achat, et encore ; il ne coûte pas un balle, si ce n'est le prix de la revue qu'il accompagne ! Vous voilà prévenus.

note       Publiée le mercredi 7 décembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Darklife & interstice sampler 2005".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Darklife & interstice sampler 2005".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Darklife & interstice sampler 2005".

Progmonster › jeudi 8 décembre 2005 - 13:05  message privé !
avatar
LOL !
Note donnée au disque :       
Twilight › mercredi 7 décembre 2005 - 21:27  message privé !
avatar
ça me fait mal de le dire car Interstice et Darklife font un sacré boulot (que je respecte à fond) , de qualité et dans une vraie perspective underground, soutenant à fond les petits groupes...mais qu'estce que je me suis fait ch... en écoutant cette compile...pas un titre qui ne m'ait marqué, même si tous ne sont pas mauvais...dommage.