Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Grind Crusher

Compilations - Labels › Grind Crusher

cd | 14 titres

  • 1 Morbid Angel - Chapel Of Ghouls
  • 2 Repulsion - Radiation Sickness
  • 3 Carcass - Exhume To Consume
  • 4 Godflesh - Streetcleaner
  • 5 Napalm Death - The Missing Link
  • 6 Terrorizer - Dead Shall Rise
  • 7 Bolt Thrower - Through The Eyes Of Terror
  • 8 Intense Degree - Straight Jacket / I've Got A Cure
  • 9 Filthy Christians - Party & Fight For Your Right
  • 10 Old Lady Drivers - Colostomy Grab-Bag
  • 11 Unseen Terror - Divisions
  • 12 Spazztic Blurr - He Not-A-Home
  • 13 Heresy - Dead
  • 14 Sore Throat - Horrendify And Kill

line up

Bolt Thrower, Carcass, Godflesh, Morbid Angel, Napalm Death, O.l.d., Repulsion, Terrorizer, Unseen Terror, Intense Degree, Filthy Christians, Spazztic Blurr, Heresy, Sore Throat

remarques

Sorti en cd, cassette, vinyle. Réédité en 1990 (coed. par Combat), aux USA et Canada, avec l'addition d'autres groupes (Hellbastard, Carnage, Naked City, Entombed, Nocturnus, Lawnmower Deth, Cadaver, Sweet Tooth, Mighty Force)

chronique

Le marchand de sable m'a laissé ce disque au pied du bananier - eh oui, on fête le solstice d'hiver de manière particulière chez les gens qui voudraient bien que le temps ne passe pas ! Bon, alors, quoi de neuf pour 2018 ? Ben une compilation Earache de 1989, regardez le numéro de catalogue : le 12e ! Le catalogue, c'est quoi ? Accüsed, Morbid Angel, Carcass, Terrorizer, Godflesh, Napalm Death, O.L.D. boudiou ! Les mecs étaient assis sur un coffre de pépites de métal punk sans déconner. Bonne pioche. Allez, regardez le line-up, les chansons. Elle était pas belle la vie de quand on était à l'école primaire ? Ou à la retraite pour les plus âgés d'entre vous ? Et sinon ?! Ben sinon ceci est la première compilation d'Earache, la première tentative de promotion d'un genre qui n'a pas à être promu vu les noms quoi : pas besoin de pub ! Ou si ! La plus dégueu, avec des cadavres et des têtes de mort, le death, le grind, la désolation ! Morbid Angel c'est un de leurs premiers hits, Repulsion c'est du Repulsion, Carcass c'est la période gargouillis, Godflesh c'est le putain d'hymne de Godflesh, Napalm Death c'est avec Lee Dorrian, Terrorizer émerge et poutre, Bolt Thrower grinde encore, Intense Degree EXISTE encore et joue pour l'éternité cet espèce de GodFleshThrower au Napalm avec des grosses grosses guitare, Shane Embury roule sa boule dans tous les coins, et, et... le reste alias les "bonus tracks" (pourquoi bonus ? chépa). C'est ça qui est bien avec les compilations, même 30 ans après : on peut encore découvrir des groupes qu'on ne connaît pas ou si peu. Filthy Christians : une espèce de hardcore punk speed avec un son de méga cave, c'est déblatéré d'une voix de jeunot comme au bon vieux temps du vieux hardcore américain. C'est frais, ça souffle ses 30 bougies et plus ! Puis Old Lady Drivers, alias O.L.D., découvert pas votre serviteur sur guts of darkness, avec un titre à ressortir dans les repas d'affaire : "hé, j'ai oublié mon sac à colostomie !" ; ici, plus d'espoir, plus de santé, on a mal aux articulations et à la tête, ça ralentit ça accélère, ça s'efface et bien sûr c'est dingue et nauséeux et bizarre (les cowbells et le synthé au dessert, ahah). Unseen Terror nous fait du flamenco death desséché de la gorge complètement décalé et syncopé, produit très "j'ai du coton dans les oreilles, je... quoi ? hein ?"). Unseen Terror : c'est un peu les The Clash du grindcore en fait. Spazztic Blurr, side project de Wehrmacht (le groupe de thrash, pas euh... l'autre truc) : les alcooliques déboulent dans le salon, mangent le chien et repartent avec un nouvel ampli parce que celui-là il marche moyen bien - ils laissent le chanteur dont la voix s'étale comme de la confiture sur une affiche anarchiste appelant à la grève générale de tout. Ensuite, on continue dans l'ironie avec du piano joli à la Richard Clayderman, Heresy nous fait sourire, c'est le bonus belles dents, la double grosse caisse prévient quand même qu'il va y avoir de... la double avec du piano. Symphonic Black Metal expérimental sorti des années 1980 qui finit en dégueulade encore, de la soupe cracra bien empreinte de l'ambiance houblonné des squats d'antan. Et, enfin, les poètes Sore Throat, qui font le tour de la question en concluant cette compilation emblématique d'un label qui fut un temps découvreur de l'étrange, une des roues de la propagation du métal dingue dans l'univers ; une compilation indispensable pour le curieux, l'archiviste, celui qui s'imagine aller voir tous ces groupes dans une salle en Angleterre, il porte des bottes de combat et un treillis tout noir, il lui reste quelques dreadlocks, il va peut-être se raser la tête, il a un patch Crass et un badge Benny Hill, il saigne en souriant, effondré bourré sur un trottoir, en fin de nuit, sous cet éclairage jaune aujourd'hui honni par Justin Broadrick le fermier, quelque part dans un quartier assoupi et glauque de la jolie ville de Birmingham.

note       Publiée le vendredi 5 janvier 2018

partagez 'Grind Crusher' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Grind Crusher"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Grind Crusher".

ajoutez une note sur : "Grind Crusher"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Grind Crusher".

ajoutez un commentaire sur : "Grind Crusher"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Grind Crusher".

taliesin › mardi 9 janvier 2018 - 07:37  message privé !

Je plussoie le projet Saw Throat, 'Inde$troy' est tout bonnement incroyable !!!

Note donnée au disque :       
Rastignac › lundi 8 janvier 2018 - 16:55  message privé !  Rastignac est en ligne !
avatar

ah oui pardon, y a pas tout, juste ceux dont ils ont le droit, comme ils le disent dans leurs disclaimer.

Note donnée au disque :       
cyberghost › lundi 8 janvier 2018 - 16:46  message privé !

Classe !
Curieusement, ceux sortis chez Earache (dont Disgrace to the Corpse of Sid) sont sur un autre Bandcamp...
https://sorethroat-band.bandcamp.com

Rastignac › lundi 8 janvier 2018 - 16:13  message privé !  Rastignac est en ligne !
avatar

Je suis allé voir leur bandcamp, on peut acheter toute leur discographie, et la thune est reversée à une association qui soigne des animaux pour les gens qui n'ont pas les moyens de se payer un véterinaire.

Note donnée au disque :       
cyberghost › lundi 8 janvier 2018 - 16:05  message privé !

Je confirme :-)