Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Funkwelten : the label compilation 01

Compilations - Labels › Funkwelten : the label compilation 01

cd | 13 titres

  • 1 Displacer : Down
  • 2 Flint Glass : Ethereal winter
  • 3 Flint Glass : Teotihuacan
  • 4 Enfusion : Zweiundvierzigfieber
  • 5 Polyspace : Express
  • 6 Polyspace : Andromeda
  • 7 Klangfarbe : Génétique
  • 8 Satsuma : Monday color
  • 9 Satsuma : Mauna Kea
  • 10 Polygon : Bin
  • 11 Echorausch : Helix
  • 12 Echorausch : Shape
  • 13 For A Space : Underneath

enregistrement

Enregistré en divers lieux, 2004-2005

remarques

Compilation de la subdivision Funkwelten chez Black Rain.

chronique

Styles
ambient
indus
electro
Styles personnels
electronica-indus ambient

Enième sous-label du groupe Black Rain, Funkwelten n'a rien à voir avec les productions à la qualité discutable du label principal. Sixième production et première compilation, 'Funkwelten' est une réussite à bien des égards. En premier on notera l'excellente qualité des projets présentés ici, chacun dans leur style mais toujours dans la veine du label à savoir une electronica ambient stylisée et mélodique. Ensuite, il faut bien avouer une chose : la cohésion des artistes présents rend l'intégralité de l'album attrayante, ce qui en soit est loin d'être le cas de la plupart des compilations. Displacer ouvre la marche avec son magnifique 'Down', à la croisée d'une electronica atmosphérique au beat appuyé, syncopé au minimum et tendant par moment vers une sorte de trip-hop industriel. On retrouve avec plaisir deux morceaux de Flint Glass et ses sons sculptés à même le verre et le metal, structures complexes sur 'Ethereal winter' et ambiance tribale sur le superbe 'Teotihuacan'. 'Funkwelten', c'est également le retour du génial Polygon qui nous offre un 'Bin' assez épuré mais typique de l'allemand, sons cristallins et mélodies délicates pour une electro-ambient hypnotique. On retrouve le même principe avec Polyspace, fruit de la collaboration entre Polygon et For A Space dans un registre plus proche d'un Gridlock au mieux de sa forme, ainsi qu'avec Klangfarbe. For A Space quant à lui, termine ce premier chapitre Funkwelten avec un morceau minimaliste, baigné dans une atmosphère cotonneuse dont on émerge à peine grâce à la présence d'une voix féminine. Satsuma et son cocktail trance et drum'n'bass approfondit ce voyage intemporel et cosmique, tandis qu'Envision joue la carte d'une ambient plus 'psychédélique'. On retiendra enfin Echorausch et son electro-ambient fortement influencée par Delerium ou Front Line Assembly. En résumé, 'Funkwelten' est une compilation comme on aimerait en entendre plus souvent, surtout quand on constate qu'aucun rebut ne vient en parasiter le bon déroulement.

note       Publiée le dimanche 26 juin 2005

partagez 'Funkwelten : the label compilation 01' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Funkwelten : the label compilation 01"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Funkwelten : the label compilation 01".

ajoutez une note sur : "Funkwelten : the label compilation 01"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Funkwelten : the label compilation 01".

ajoutez un commentaire sur : "Funkwelten : the label compilation 01"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Funkwelten : the label compilation 01".