Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDividing Lines › Gone

Dividing Lines › Gone

lp • 11 titres

  • 1Intro
  • 2Dumbed down
  • 3Lost target
  • 4Invisible frame
  • 5Gone
  • 6Hunchbacked crown
  • 7Your choice
  • 8Vampire
  • 9Pride will fall
  • 10Panic
  • 11Gone (acoustic)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Leipzig, Allemagne, 2017.

line up

Marie Böwing (chant), Erich Walchor (chant, basse), Benny (guitare), Chris (batterie)

Musiciens additionnels : Woody (clavier additionnel)

remarques

https://dividinglines.bandcamp.com/

chronique

Ah ben, flûte de zut, ce n’était que l’intro ?!?. Ça partait pourtant bien…Heureusement, ça continue bien, rassurez-vous. Comme je l’écrivais il y a quelques temps (six ans exactement, ça ne rajeunit pas), Dividing Lines, c’est le combo au sujet duquel j’aurais aimé être dithyrambique, ne fut-ce que pour les valeurs des musiciens plutôt proches des miennes, mais avec lequel l’alchimie n’était pas totale. Je ne dis pas que c’est le cas à 100% sur ce second essai mais c’est pas loin, sans devoir chercher quinze pis-allers à chaque phrase. Post-punk goth joué avec l’esprit totalement keupon, rythmique efficace, sèche niveau frappe, guitares incisives, chant féminin convaincu sonnant moins lambda quand même (avec toujours bon renfort des choeurs masculins). Cette fois, nos Allemands équilibrent par des mélodies nettement plus catchy, un équilibre des éléments mieux dosés au mixage. On appelle peut-être simplement ça l’expérience ? Le groupe a beaucoup tourné (et tourne toujours beaucoup) donc a largement eu le temps de les tester dans tous les sens, ces titres. D’autant que certains dévoilent de petits jokers bien sympathiques, ainsi l’orgue de ‘Gone’ et la prédominance du chant masculin, le début faussement wave de ‘Panic’, la belle interprétation acoustique de ‘Gone’... En règle générale, le ton est plus obscur, ce qui, couplé aux qualités précédemment mentionnées, ne pouvait que me ravir et donner du corps aux compositions. A l’heure où Skeletal Family engagent une énième chanteuse pour faire croire qu’ils ne sont pas morts (alors que si), cet opus s’avère une option nettement plus délectable sur laquelle se pencher. Des chansons de la trempe de ‘Vampire’, ‘Gone’, ‘Hunchbacked crown’ ou ‘Pride will fall’ vous le feront comprendre dès la première écoute. On a même l’impression que plus le skeud s’écoule, plus les musiciens se lâchent, laissant le punk en eux (elle) émerger toujours davantage dans l’énergie sans nuire au potentiel mélodique. Parfois, il est bon d’oublier certaines plaques sur l’étagère et de les écouter avec l’innocence béate d’un jouvenceau. Ca a parfaitement fonctionné avec moi en tout cas et du coup j’aurai moins peur d’aller dépoussiérer le premier essai dormant dans les méandres de ma collection... 4,5/6

note       Publiée le vendredi 4 novembre 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Gone" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Gone".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Gone".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Gone".