Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › The absolute supper

Compilations - Labels › The absolute supper

cd | 12 titres | 69:31 min

  • 1 In Slaugther Natives : INRI... raped by the Cross
  • 2 The Protagonist : Imitation
  • 3 The Protagonist : Zoroaster
  • 4 Ordo Equilibrio : The perplexity of hybris. I glorify myself
  • 5 Sanctum : {/}
  • 6 Puissance : Love incinerate
  • 7 Arcana : Winds of the lost souls
  • 8 Mortiis : Child of curiosity & the old man of knowledge
  • 9 Desiderii Marginis : Chaos undivided
  • 10 Sephiroth : R'lyeh
  • 11 Raison d'Etre : The verge of somnolence
  • 12 Hazard : Who blew out the Northern lights?

cd | 10 titres | 64:59 min

  • 1 Brighter Death Now : I wish I was a little girl
  • 2 Frozen Faces : Zyklon B Doll
  • 3 MZ.412 : NBS act1 begravning
  • 4 Megaptera : Don't descecrate the dead
  • 5 Deutsch Nepal : Logo
  • 6 Nacht : Svartsinn
  • 7 Archon Satani : A time of ruin
  • 8 Ildfrost : Hearts perturbe
  • 9 Ildfrost : Slept awake
  • 10 Cintecele Diavolui : The Devil must kill

remarques

double CD digipack noir avec catalogue et descriptif de tous les groupes...

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
cmi est un style a lui tout seul

Cette double compilation de chez nos amis (?!) suédois de Cold Meat Industry est une sorte de cadeau d'anniversaire, déjà pour le numéro, libélé 50 du label mais aussi l'occasion de faire un point sur le futur à cette époque de CMI, sur les inclinations de Mr Roger Karamanik car c'est bien de lui qu'il s'agit. Dans le premier CD le ton est plutôt ambiant tandis qu'il se durcit un brin sur la seconde galette remportant ainsi ma préférence. ISNatives propose un morceau classique, très lyrique et wagnérien dans l'esprit, rien de surprenant ni de très violent. On est loin de la folie destructrice de l'excellent "Sacrosancts bleed" de 1992. TProtagonist utilise de nombreuses nappes pur créer des ambiances sombres et glaciales assez rythmées, martiales, tribales, propices à l'imagination, pas mal du tout... OEquilibrio apparait ici avec un morceau tiré de "Conquest, love & self-perseverance" alors à paraitre. Un bon titre dans la lignée de ce qu'ils savent faire, le changement est radical par rapport aux groupes d'avant et d'après et cela marque bien leur originalité. Sanctum est étrange, comme un mélange entre The Gathering (principalement dû à la voix féminine très semblable) et le CMI habituel, machines et sons tordus, bonne rythmique mais je suis un peu déçu, peut-être pour cause de trop d'accéssibilité, étant habitué à plus obscur et radical avec ce label. Puissance est ce que l'on appelle souvent neo-classique, pas super original avec les habituels samples de discours et de la flute (ou pas c'est sans doute électronique...), je ne suis pas super convaincu encore une fois par l'orientation du projet. Arcana est très ambiant, une sorte de Dead Can Dance venu du froid, ce morceau est très beau et laisse la part belle à l'imagination cinématographique, ce qui est toujours bien quand ça arrive. Mortiis est dans la même veine que ses précédentes créations et je ne peux m'empêcher de trouver ça un peu, heu... en manque de grandeur, les sons sont parfois un peu ridicules et les compos parodiques, je n'ai jamais su si c'était fait exprès ou pas... je ne sais toujours pas (à noter que ce morceau est une version démo d'un titre qui figurera sur l'album "Stargate". DMarginis, ambient d'assez bonne facture, à base de belles nappes sombres et de sons que l'on retrouve souvent chez des gens comme Raison d'Etre par exemple, pas d'une originalité extrême mais pas mal. Sephiroth n'est autre que Mr Söderberg et il est toujours aussi talentueux. Les ambiances sont superbes, la production soignée, les sons léchés bref de la grande qualité et des moments d'introspection pas rigolos en perspective... du voyage donc. D'autant plus que le morceau décolle litérallement après environ trois minutes pour faire apparaitre des rythmiques entrainantes et des samples qui me rappellent le SPK de "Zamiah Lemanhi", très bon. Rd'Etre est très calme à l'instar de sa production plus que classique, et ça fonctionne toujours bien. On retrouve donc cette ambiance un peu religieuse ou plutôt occulte et des sons de cloche, d'eau, de chants grégoriens (ou autres je ne suis pas spécialiste en messe) : mystique. Hazard clot ce premier CD qui vous l'aurez compris ne m'a pas totalement convaincu malgré la grande qualité de certains passages. Ce groupe est la nouvelle incarnation de Mortho(u)nd et se place dans la même lignée que celui-ci en plus ambiant-répétitif et moins mélodieux, les ambiances distillées sont sombres et attractives, intéressant...Pour le CD n°2 et au vu de la track-list je m'attends à un peu plus dur. Et BDNow s'en sort comme à son habitude avec brio et propose un morceau classique mais toujours efficace melant bruits, paroles psalmodiées mais mixées très en arrière et des rythmiques lancinantes à base de basses sourdes et distordues. FFaces, outre un titre de morceau du plus mauvais go^ut nous offre de la musique similaire à BDNow avec des ambiances assez glaciales et un brin jouant plus sur des nappes sonores que sur des rythmes, intéressant. MZ412 sont dans leur efforts ambiant, avec un texte ultra répétitif en allemand (d'ailleurs je n'ai aucune idée de ce qu'ils peuvent bien y raconter, sans doute pas de la poésie douce...) sur de vagues nappes sonores et des bruits lugubres, très bon comme d'habitude... Megaptera nous donne aussi son savoir faire en ambiances lugubres, avec ce qu'il faut de rythmique genre chaines de fantômes et de passages avec chants grégoriens pour relancer la sauce, classique mais bien, dans la suite logique de ce qu'ils savent faire. Avec DNepal on est encore une fois sur un terrain connu, je dirais première période avant qu'il ne se décide pour le meilleur ou pour le pire (j'ai choisi mon camp, ceux qui ont lu ma chronique du concert à Oakland, USA, comprendront...), donc de l'ambiant répétitif et glacé, bel effet de montée sonore et bien produit. Nacht est un petit nouveau pour moi mais c'est en fait une des deux "sorcières" de Aghast qui continue de nous faire peur avec des sons lugubres de la forêt et des dongeons en psalmodiant ses incantations avec de beaux effets de mix qui la font parraitre loin, loin. Très bonne ambiance qui ravira les fans du defunt duo. Le morceaux d'ASatani est très très ambiant, à tel point qu'il restera inexistant dans ma mémoire, pas assez de trucs qui se passent, trop de nappes pour point d'ambiance, raté donc... Ildfrost est aussi assez mou et peu convaincant surtout pour cause d'utilisation de samples un brin "cheap" ces sons digitaux de synthétiseurs, des fois c'est oui et des fois non, ici je ne suis pas d'un avis très positif. Le suivant aussi de Ilfrost change un peu mais toujours si electronique pas top que je n'accroche toujours pas. Le dernier morceau de cette compilation qui semble indiquer l'état de l'art en matière de CMI est assez étrange, enjoué, electro-cheap mais agréable tout de même, pas à en acheter quoi que ce soit cela dit. Il semblerait que ce soit une des incarnations de Mortiis, peut-être un joyeux vampire ou un truc du genre, anecdotique à mon avis. Pour conclure je me déclarerais un peu déçu par l'orientation de ce que je considérais comme le meilleur de l'indus si ce n'est d'une frange complète de la musique, sans doute les sonorités dures, glaciales, rudes, sorte de rape à fromage qui te passe dans la tête sans prendre d'égard me manquent-elles... Où est donc l'aggression de Mental Destruction par exemple... Je reste donc un peu sceptique à la fin de cette écoute et je demande à voir... ou à écouter en fait. Reste à dire quelques mots du packaging, parfait comme souvent chez CMI !

note       Publiée le mardi 9 septembre 2003

partagez 'The absolute supper' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The absolute supper"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The absolute supper".

ajoutez une note sur : "The absolute supper"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The absolute supper".

ajoutez un commentaire sur : "The absolute supper"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The absolute supper".

novy_9 › jeudi 6 décembre 2012 - 11:59  message privé !

CMI ne fait plus grand chose d'intéressant depuis pas mal d'années .. à part les classiques du label, le reste c'est pas génial, assez monotone et peu original, par rapport à la référence qu'était le label à une époque ... une des dérniéres belle compilation du label ..

Demonaz Vikernes › jeudi 6 décembre 2012 - 07:57  message privé !

J'ai vu sur discogs que d'autres titres étaient dispos sur d'autres compil. Je verrai à me les procurer dans le futur. Le titre ici est absolument incroyable, dans la direct lignée d'aghast.

Note donnée au disque :       
Twilight › mercredi 5 décembre 2012 - 23:41  message privé !
avatar

Non, rien sous ce nom en tout cas. Tu as un autre titre sur 'Flowers made of snow' autre compile de chez CMI ainsi que sur 'Last bleak day' une compilation sortie chez Bleak Records, mais le fameux album annoncé n'est à ma connaissance jamais sorti...

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 5 décembre 2012 - 21:02  message privé !

Me suis enfin procuré cette compile, que je trouve bien supérieure à "...And Even Wolves Hid Their Teeth And Tongue Wherever Shelter Was Given". Quelqu'un sait si une sortie est prévue depuis pour Nacht ? ça fait un bail...

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › samedi 6 décembre 2008 - 16:19  message privé !

j'ai beau etre un gros fan de Mortiis, et egalement de Cintecele Diavolui, je dois reconnaitre que la piste de ce dernier projet est immonde. Je sais pas trop ce qu'il a voulu nous faire la mais c'est un echec total (qui donnerais presque envie de se retaper the grudge, c'est dire !). Par contre, la piste de Mortiis est pas si mal. Les narrations du debut sont assez loupé c'est vrai, mais ça donne un coté different par rapport a la version presente sur the stargate.

Note donnée au disque :