Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Danse Macabre sampler II

Compilations - Labels › Danse Macabre sampler II

cd | 14 titres

  • 1 Printed at Bismarck's death: 'Bethsabee (Samuel 2.11)'
  • 2 Tilt !: 'Rats'
  • 3 Placebo Effect: 'Galeries of pain (bloody pain remix)'
  • 4 Relatives Menschsein: 'Verbotene Triebe'
  • 5 Alva Novalis: 'Demimonde'
  • 6 Mental Inquisition: 'Waiting for the sun'
  • 7 All Fools Day: 'Silence of the lambs (Buffalo Bill mix)'
  • 8 Christian Wolz. 'Ba/ch'ain'
  • 9 Operating Strategies: 'Coastline'
  • 10 Elephant vs Bromley: 'Mary had a red dress'
  • 11 Kyoto Blue: 'Kyoto prayers'
  • 12 Happy Cadavres. 'Spider of God'
  • 13 Das Ich. 'Irrlicht'
  • 14 Endraum: 'Der Wanderer'

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

chronique

Toutes ces promos de merde que je reçois de Danse Macabre (et que je ne chronique pas systématiquement, tant l'écoute me file la nausée ou m'ennuie au plus haut degré)...J'ai envie de vous, de me, rappeler qu'à ses débuts, ce label se voulait une référence quant à la présentation, la diffusion, du nouveau son qui caractérisait une scène teutonne bouillonnante de créativité avant que les gros sabots, les binious, les chants barbares ou les rythmiques tuning ne prennent le dessus. Des deux premières compilations, la deuxième est la plus riche et la plus ambitieuse en matière de signature. Du gothic rock, plaisant mais de seconde zone, avec Kyoto Blue et All Fools day, de la dark wave gothique avec Das Ich et Relatives Menschsein qui cassent la barque avec leurs morceaux respectifs, un penchant plus obscur et industriel, dans la veine Skinny Puppy, pour Placebo Effect, Tilt ! et Mental Inquisition, ces derniers proposant une forme d'ebm lent et ultra dépouillé avec chant rauque et écorché. Un peu de calme avec Ebdraum et Operating Strategies, de la folie punko-batcave avec Happy Cadavres, de la dark wave de qualité avec Alva Novalis, side-project de Das Ich qui, hélas, ne franchira jamais le cap de l'album et nous en arrivons aux ovnis de la compilation. Christian Wolz tout d'abord, le Diamanda Galas masculin (comme l'ont désigné certains) nous proposant une véritable transe arabisante sur lit de percussions magistralement programmées par Bruno Kramm, Printed at Bismarck's death, le groupe qui n'a eu de cesse de changer de style et de se tenir hors des zones identifiables, et Elephant vs Bromley qui proposent une sorte de cold wave au ralenti, truffée de samples...Assez unique et inclassable. Une belle compilation digipack se dépliant avec photos et renseignements sur les protagonistes, témoin d'une certaine ambition créatrice que peu des artistes présentés ne concrétiseront sur le long terme malheureusement.

note       Publiée le dimanche 16 mars 2014

partagez 'Danse Macabre sampler II' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Danse Macabre sampler II"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Danse Macabre sampler II".

ajoutez une note sur : "Danse Macabre sampler II"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Danse Macabre sampler II".

ajoutez un commentaire sur : "Danse Macabre sampler II"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Danse Macabre sampler II".

novy_9 › dimanche 16 mars 2014 - 10:48  message privé !

J'avais acheté cette compilation à sa sortie, et ce fut une révélation musicale pour moi, que des groupes merveilleux que je ne connaissais pas. Alva Novalis n'a pas continué car Mr Kramm c'est fait volé ses disquettes de sons et programmations, l'album n'a jamais vu le jours à cause de cela :( C'est vrai que ce label génial à ses débuts est devenu pitoyable désormais ... Endraum est le groupe de cette époque que j'écoute le plus réguliérement, ils n'ont jamais eu de franc succès, mais ils ont des fans inconditionnels, dont moi. Leur musique peut sembler uniforme, mais si l'on se penche bien sur leurs albums, ils sont riches de sensibilité, d'émotions, de spleen, bourrés de mélodies subtiles et raffinées, ces mecs sont de vrai dandys romantique à l'allemande.

Note donnée au disque :