Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Kosmoloko

Compilations - Labels › Kosmoloko

cd • 10 titres

  • 1Haus Arafna - Hymn To Despair 4:36
  • 2Haus Arafna - After All These Years 4:20
  • 3Subliminal - Take You Baby 3:54
  • 4Subliminal - Hunting For Humans 3:07
  • 5Karl Runau - Driven By Instinct 3:27
  • 6Karl Runau - Hope For Your Understanding 4:24
  • 7Maska Genetik - Ocean 4:07
  • 8Maska Genetik - White Tracks 2:57
  • 9November Növelet - Initially (Bluish Eyes) 4:40
  • 10November Növelet - In The Age Of Tears 2:27

remarques

L'édition vinyle est limitée à 965 exemplaires

chronique

Styles
electro
indus
pop
Styles personnels
minimal wave, industrial pop

Les lactations de madame Arafna ont comme un arrière-goût de strychnine et monsieur Arafna n’est visiblement pas le seul à s’abreuver à la source. Les artistes signés sur Galakthorrö ont tous la particularité d’assumer une personnalité ambivalente : un côté autiste voire négationniste de toute émotion humaine, et autre chose de très vivant et désespéré, comme un mélange d’appel au secours et de cri de bête sauvage acculée. Et tous forment le petit zoo du couple qui donne à leurs expériences analogiques sordides une plateforme qui a su créer sa propre esthétique, à cheval entre le noir & blanc sensuel de Die Form et la froideur des collages industriels underground. Et croyez-moi, dans ce bestiaire dément, il n’y a pas que le couple qui vaille la chandelle. C’est lui qui ouvre les réjouissances avec un assaut proche de ce que donnait Haus Arafna dans ses débuts, lourd, bruyant et psychorigide. ‘After All these years’ quant à lui est beaucoup plus calme – faussement calme – en nous promenant sur une ballade minimal wave Suicide-like enrichie à l’uranium. Arrive Subliminal, le groupe le plus immature du label (non pas à prendre comme un reproche mais plutôt comme ce qui semble être une vision adolescente, urgente de ladite violence) avec deux titres power-electronics misanthropes et efficaces dans une veine proche de certains Brighter Death Now. Très minimaux et old-school, les deux titres de Karl Runau, en clôture de chaque face, sont pour leur part à l’opposé de Subliminal : tout est dans la latence, la tension maîtrisée des sons analogiques crépitants sur des synthés étouffés qui sentent bon le minimalisme industriel des années 80. Arrive celui que je considère comme la bête noire du label : le dépressif et sordide Maska Genetik. Là où November Növelet nous maintient en équilibre sur ses ballades nocturnes par son érotisme glacial, Maska Genetik n’offre que le néant. Deux hymnes électroniques d’une atroce noirceur qui nous vident de notre substance vitale pour laisser le triste poison du nihilisme semer le doute dans notre esprit. Et quand on sait que ‘Quarantine’, son unique recueil de quatre titres est dans le même esprit, on est en droit de se demander quel résultat cela aurait pu donner si Amon Radek avait fourni de quoi faire un album. November Növelet donc, qui vient danser avec insolence sous nos yeux en nous invitant à nous abreuver de sa blancheur létale. Tout dans le microcosme Galakthorrö est à la fois si renfermé, glauque et pourtant si beau que sa force d’attraction devient vite obsessionnelle. Comme la vierge de fer, certains pièges ont une apparence si belle qu’il est trop tard pour s’apercevoir de leur dangerosité… Et au risque de paraître snob, je ne saurais que trop vous conseiller les éditions en vinyle : quoi de plus appréciable pour des musiques aussi précisément réalisées par et pour le traitement analogique ?

note       Publiée le samedi 4 avril 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Kosmoloko".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kosmoloko".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kosmoloko".

Wotzenknecht › mercredi 18 juillet 2012 - 20:55  message privé !
avatar

oué, on a déjà passé commande

VL › mercredi 18 juillet 2012 - 19:00  message privé !
avatar

News : Galakthorroe sort un Kosmoloko 2, ainsi que deux 7'' : November Növelet et Subliminal.

Note donnée au disque :       
prypiat › lundi 7 novembre 2011 - 10:57  message privé !

Je ne suis pas forcément pour le concept des compilations (qui faut bien l'avouer est à la base plus commercial qu'autre chose). Mais celle-ci est vraiment excellente et mérite bien son 6/6. Même si j'ai un peu de mal à accrocher à la partie Karl Runau, je trouve "Ocean" de Maska Genetik tellement énorme que ca rattrape tout.

Note donnée au disque :       
MaxwellsDemon › dimanche 16 mai 2010 - 20:43  message privé !

Sacré intro

Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 16 novembre 2009 - 00:19  message privé !

bien ouéj