Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Labels › Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions

Compilations - Labels › Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions

lp | 2 titres | 42:28 min

  • 1 Sunny Murray : Somethin's Cookin' [17:05]
  • 2 Roscoe Mitchell : Chant [25:23]

enregistrement

Studio Rivbea, 24 Bond Street, New York, États-Unis, 14-23 mai 1976

line up

Jerome Cooper (batterie, scie musicale), Fred Hopkins (contrebasse), Khan Jamal (vibraphone), Byard Lancaster (saxophone alto, flûte), Roscoe Mitchell (saxophone alto), Don Moye (batterie), David Murray (saxophone ténor), Sunny Murray (batterie)

remarques

L'intégralité des cinq disques vynils a fait l'objet d'une réédition en 2006 dans un box 3cds.

chronique

Pour mettre un terme à cette splendide série, il fallait définitivement marquer les esprits, se quitter sur quelque chose de plus ambitieux encore, quelque chose qui renforcerait encore davantage la réputation hors normes et le statut déjà cultissime de ces sessions. Ainsi le cinquième tome de nos aventures New Yorkaises abandonne l'esprit de concision extrême qui présidait aux destinées des précédents volumes pour se jeter corps et âme dans les longues pièces qui, de "Free Jazz" à "Ascension", ont consolidé le mythe. Sunny Murray d'abord, Roscoe Mitchell ensuite, seront les deux seuls contributeurs de cette nouvelle parution, géniteurs de deux longues plages entre quinze et vingt cinq minutes chacunes et qui ont de faux airs de réunion de famille. Les deux groupes qui évoluent ici incluent quelques uns des musiciens les plus impliqués tout au long de ces enregistrements. Á savoir, outre Sunny Murray et Roscoe Mitchell : Don Moye, Fred Hopkins, Byard Lancaster et David Murray. Le vibraphoniste Khan Jamal complète la formation de Sunny Murray, le batteur Jerome Cooper, seul nouveau venu, celle de Roscoe Mitchell. "Somethin's Cookin'" s'ouvre sur un thème agréable aux portées clairement lyrique. Vibraphone et saxophones se succèdent ensuite pour une série de solii enflammés avant que la contrebasse ne vienne calmer le jeu, appelant au retour du thème dans un calme serein. "Chant" se déploie telle une longue complainte de l'alto sur une batterie furibarde martelant les temps pendant près de huit minutes sans discontinuer. Quand le groupe s'arrête, c'est pour mieux jouer avec le silence et projeter sur sa toile des éclats de notes, des aberrations d'idées traduites par une scie musicale malade, maintenant l'auditeur sur le qui-vive. La reprise du thème se fait attendre mais intervient de manière abrupte, ouvrant la voie à une fin en apothéose où Mitchell s'égosille avec violence sur son instrument sans volonté de rémission. Ainsi prend fin le cycle des New York Loft Jazz Sessions, sur sa note la plus violente.

note       Publiée le samedi 27 juin 2009

partagez 'Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions".

ajoutez une note sur : "Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions".

ajoutez un commentaire sur : "Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wildflowers 5 - The New York Loft Jazz Sessions".

Sigur_Langföl › samedi 27 juin 2009 - 04:26  message privé !

Alléchant!