Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPMike Patton › Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)

Mike Patton › Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)

cd | 32 titres | 4999,5 : 77 x 665 min

  • 1 Kickin' [1:33]
  • 2 Chelios [2:34]
  • 3 Sweet Cream (Redux) [2:35]
  • 4 Organ Donor [2:10]
  • 5 Chickenscratch [1:37]
  • 6 Tourettes Romance [1:29]
  • 7 Doc Miles [1:03]
  • 8 El Huron [2:03]
  • 9 Tourettes Breakdance [2:23]
  • 10 Juice Me [1:13]
  • 11 Hallucination [0:54]
  • 12 Porn Strike [1:01]
  • 13 Surgery [2:48]
  • 14 Social Club [1:30]
  • 15 Chocolate Theme [1:12]
  • 16 Ball Torture [0:51]
  • 17 Chevzilla [2:13]
  • 18 The Hammer Drops [2:13]
  • 19 Triad Limo [3:09]
  • 20 Shock & Shootout [2:44]
  • 21 Pixelvision [1:44]
  • 22 Spring Loaded [2:16]
  • 23 Verona [1:19]
  • 24 Car Park Throwdown [1:39]
  • 25 Noticias [0:16]
  • 26 Catalina Island [1:18]
  • 27 Supercharged [0:52]
  • 28 Massage Parlor [1:19]
  • 29 Full Body Tourettes [0:27]
  • 30 Epilogue - In My Dreams [4:15]
  • 31 Friction [0:57]
  • 32 Epiphany [1:19]

enregistrement

Vulcan, SF and Hanover House, LA. (Master: DNA Mastering, Studio City, CA)

line up

Mike Patton (tous les instruments, programmation, mix, production), Anton Riehl (flûte sur "Hallucination"), Richard Devine (programmation sur "Tourettes Breakdance")

remarques

Les morceaux non signés par Patton, à savoir "Keep On Loving You" de REO Speedwagon, "The Stroke" de Billy Squier et "Heard It In A Love Song" de Marshall Tucker Band ne figurent pas dans l'album

chronique

Styles
musique de film
ovni inclassable
Styles personnels
toy soundtrack

Patton aux ustensiles soundtracks, moi, ça me plaît, quand c’est fait avec autant d'amour ! Mike nous fait un peu du recyclage de ses travaux antérieurs sur cette commande, mais honnêtement, au vu du résultat, y’a vraiment pas de quoi fouetter un fœtus de chaton à son premier stade de développement intra-utérin. On s’en réjouit même, tiens. Car oui, Mikounette l’a jouée assez finement sur ce coup-là, et je me ferais alouette pour piailler les louanges qu’il faudra piailler si la relative discrétion de cette parution me semble un peu trop discrète (en fait à la base je prévoyais une phrase qui claque), parce qu’à mon goût, depuis Fantômas – pourtant je ne suis pas fan de la formation loin s’en faut - il n’a pas sorti ni participé à meilleure rondelle. J’en mets mon bec dans un tuperware : ça sent la remontée d'inspiration, et les remontées d’inspi c’est mignon, ça me plaît ! Même si c’est du jetable après usage que Mike nous a pondu sur cette galette au blé complet (qui ne lui en a rapporté sans doute fort peu - jeu de mot finement négocié), ça me semblera toujours bien plus buvable que de l’entendre faire des rototos de marcassin contrarié chez le jazzman feuj musico-prolifique tendance diarrhéique que vous connaissez tous, adulez et ondulez à proportions quasi-égales. Je suis en effet de ceux qui pensent que Mike est un grand crooner et qu’il est capable de grandes choses avec un peu d’efforts derrière le micro, il lui suffit de se mettre dans la peau d’un chanteur pour en être un, et d’un premier rôle de La ferme se rebelle pour en être un, c’est là tous le talent des acteurs et dieu sait si Mikey en est un bon… mais je m’égare quelque peu du sujet, étant donné que sa voix ici est plus que discrète. Alors, kézaco ? Mike seul aux commandes en B.O. d’un film d’action cheap et timbré - avec le plus grand interprète d’action de notre époque Jason Statham !!! - dont j’avais adoré le premier volume, ça ne pouvait qu’empaler ma curiosité, et ça donne quelque chose de frais et de parfaitement volatile mais pas dégueu du tout, tasty et éphémère comme une lampée de margarita, et de toute façon bien meilleur que ces précédents efforts solo qui ressemblaient à du foutage de gueule (l’Association des Défenseurs du Verbe me signale un odieux abus du verbe "ressembler"), et également bien mieux (et varié) que la B.O. du premier volet qui comptait une vingtaine d’artistes différents. Ici, Gomez Adams a eu les ptites antennes de sa moustache orientées vers le satellite Imagination, autrement dit : il s’est bien investi le gars, travaillant en collages multiples… oui, on peut le dire : Patton a patafixé, et a cherché à varier les ambiances en ayant un support filmique trash & maboul qui lui laissait toute latitude pour ses délires musicaux. Résultat : une B.O. bonbon bidule barjo, à la fois dense et cheap, bien rythmée et mesurément déjantée, qui se consomme comme un shooter, cul-sec. Trépignant, rock’n’roll, parfois posé mais rarement la faute au rythme imposé (tac tac) par le montage épileptique de Crank 2, Mike pose des miniatures souvent charmants et parfois limite tubesques (mmmh ce "Sweet Cream", aaah ce "Chocolate Theme" beefheartesque) avec sa patte inévitable, qui comme j’en parlais en début de chro renverra fatalement des échos de Fantômas aux oreilles des initiés, dans ses moments les plus cartoonesques, ou de Mr. Bungle (très) résiduel dans les plus burlesques et étranges (la berceuse "Tourettes Romance") voire de Peeping Tom. Tantôt rock’n’roll surboosté ("Social Club"), tantôt gabber insolite façon Venetian Snares soft ("Surgery"), tantôt bordélique épuisant ("Chikenscratch") avec quelques petites touches de vocaux déjantés et une pincée de synthés, un poil de délires senteur japon (mais pas trop), en résumé nous pouvons donc dire qu’il s’agit d’une succulente bande originale fragmentée en 30 et quelques pistes micro-jouissives, qui se savoure hélas (c’est un peu le lot de 99% des B.O. en même temps mais chhhht !) beaucoup moins bien sans ces images-vomi qui te sont mitraillées pleine poire 75 minutes durant. De là à y voir une recommandation cinéphile dissimulée avec la finesse toute putassière que des petites putains m’imputent céans ? Peut être que non… Peut être que oui.

note       Publiée le jeudi 26 novembre 2009

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

partagez 'Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)".

ajoutez une note sur : "Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)".

ajoutez un commentaire sur : "Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Crank High Voltage (Original Motion Picture Soundtrack)".

Demonaz Vikernes › mercredi 28 septembre 2011 - 23:00  message privé !

méga-classe le Mondo Cane !

Raven › jeudi 3 juin 2010 - 11:38  message privé !
avatar

très classe le Mondo Cane

pinnickX › mercredi 2 juin 2010 - 15:10  message privé !

Je ne connais pas encore cette B.O. mais tant qu'à chercher du Patton crooner totalement assumé et décomplexé, on peut aller creuser du côté de Mondo Cane, son dernier projet enfin sorti. A quand une chronique Mr Raven ???

Raven › mercredi 2 juin 2010 - 03:00  message privé !
avatar

c'est pas innocent; on appelle même ça une private joke

Grandgousier › mardi 1 juin 2010 - 22:41  message privé !

Proggy mis à côté de Mars Volta dans les recommandations, je sais pas si ça lui ferait plaisir.