Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPMike Patton › The solitude of prime numbers

Mike Patton › The solitude of prime numbers

cd | 53 titres | 35:39 min

  • 1 (vide) [00:04]
  • 2 Twin primes [01:56]
  • 3 Identity matrix [00:56]
  • 4 (vide) [00:04]
  • 5 Method of Infinite Descent [02:17]
  • 6 (vide) [00:04]
  • 7 Contrapositive [03:04]
  • 8 (vide) [00:04]
  • 9 (vide) [00:04]
  • 10 (vide) [00:04]
  • 11 Cicatrix [02:02]
  • 12 (vide) [00:04]
  • 13 Abscissa [01:41]
  • 14 (vide) [00:04]
  • 15 (vide) [00:04]
  • 16 (vide) [00:04]
  • 17 Isolated primes [01:42]
  • 18 (vide) [00:04]
  • 19 Radius of convergence [04:24]
  • 20 (vide) [00:04]
  • 21 (vide) [00:04]
  • 22 (vide) [00:04]
  • 23 Separatrix [01:00]
  • 24 (vide) [00:04]
  • 25 (vide) [00:04]
  • 26 (vide) [00:04]
  • 27 (vide) [00:04]
  • 28 (vide) [00:04]
  • 29 The snow angel [01:42]
  • 30 (vide) [00:04]
  • 31 Apnoea [01:29]
  • 32 (vide) [00:04]
  • 33 (vide) [00:04]
  • 34 (vide) [00:04]
  • 35 (vide) [00:04]
  • 36 (vide) [00:04]
  • 37 Supersingular primes [00:54]
  • 38 (vide) [00:04]
  • 39 (vide) [00:04]
  • 40 (vide) [00:04]
  • 41 Quadratrix [01:01]
  • 42 (vide) [00:04]
  • 43 Calculus of finite differences [03:05]
  • 44 (vide) [00:04]
  • 45 (vide) [00:04]
  • 46 (vide) [00:04]
  • 47 Zeroth [01:26]
  • 48 (vide) [00:04]
  • 49 (vide) [00:04]
  • 50 (vide) [00:04]
  • 51 (vide) [00:04]
  • 52 (vide) [00:04]
  • 53 Weight of consequences [07:05]

enregistrement

Enregistré aux Groundlift Studios

line up

Mike Patton (tout)

chronique

Styles
ambient
electro
musique de film
Styles personnels
musique de film italien

Cela fait maintenant quelques années que Mike Patton se concentre sur sa carrière 100% solo. Après deux premiers albums réalisés à l'arrache et dans des styles très expérimentaux, l'Américain s'est recentré vers les musiques de films. A part "Mondo cane", dans un style très crooner italien, Mike a déjà signé deux musiques de film. Là, avec ce "Solitude of prime numbers", il signe sa troisième composition illustrant un film. Déjà, avant de parler musique, l'objet. Ce disque est proposé sous la forme d'une feuille. Oui, une feuille d'arbre, en carton, pliée dans lequel est placé le CD... et c'est tout ! Au-delà de l'aspect épuré de l'objet, il faut avouer qu'il est beau, bien réalisé, et même si un petit livret aurait été apprécié, j'aime cette présentation. Ensuite, la présentation de la musique. Alors "The solitude of prime numbers", comme son nom l'indique est basé sur les nombres premiers, donc tous les titres ne sont indexés QUE sur les nombres premiers. Les autres plages sont soit vides, soit elles terminent les dernières secondes du morceau précédent. Tous les morceaux commençant sur la plage d'un nombre premier, le début de l'album se fait par quelques secondes vides vu que ça commence réellement à la plage 2. N'ayant pas vu le film, je vais me baser uniquement sur l'aspect musical. Alors ce disque est très bien réalisé, beaucoup de cordes et de claviers, lents, en suspens amenant une ambiance glaciale et mortifère. Patton réussit très bien à faire monter la pression et à rendre sa musique majestueuse, à la fois sombre et douce. La tension est omni-présente. On sent l'influence des films d'horreur italien à la Lucio Fulci ou Dario Argento avec des sonorités années 80 bien poussées, sans pour autant aller dans le cliché. Et c'est bien là que Patton réussit son pari. Je dois avouer que je n'avais pas été si conquis que cela par sa précédente BO de film, "Crank: High voltage", mais là, il y a une véritable profondeur dans les ambiances. Le son du piano, que l'on retrouve un peu partout dans la BO, est tout simplement magnifique, ample, lointain avec de l'écho, mais si mélancolique. Il n'est pas non plus omni-présent, mais il revient suffisamment fréquemment pour donner du rythme à cette BO. Les enchainements sont super-travaillés et donnent un résultat super convainquants. Vraiment, en prenant ce disque, je ne m'attendais pas à une telle réussite. A l'écoute de cette BO, on peut presque "voir" le film, on ressent la mélancolie qui se dégage de l'histoire. Ca me donne vraiment envie de le découvrir. Je dois vous avouer que là, la carrière solo de Patton prend une autre dimension pour moi. J'attends de voir la suite, d'autant plus qu'il est déjà d'attaque sur un nouveau projet de film, "The place beyond the pines". J'attends le résultat avec impatience.

note       Publiée le dimanche 8 avril 2012

partagez 'The solitude of prime numbers' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The solitude of prime numbers"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The solitude of prime numbers".

ajoutez une note sur : "The solitude of prime numbers"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The solitude of prime numbers".

ajoutez un commentaire sur : "The solitude of prime numbers"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The solitude of prime numbers".

Crime › jeudi 19 avril 2012 - 22:14  message privé !

La pochette est vraiment très bien aussi.

Note donnée au disque :       
torquemada › dimanche 8 avril 2012 - 18:59  message privé !

Le film est excellent, et l'influence d'Argento n'y est pas que musicale, mais aussi visuelle même si le film n'est absolument pas un gialo ou un film d'horreur. La bande son est pour beaucoup dans la réussite du projet.