Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFantômas › The Director's Cut

Fantômas › The Director's Cut

cd | 16 titres

  • 1 The godfather
  • 2 Der golem
  • 3 Experiment in terror
  • 4 One step beyond
  • 5 Night of the hunter (remix)
  • 6 Cape fear
  • 7 Rosemary's baby
  • 8 The devil rides out (remix)
  • 9 Spider baby
  • 10 The omen (ave satani)
  • 11 Henry: portrait of a serial killer
  • 12 Vendetta
  • 13 (vide)
  • 14 Investigation of a citizen above suspicion
  • 15 Twin peaks: fire walk with me
  • 16 Charade

enregistrement

Recorded and mixed by S. Husky Höskulds at Grandmaster recorders, Hollywood

line up

Trevor Dunn (basse), Dave Lombardo (batterie, percussions), Buzz " King Buzzo " Osborne (guitares), Mike Patton (chant, samples)

remarques

Pas de 13ème titre : ça porte malheur !

chronique

Quelle claque! Le premier opus de ce "super groupe" était gigantesque mais là, cela devient encore plus dingue. Ces reprises de musiques de films sont des interprétations libres et délirantes : le fond reste le même que l'original mais les cris de Patton, le jeu de King Buzzo, la basse de Dunn et la double grosse caisse de Lombardo font la différence. D'une grande classe, parfois parodique, souvent puissant et si beau ("Rosemary's Baby" est un chef d'oeuvre intemporel), cette version non censurée s'annonce comme l'album de l'été 2001. Cette atmosphère d'horreur grand guignol, parfois kitsch est un vrai régal pour le possesseur de l'album. Le disque qui va épater vos amis ("mais tu es fous!", "c'est pas possible, il fait ça avec sa voix!", "mais c'est horrible!", "j'peux te l'graver?...").

note       Publiée le lundi 30 juillet 2001

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
bo remaniées à la sauce fantômas

Après un premier album très expérimental et déjà bon, les américains reviennent ici avec un "Director's cut" dont le concept est de reprendre et de réinterpréter quelques thèmes musicaux de films des années 60 et 70 principalement. Autant dire que l'on pouvait s'attendre au pire... Et bien non ! Il n'est point question d'une succession de massacres aggressifs et bourrins ou autres tortures sonores. L'ensemble est très bon et diversifié avec par exemple des titres très aggressifs ("The godfather", "The omen"), d'autres plus lourds ("Der golem", "Henry : portrait of a serial killer", "Cape fear"), sans oublier des plus calmes ("Experiment in terror", "Night of the hunter"). Le travail d'interprétation et de recherche est énorme et franchement cet album est une réussite sur toute la ligne, en effet, il n'y a pas de mauvais morceaux et à mon avis, "Rosemary's baby" est bien parti pour être l'un des meilleurs titres de l'année ! On peut aussi s'apercevoir du talent extraordinaire de ces 4 musiciens dans leur registre respectif avec une mention spéciale pour Mike Patton dont les vocaux sont monstrueusement géniallissimes !!! Le groupe conserve principalement du premier album les ambiances glauques et sombres à souhait grâce aux différents effets et percussions, mais il devient aussi beaucoup plus abordable que par le passé.

note       Publiée le samedi 1 septembre 2001

chronique

L'idée de départ était sympathique, mais risquée : nous offrir les thèmes musicaux revus et corrigés de quelques uns des plus grands films noirs du cinéma américains. Et bien contre toute attente, le résultat est tout simplement magistral et montre les capacités d'adaptation d'un groupe qui s'éloigne considérablement de l'esprit de "Amenaza al mundo" puisqu'il doit composer avec les nombreux passages mélodiques des bandes originales, et incorporer des parties vocales très variées. Et sur ce dernier point, Mike Patton casse litéralement la barraque. Je crois bien que je ne l'ai jamais vu aussi convainquant, c'est à peine croyable ! Tout y passe, du chrooner inquiétant aux hurlements de possédé, vraiment du très grand art. Fantomas réussi également à donner un côté très grandiloquent aux titres sans que cela ne devienne pastiche, créant des ambiances qui émerveillent et terrorisent à la fois. "The director's cut" est un disque exceptionnel, d'une richesse inouïe et d'une très grande unité malgré sa diversité. Pas de doute, Fantomas vient de frapper très fort et s'impose à mon avis comme le meilleur des projets de Patton à l'heure actuelle. A écouter absolument !

note       Publiée le dimanche 27 janvier 2002

partagez 'The Director's Cut' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Director's Cut"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Director's Cut".

ajoutez une note sur : "The Director's Cut"

Note moyenne :        99 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Director's Cut".

ajoutez un commentaire sur : "The Director's Cut"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Director's Cut".

brianm › jeudi 24 janvier 2013 - 21:22  message privé !

Je fais partie de ceux qui pensent que FNM kickera toujours autant des ass, même si c'est vrai qu'avec le recul, ça doit sembler plus daté qu'en avance sur son temps (j'étais trop jeune pour découvrir à la sortie, personnellement). Reste qu'Angel Dust et (surtout?) King For A Day sont des tueries. Quant aux side projects, c'est plus dans la catégorie dents de scie... Dans cet album j'ai un énorme coup de coeur tant sentimental que mélomane pour la reprise de Twin Peaks (tout en retenue!) et du plaisir à écouter Rosemary's Baby et autres. Mais Fantômas reste au bout du compte le projet (parmi ceux que je connaisse) auquel j'adhère le moins, de très loin. Quoi que Peeping Tom...

Raven › mardi 3 avril 2012 - 23:59  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

T'es aussi froid que ton blase, Pat ; cracher sur Mike, oui, c'est même une necessité souvent, tellement c'est un boulet de chez Boulet Industries quand il veut, mais l'enterrer comme ça... Don't let me die with that silly look in my eyes...

E. Jumbo › mardi 3 avril 2012 - 23:59  message privé !

Les FNM affreusement datés non mais je vous plains ! Y a bien que sur guts que j'ai pu constater cette vague de réécoutes déçues de diverses pattoneries, bizarre...

Note donnée au disque :       
Pat Bateman › mardi 3 avril 2012 - 23:36  message privé !

"Ouais va falloir se calmer un peu sur le révisionnisme pattonien..." Vite, une loi mémorielle pour nous empêcher de remettre en cause la qualité de la disco du beau moustachu ! Sérieusement, j'ai adoré Patton il y a quelques années mais désormais ça ne passe plus, je ne sais pas à quoi c'est dû... Trop écouté ? Non, puisqu'il y a certains albums que j'écoute régulièrement avec plaisir depuis 15 ou 20 ans. Mais The Real Thing de FNM sonne affreusement daté aujourd'hui, Angel Dust idem, le 1er Mr Bungle aussi. Enfin bref, peut être que ce sont mes goûts qui ont évolué ou alors j'écoute moins de merde qu'avant donc je suis plus exigeant, ou bien j'ai perdu quelques capacités auditives.. Avec le temps vaaa tout s'en vaaa.

Note donnée au disque :       
saïmone › mardi 3 avril 2012 - 19:48  message privé !
avatar

william bruce bailey disait aussi "use your illusion"...

Note donnée au disque :