Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFantômas › Suspended animation

Fantômas › Suspended animation

cd | 30 titres

  • 1 04/01/05 Friday [0:34]
  • 2 04/02/05 Saturday [2:10]
  • 3 04/03/05 Sunday [1:45]
  • 4 04/04/05 Monday [1:32]
  • 5 04/05/05 Tuesday [0:33]
  • 6 04/06/05 Wednesday [2:25]
  • 7 04/07/05 Thursday [1:08]
  • 8 04/08/09 Friday [1:09]
  • 9 04/09/05 Saturday [1:17]
  • 10 04/10/05 Sunday [2:19]
  • 11 04/11/05 Monday [2:17]
  • 12 04/12/05 Tuesday [1:15]
  • 13 04/13/05 Wednesday [1:31]
  • 14 04/14/05 Thursday [2:20]
  • 15 04/15/05 Friday [0:39]
  • 16 04/16/05 Saturday [0:49]
  • 17 04/17/05 Sunday [0:45]
  • 18 04/18/05 Monday [0:47]
  • 19 04/19/05 Tuesday [0:40]
  • 20 04/20/05 Wednesday [1:49]
  • 21 04/21/05 Thursday [1:39]
  • 22 04/22/05 Friday [2:05]
  • 23 04/23/05 Saturday [0:58]
  • 24 04/24/05 Sunday [1:48]
  • 25 04/25/05 Monday [0:31]
  • 26 04/26/05 Tuesday [1:31]
  • 27 04/27/05 Wednesday [1:12]
  • 28 04/28/05 Thursday [1:30]
  • 29 04/29/05 Friday [1:28]
  • 30 04/30/05 Saturday [3:08]

enregistrement

The Sound Factory, Hollywood, Californie, USA, 2003

line up

Trevor Dunn (basse), Dave Lombardo (batterie, percussions), Buzz " King Buzzo " Osborne (guitares), Mike Patton (chant, samples)

chronique

Styles
metal
ovni inclassable
Styles personnels
cartoon music

J'étais tellement satisfait de l'impact laissé par ma chronique au sujet de "Delirium Cordia" que je me suis dit que j'allais en remettre une couche pour le suivant. Et donc, nous y voici ! Ça n'empêchera pas Chris ou quelqu'un d'autre de faire une contre chronique s'il y a lieu... Ça ne m'empêchera pas non plus d'insister une fois encore sur ce point qu'il me semble à la limite insultant de réfuter ; Mike Patton est à John Zorn ce que Donnie Darko est à n'importe quel film de David Lynch : sa version pour les 15-35 ans. La différence ? Un background rock évident que mille albums expérimentaux ne pourront jamais refouler et qui fatalement rencontrera son public. Un public qui, à l'instar de Patton, aspire lui aussi à autre chose. Quelque chose de meilleur, de supérieur. La preuve de ce que j'avance ? Nous tous ! Qui osera avouer ici qu'il est comme hypnotisé par le parcours déroutant d'un homme entre les mains duquel il a laissé sa propre vie ? A l'image du Pape - Dieu ait son âme et qu'il se la garde - quoi qu'il dise, c'est prière d'Évangile. C'est contre cela, et contre cela seulement, que je m'insurge. Parce que j'aurais vraiment aimé en dire du mal de ce "Suspended Animation", vraiment. Seulement, il est bon ce disque... Donc tant pis pour ma gueule. Le concept est semblable à celui de leur premier album si ce n'est que l'inspiration provient cette fois des dessins d'animations et non pas des bandes dessinées. L'univers reste donc fort similaire. Remarquez que, là encore, il est amusant de constater que Zorn avait abordé le même concept sur "Filmworks VII: Cynical Hysterie Hour". Un mimétisme toujours troublant à mes yeux, jusqu'au choix des illustrations de pochette. Mais passons ; au pays des aveugles, les borgnes sont rois... Sur "Suspended Animation", développé parralèlement à "Delirium Cordia" et dont tous les crédits sont attribués à Mike Patton (parce que ce sont des compositions ? Oui Monsieur), la puissance dégagée par les trente titres de ce calendrier est plutôt à rapprocher de "The Director's Cut". Vous l'aurez compris ; sur ce disque Fantômas sonne plus Fantômas que jamais, empereur incontestable du zapping musical, de la cartoon music (?!). Mais quelle musique pratiquerait Fantômas si Carl Stalling n'avait jamais existé ?

note       Publiée le samedi 16 avril 2005

partagez 'Suspended animation' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Suspended animation"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Suspended animation".

ajoutez une note sur : "Suspended animation"

Note moyenne :        47 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Suspended animation".

ajoutez un commentaire sur : "Suspended animation"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Suspended animation".

NevrOp4th › dimanche 6 décembre 2009 - 16:52  message privé !

Ok il nous ont déjà fait le coup avec Director's Cut , le concept des tracks de moins de 2 min est du déjà vu, mais franchement je trouve ce disque profondément amusant et décompressant. Patton encore une fois s'en sort bien et l'ambiance général de Suspended animation est assez hilarante. Sa aurait bien pu être un album de Mr Bungle quand on y pense.

Note donnée au disque :       
prypiat › lundi 28 juillet 2008 - 19:23  message privé !
Le concept "hardcore pour bébés" est assez intéressant, aussi bien musicalement que humoristiquement parlant. Cet album est donc plutôt bon - il aura au moins le mérite de m'avoir fait marrer - la "cartoon music" m'a toujours fait cet effet-là. De (très) bonnes idées, les samples façon jeux vidéo des années 80 accélérés mixés à du metal en sont un exemple. Je reprendrai les mots de Progmonster en disant qu'il s'agit d'un excellent album de "zapping musical". Je ne sais pas si c'est moi, mais j'ai trouvé que, plus que jamais, l'ombre de Mr Bungle planait sur ce projet... Un "retour aux sources" de Patton ?
Note donnée au disque :       
Thorn › dimanche 20 juillet 2008 - 17:27  message privé !
quels veinards ces bourges anglais !
blub › dimanche 20 juillet 2008 - 17:25  message privé !
Ouais ça date bien l'info de l'album entiérement électronique... Ce qui est marrant c'est que dans l'interview de King Buzzo dans le Noise de ce mois ci, il dit a ce sujet qu'il ne sait absolument rien mais qu'il aimerait bien voir ça! c'est pas pour demain apparemment...
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › dimanche 20 juillet 2008 - 17:14  message privé !
avatar
Ils passent à un festoche anglais de luxe organisé par Patton et les Melvins ; ils y joueront l'intégralité de "Director's Cut". Which is pretty bandant IMO - mais les places sont chèèèères.
Note donnée au disque :