Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKhemeÏa › Melhadenso

KhemeÏa › Melhadenso

8 titres - 41:53 min

  • 01/ Aumandei
  • 02/ Donseht
  • 03/ Birlaïdpa ü
  • 04/ Ü
  • 05/ Sruti
  • 06/ Saynar Ykiah
  • 07/ Umi Wa
  • 08/ Wradek

enregistrement

Enregistré par Eric Diez. Mixé et masterisé par Yannick Tournier.

line up

Laurent Batagnes (Guitare), Fabien Escalle (Batterie, Percussions, Voix), Jérémie Nechtschein (Voix, Shruti box), Jean-Loup Ricaud (Basse, Guitare additionnelle, Voix), Jean François Bergan (Guitare), Julien Gili (Tabla, Voix Extrêmes), Vgo Diez (Voix extrême en devenir)

chronique

Styles
metal
neo metal
progressif
Styles personnels
metal fusion

Voyons voir ce promo... Premier choc : le digipack est super joli, dans un style bd / japanisé mignon et très agréable. La bio sera le deuxième choc : ces frenchies se définissent eux mêmes comme les fils spirituels de Magma, jouant un metal sautillant et moderne tout en gardant un côté spirituel fort - ils revendiquent des influences world music et chantent en Khemeïen, équivalent moderne du Kobaïen de papy Vander... Hébé, ça promet... sur le papier. Car en pleine action, un triste constat s'impose rapidement : les parties strictement metal de Khemeïa sont franchement kitsch, jump jump, t'as vu... Pêle-mêle, on y entend du Sepultura (de "Roots"), du (sous sous sous) Faith No More, du System Of A Down, mais aussi un peu de metal du sud-ouest - Gojira et Psykup ("Saynar Ykiah", "Wradek", sûrement les deux titres metal les moins pires de "Melhadenso") semblent décidément avoir traumatisé toute leur région ! Des influences plutôt chouettes donc, mais le chant jumpy jumpant (malgré sa légère folie) et les riffs thrash un peu bateau sont des plus kitschs, y'a pas d'autre mot... Dommage, car certains aspects savent retenir l'attention, tels que ce "Sruti" hindouisant magnifique, ou encore "Ü", son beat dancefloor et son ambiance claustrophobique... Quand au côté zeuhl, à part le (court) "Birlaïdpa ü", il est définitivement noyé dans le powerchord chugga chugga ambient. Un concept qui avait donc du potentiel, gâché par une certaine jeunesse musicale metallique - mais tout de même un groupe à suivre, car cette volonté de sortir des sentiers battus ne pourra les amener que dans de meilleures contrées sonores. Potentiel et personnalité là dedans, y'a plus qu'à laisser mijoter !

note       Publiée le vendredi 29 février 2008

partagez 'Melhadenso' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Melhadenso"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Melhadenso".

ajoutez une note sur : "Melhadenso"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Melhadenso".

ajoutez un commentaire sur : "Melhadenso"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Melhadenso".

dariev stands › dimanche 2 mars 2008 - 19:08  message privé !
avatar
Oui. un style pourrave, pour être plus précis. Mais certains groupes ont su en sortir en dégageant un style assez personnel, comme les Deftones, Incubus, SOAD. je ne crache pas sur ceux-là, loin de là.
absinthe_frelatée › samedi 1 mars 2008 - 23:26  message privé !
Et puis Infectious Grooves le 16 avril =) Mais quand tu dis "on est quand même au dessus du genre", c'est sensé vouloir dire qu'il s'agit d'un sous-style par essence?
dariev stands › samedi 1 mars 2008 - 19:06  message privé !
avatar
un disque qui m'a été donné en main propre par le chanteur, il y a de cela bientot un an... et puis j'ai déménagé, et puis je ne l'ai jamais retrouvé ! voilà, ça m'apprendra à pas chroniquer les "promos" tout de suite ! Bref, un album plutot bon, je suis assez d'accord avec powa, quoique je trouve les parties "jumpantes" quand même bien entrecoupées de passages expérimentaux... J'aurai pas dit "neo metal" en sous style moi par exemple, pour moi là on est quand meme au dessus du genre. Sinon, oui, je confirme, tout le sud (pas que le sud-ouest) est contaminé par la maladie du kangourou sauteur, que ce soit Ska, Fusion, Neo (l'espece, en voie de disparition, s'est retranchée dans garrigue...), tout ça quoi... C'est pas forcément un mal, hein, du coup on a eu les Suicidal en concert, et là bientot Dillinger Escape plan !