Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTomahawk › Mit Gas

Tomahawk › Mit Gas

cd | 11 titres | 40:41 min

  • 1 Birdsong [05:10]
  • 2 Rape This Day [03:12]
  • 3 You Can't Win [04:49]
  • 4 Mayday [03:32]
  • 5 Rotgut [02:51]
  • 6 Capt Midnight [03:10]
  • 7 Desastre Natural [02:58]
  • 8 When the Stars Begin to Fall [02:54]
  • 9 Harelip [03:30]
  • 10 Harlem Clowns [03:40]
  • 11 Aktion 13F14 [04:57]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Grandmaster Recorders, Hollywood, Californie, USA, 2002

line up

Duane Denison (guitares), Mike Patton (chant, claviers), Kevin Rutmanis (basse), John Stanier (batterie)

chronique

Je me suis fait avoir ! Souvenez-vous ; "Tomahawk", leur premier album, était un album bien executé et fort plaisant. Mais le peu de fois qu'il parvint à se frayer un chemin jusqu'à ma platine laser me conforta dans l'idée selon laquelle il était loin d'incarner un des faits d'armes les plus marquants de la déjà très prolixe carrière de Mike Patton. Avec "Mit Gas", changement de programme... Contrairement à leur premier album qui m'avait séduit dès la première écoute, leur second m'a littéralement échappé lors de son premier survol, même si j'avais pu déjà noter quelques aspects qui n'étaient pas faits pour me déplaire. Oui. "Mit Gas" m'a déçu. Mais à la redécouverte de l'album, j'ai vite compris que Tomahawk n'était plus ici pour ergoter ; la première partie de l'album ne fait pas de quartier dans la débauche d'énergie, avec un accent porté tout particulièrement sur une rythmique que l'on dirait post punk, comme sur "Rape This Day" ou "Mayday" (Patton faisant d'ailleurs son meilleur Lux Interior possible sur le faux cha cha de "You Can't Win"). De plus, nombre de ces chansons abordent un style d'écriture moins direct que celui de leur album précédent. Ce n'est pas spécialement un gage de qualité, mais une garantie d'un plaisir soutenu sur le long terme ("Birdsong", "Rotgut" et "Capt Midnight"). La seconde partie de l'album s'ouvre sur la désormais inévitable touche exotique où, après le portuguais et l'italien, Patton se met à l'espagnol sur "Desastre Natural". Toujours concis, les titres ne s'embarassent pas de fioritures inutiles et vont toujours droit au but, même quand il s'agit de passages instrumentaux à tendance expérimentale comme sur "Harlem Clowns" qui laisse deviner que Godspeed You Black Emperor ! est même respecté par les plus grands. Emballé dans un digipack luxueux et excellement produit par l'âpre Joe Baressi (les habitués des Melvins le reconnaîtront, ainsi que les amateurs de Kyuss), "Mit Gas" donne enfin ses lettres de noblesse à Tomahawk.

note       Publiée le samedi 7 juin 2003

partagez 'Mit Gas' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Mit Gas"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Mit Gas".

ajoutez une note sur : "Mit Gas"

Note moyenne :        27 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mit Gas".

ajoutez un commentaire sur : "Mit Gas"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mit Gas".

Raven › samedi 30 mai 2015 - 08:49  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

"Cet album balaie tous les Faith No More et tous les Fantômas réunis." (cf vieux com plus bas) Fantômas passe encore, mais jeter tout FNM pour Mit Gas, la vache, quand même, fallait oser...

Note donnée au disque :       
Solvant › vendredi 12 juillet 2013 - 22:46  message privé !

Le 23 Aout = Tomahawk + Johnny Marr + The Pastels + Savages… (Rock en Seine) – Parc de Saint-Cloud

Aladdin_Sane › vendredi 12 juillet 2013 - 22:37  message privé !

Des siècles que je n'avais pas écouté cet album (oui, je suis trés vieux). Toujours aussi excellent.

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 8 novembre 2010 - 04:31  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

t'es tout mignon mon Mikey, dans ta belle tuture

Note donnée au disque :       
julayss › dimanche 16 décembre 2007 - 02:52  message privé !
Décidement, je l'aime de plus en plus. Cet album balaie tous les Faith No More et tous les Fantômas réunis.
Note donnée au disque :