Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPMike Patton › Mondo cane

Mike Patton › Mondo cane

cd | 11 titres | 36:49 min

  • 1 Il cielo in una stanza [reprise de Mina] [03:55]
  • 2 Che notte! [reprise de Fred Buscaglione] [03:18]
  • 3 Ore d'amore [reprise de Fred Buscaglione] [02:52]
  • 4 Deep Down [reprise d'Ennio Morricone] [03:21]
  • 5 Quello che conta [reprise d'Ennio Morricone] [04:03]
  • 6 Urlo negro [reprise des Blackmen] [02:49]
  • 7 Scalinatella [reprise de Roberto Murolo] [03:15]
  • 8 L'uomo che non sapeva amare [reprise de Nico Fidenco] [03:17]
  • 9 20 Km al giorno [reprise de Nicola Arigliano] [02:55]
  • 10 Ti offro da bere [reprise de Gianni Morandi] [02:27]
  • 11 Senza fine [reprise de Gino Paoli] [04:37]

line up

Mike Patton (chant), Orchestra Filarmonica Arturo Toscanini, Aldo Sisillo (conducteur)

chronique

Styles
chanson
musique de film
pop
Styles personnels
pop italienne 60's / easy listening

Mike Patton est bien connu pour être capable de tout. Sa volonté de toujours vouloir repousser ses capacités et de découvrir de nouveaux genres musicaux n'est pas à prouver. Ses divers projets musicaux parlent pour lui, entre Faith No More, Fantômas, Mr. Bungle, Tomahawk et j'en passe, Patton s'essaye à tous les styles. Et je ne parle même pas de ses diverses collaborations avec des artistes si variés que sont Sepultura, Björk, John Zorn ou Kaada. Et même avec tout ça, notre américain n'est pas rassasié, il a même une carrière solo ! Après deux albums "différents" sortis sur le label de John Zorn, Patton revient avec notamment des BO de films. Il a même créé son label pour être sûr que tous ses délires pourront être édités. Bref, il a tout prévu. Alors qu'il aura fallu plus de 10 ans pour qu'il sorte son troisième album solo, tout s’enchaîne ! "A perfect place", "Crank: High voltage" un an plus tard et maintenant, à peine un an après, ce "Mondo cane". Et là, c'est du lourd ! Voilà Mike Patton en version crooner jazzy reprenant des standards de la pop italienne des années 50-60 ! Rien que ça !! En même temps, est-ce véritablement étonnant de la part d'un touche à tout qui n'a jamais hésité à montrer en concert ses qualités de chanteur hors-pair. Nombre de ses morceaux les plus marquants ne sont pas des cris dont seul lui a le secret. Non, on se souvient de la pop chaude et estivale du "California" de Mr. Bungle ou bien de l'album de Peeping Tom. Ici, le chanteur est accompagné d'un orchestre de 40 personnes et d'un choeur d'une quinzaine de personnes. L'interprétation est aux p'tits oignons, très classe, vraiment moderne, mais tout en gardant le style et l'atmosphère d'origine. Oui, le rendu global fait très pop années 60, mais l'orchestration ne fait pas du tout daté. Autant le dire tout de suite, Patton est parfait pour ce genre d'exercice. Son chant en italien, est très juste, suffisamment profond et maîtrisé donnant un côté kitsch juste ce qu'il faut pour apprécier et sans que cela ne tombe dans le ridicule. Cet album, il donne envie de danser, de s'amuser, de rigoler, il est frais, totalement décalé et fou, mais il vous permettra de passer un super moment. Patton peut se déchaîner et faire exploser ses vocaux dans un registre très "chanté", son jeu et son interprétation très théâtraux font mouche et l'album est une vraie réussite. Un album à part, mais venant de Mike Patton, il était difficile de réaliser un album conventionnel, surtout dans un tel contexte ! Une très bonne surprise !

note       Publiée le dimanche 24 février 2013

partagez 'Mondo cane' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Mondo cane"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Mondo cane".

ajoutez une note sur : "Mondo cane"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mondo cane".

ajoutez un commentaire sur : "Mondo cane"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mondo cane".

bubble › jeudi 16 novembre 2017 - 13:26  message privé !

Entre irritant et insupportable pour moi .. mais bon je supporte difficilement le chant en italien surtout quand c'est maniéré comme ici . Dommage car la zic derrière n'est pas déplaisante à défaut d’être inventive .

(N°6) › mercredi 15 novembre 2017 - 16:14  message privé !
avatar

Quelle classe ce Patton quand même, de quoi n'est-il pas capable. Les instrus sont un délice de pop orchestrale sixties. Pourquoi j'ai envie d'embrasser Monica Vitti moi d'un coup ?

taliesin › lundi 25 février 2013 - 12:05  message privé !

J'adore le sieur Patton en général, mais j'avoue que cet album - écouté pour la 1ère fois il y a quelques semaines - m'a laissé totalement indifférent... Je ne mettrai pas 2 boules car je ne trouve pas ça mauvais - disons juste "inutile" ;-)

Note donnée au disque :       
Chris › lundi 25 février 2013 - 10:35  message privé !
avatar

Ce truc s'annonçait prometteur, mais au final je trouve que c'est quand même un sacré coup d'épée dans l'eau...

Note donnée au disque :       
(N°6) › dimanche 24 février 2013 - 19:01  message privé !
avatar

A quand Paolo Conte sur Guts ?

Blague (à peine) à part, faudra vraiment que je me penche là-dessus. Plus je prends de la bouteille, plus je suis sensible à la croonerie.