Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTomahawk › Tomahawk

Tomahawk › Tomahawk

cd | 13 titres | 42:10 min

  • 1 Flashback [02:59]
  • 2 101 north [05:13]
  • 3 Point and click [03:09]
  • 4 God hates a coward [02:39]
  • 5 Pop 1 [03:25]
  • 6 Sweet smell of success [03:48]
  • 7 Sir yes sir [02:09]
  • 8 Jockstrap [03:51]
  • 9 Cul de sac [01:44]
  • 10 Malocchio [02:42]
  • 11 Honeymoon [03:06]
  • 12 Laredo [04:16]
  • 13 Narcosis [03:09]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Sound Emporium et New Reflections studios, Nashville, Tennessee, USA, 2001

line up

Duane Denison (guitare), Mike Patton (chant), Kevin Rutmanis (basse), John Stanier (batterie)

chronique

Dix-huitième réalisation du label de Mike Patton, Tomahawk est l'ultime projet en date de l'homme au micro d'argent, attendu par ses fans de la première heure comme un retour promis à l'avant poste après ses élucubrations fantômatiques et en solo. Disons-le d'emblée, Tomahawk n'est pas le nouveau Faith No More. Bien que la plupart des titres aient un aspect abordable que l'on croyait définitivement oublié par Patton et ses pairs, aucun des morceaux présents ne peut s'avancer de manière convaincante en tant que single potentiel. Désormais entouré du guitariste des Jesus Lizard et du batteur de Helmet, Patton résume ici tout les aspects de sa carrière. Dès "Flashback", les ombres de Fantômas, Mr.Bungle et Faith No More réunis font leur apparition. Cela se poursuit sans retenue avec "101 North" au travers d'une inventivité intacte à aller chercher des sons étranges et cette abilité à monter des structures alambiquées ("Sir Yes Sir"), et ce jusqu'au pied de nez final sur "Narcosis". Carré, posé, maîtrisé, au-delà de l'opération marketing qui tenterait de renflouer les caisses d'un label dans le besoin de survivre, l'album de Tomahawk est un solide concentré de rock adulte, et ce même si l'on déplorera l'absence de nouveaux terrains à défricher.

note       Publiée le samedi 10 novembre 2001

chronique

Styles
rock

Voici l'un des derniers projets du père Mike Patton. Ici, point question de gros délires, de vocaux torturés ou criés, ou je ne sais quel autre abomination ! C'est beaucoup plus calme, posé et voire même raffiné. En effet, le jeu des musiciens est très coolé, d'une technique parfaite avec un Patton au chant vraiment impeccable, enchainant avec une facilité déconcertante un très grand nombre de styles de chants différents. Mais la réussite de l'album vient principalement des compos, qui sont toutes d'un très haut niveau et variées. On ne peut d'ailleurs pas vraiment trouver de titres au-dessus du lot par rapport au reste, l'opus est très homogène. De plus, on ne s'ennuie à aucun moment. Encore un nouveau groupe pour Patton, et encore une réussite ! Le bonhomme a une fois de plus réussi à s'entourer des très bons musiciens pour nous pondre l'un des ses albums les plus faciles d'accès, ce qui ne veut pas dire qu'il soit moins bon, bien au contraire... Un bon moyen aussi pour découvrir l'artiste.

note       Publiée le mardi 25 décembre 2001

partagez 'Tomahawk' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Tomahawk"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Tomahawk".

ajoutez une note sur : "Tomahawk"

Note moyenne :        28 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tomahawk".

ajoutez un commentaire sur : "Tomahawk"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tomahawk".

born to gulo › mardi 15 août 2017 - 12:29  message privé !

C'est quand même un des tou-tous meilleurs disques avec Patton, tous groupes confondus.

Note donnée au disque :       
Raven › jeudi 5 juin 2014 - 22:15  message privé !
avatar

Il est cool mais il me donne envie de ressortir mes Jesus Lizard ou mes FNM, au choix.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › jeudi 5 juin 2014 - 21:58  message privé !

Cool celui-ci, le chant pattonien colle bien au projet en plus. Il n'y a qu'Anonymous que je ne blaire pas.

Note donnée au disque :       
(N°6) › jeudi 5 juin 2014 - 13:17  message privé !
avatar

Donc Patton jouait déjà à Joe l'Indien dès le premier album. "Anonymous" ne paraît pas si incongru du coup. Mais quelle boucherie de bisons ce machin. Tu parles d'un bon coup sur la tête. C'est de la bonne medecine pour visage pâle. "The cat's in the bag, and the bag's in the river !".

E. Jumbo › jeudi 24 mars 2011 - 12:52  message privé !

Raaah "Sweet Smell of Success", ce genre de truc poignant FNMien, fantastique.

Note donnée au disque :