Vous êtes ici › Les groupes / artistesPMike Patton › The place beyond the pines

Mike Patton › The place beyond the pines

  • 2013 • Milan 399 466-2 • 1 CD

cd • 17 titres • 58:52 min

  • Original score by Mike Patton
  • 1Schenectady02:42
  • 2Family tres02:04
  • 3Bromance04:04
  • 4Forest of conscience03:22
  • 5Beyond the pines01:20
  • 6Evergreen02:16
  • 7Misremembering03:55
  • 8Sonday02:25
  • 9Coniferae vb01:16
  • 10Eclipse of the son01:54
  • 11The snow angel01:45
  • 12Handsome Luke04:13
  • Autres artistes
  • 13Please stay03:17 [The Cryin' Shames]
  • 14Miserere mei05:30 [Vladimir Ivanoff]
  • 15Fratres for strings and percussion10:18 [Arvo Pärt]
  • 16Ninna nanna per adulteri03:07 [Ennio Morricone]
  • 17The wolves (Act I and II)05:22 [Bon Iver]

line up

Mike Patton (compositeur)

Musiciens additionnels : Ennio Morricone (compositeur), Arvo Pärt (1935) (compositeur)

remarques

chronique

Styles
ambient
musique classique
musique de film
pop
Styles personnels
patton vs. hollywood

Comme je vous en parlais dans ma chronique de sa BO précédente, "The solitude of prime numbers", j'attendais avec impatience le résultat du travail de Mike Patton pour la musique du film "The place beyond the pines". Et là, pour le coup, il s'agit d'une grosse production avec tout de même Ryan Gosling, Bradley Cooper et Eva Mendes. Patton entre dans une nouvelle dimension concernant ses projets de BO de films. Un peu comme avec "The solitude of prime numbers", on retrouve cette ambiance à la fois sombre et douce, très posée mais inquiétante, beaucoup portée sur des chœurs et des cordes très aériennes mais jamais joyeuses. En fait, un peu comme dans le film, plutôt décevant - à part au niveau de son atmosphère - en ce qui me concerne, on reste sur le qui-vive en s'attendant à chaque minute à voir un événement dramatique se produire. Une chose est sûre concernant le film, c'est qu'avec une telle musique bien plombante, le résultat est vraiment noir. Et bien qu'on ait une musique sombre, quasi-macabre par moment, elle reste trop posée pour être classée dans les musiques de films d'horreur (ce que, bien évidemment, le film n'est pas). L'ambiance est donc totalement adaptée au film, le sert complètement, et est réussie. Il se dégage à la fois de la BO et du film des ambiances très nostalgiques et mélancoliques. Par contre, l'écouter chez soi se révèle un peu lassant. Les 12 titres composés par Patton pour cette BO manquent cruellement de variété. Certes l'ambiance est posée et réussie, mais niveau compositions, cela aurait pu être mieux. Elles sont courtes et épurées, et on reste un peu sur notre faim. On aurait aimé qu'elles soient un peu plus travaillées avec des structures plus recherchées ou bien que les morceaux se différencient un peu plus entre eux. La fin de la BO, quand même 45% de sa durée, propose des titres figurant dans le film, composés par d'autres artistes, dans des styles typés années 60 ou de musique classique, toujours avec une ambiance générale douce et sombre (écoutez un peu Vladimir Ivanoff et les 10 minutes du morceau d'Arvo Pärt...). L'ensemble reste honnête, bien réalisé, mais dont le but était clairement de se fondre dans les images du film. L'écoute sur CD est un peu moins prenante. Il manque vraiment les images pour pleinement profiter de cette BO. On comprend bien pourquoi les producteurs du film ont choisi Mike Patton pour la BO du film, tant les similitudes avec "The solitude of prime numbers" sont présentes, ils ont dû tomber amoureux de la musique de ce premier film et ont voulu avoir une BO de ce genre pour "The place beyond the pines". Cependant, je dois avouer que je préfère son précédent travail.

note       Publiée le samedi 5 décembre 2015

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The place beyond the pines" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The place beyond the pines".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The place beyond the pines".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The place beyond the pines".

(N°6) Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Très mitigé sur le film (divorce en instance avec Ryan Gosling que j'avais aimé dans Drive, avant de le consommer totalement dans le grotesque film suivant de Refn; j'avais bien aimé la partie avec Ray Liotta cependant), la BO ne m'avait pas marqué plus que ça non plus, sinon qu'elle collait plutôt bien à l'ambiance.