Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGeneral Patton Vs. The X-ecutioners › Joint special operations task force

General Patton Vs. The X-ecutioners › Joint special operations task force

cd | 23 titres | 46:28 min

  • 1 X-Men Doctrine and Declaration: Target 40:11N, 73:56:38W [1:30]
  • 2 General P. Counterintelligence: Target 37:47:36N, 122:33:17W [0:40]
  • 3 ¡Get Up, Punk! 0200 Hrs [Joint Special Operations Task Force] [3:38]
  • 4 Roc Raida: Riot Control Agent/Combat Stress Control [2:05]
  • 5 Improvised Explosive DeVice 0300 Hrs [0:36]
  • 6 ¡Vaqueros y Indios! [Joint Special Operations Task Force] [1:52]
  • 7 Precision Guided Needle-Dropping and Larynx Munitions [PGNDLM] [1:55]
  • 8 Duelling Banjo Marching Drill [1:54]
  • 9 Battle Hymn of the Technics Republic [1:11]
  • 10 ¡Fire in the Hole! 0400hrs [Joint Special Operations Task Force] [2:14]
  • 11 Convulsive Antidote for Nerve Agent Autoinjector [CANAA] [0:43]
  • 12 Modified Combined Obstacle Overlay [MCOO] ...or... How I Learned to Stop Worrying and love the Turntables [2:41]
  • 13 Surprise Swing Insurgency / Tabla and Tongue Twist Counterattack / Dragon Seeks Path [3:41]
  • 14 ¡Kamikaze! 0500hrs [Take a Piece of Me] [2:16]
  • 15 Throat and Phonograph Fire Support Coordination Measures [TPFSCM] [1:40]
  • 16 Imitative Electromagnetic DeCeption / Digital Nonsecure Voice Terminal [DNVT] [0:21]
  • 17 A.W.O.L. Block Party Brawl 0600hrs [1:50]
  • 18 Eastside Multichannel Tactical Scratch Communications [EMTSC] [1:41]
  • 19 ¡Pimps Up, Aces High! 0700 Hrs [Westside Swashbuckling Parade] [1:28]
  • 20 Warcry / Infrared R'N'B Hallucination / Jungle Operations Exfiltration System [3:02]
  • 21 L.O.L. -- ¡Loser on Line! [Hate the Player, Hate the Game] [3:34]
  • 22 Low Altitude Vocal Parachute Extraction System [LAVPES] [1:04]
  • 23 Battle Damage Assessment and Repair / White Flag Surrender / Wake Me Up in Heaven [4:52]

enregistrement

Vulcan Studio, San Francisco, Californie, USA, 2002 - 2004

line up

Mike Patton (clavier, guitare, basse, percussions, voix, programmation), Rob Swift (platines), Roc Rada (platines), Total Eclipse (platines)

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
turntablism > alternatif

La revue de presse dit ceci : ce projet a nécessité deux longues années de dur labeur. Dans un premier temps, Patton a demandé aux X-Ecutioners de faire un tri dans sa propre collection de disques pour dessiner la trame sonore générale de l'album. Ensuite, Patton récoltera les nouvelles bandes et y travaillera intensément dessus pour remonter le tout à sa sauce et y apporter sa patte à travers des overdubs, et bien entendu, ses parties vocales. Les samples, à l'image de Patton, vont bien entendu dans tous les sens, du jazzy groove à la musique contemporaine (Ligeti), de la pop la plus évidente (Kate Bush) aux musiques de films, de titres latino à des ritournelles napolitaines, enfin bon, le bazar habituel auquel ses admirateurs se sont, à force et depuis le temps, bien imprégnés. Plus regrettable, quelques plans bateaux typiques d'une scène rap peu inventive qui va toujours aller repiquer les mêmes idées à gauche et à droite, comme si on avait déjà fait le tour de la question (dialogues issus de Dirty Harry ou de films de Bruce Lee, toujours drôle, mais utilisé pour la centième fois, ou presque). Malgré cela, les X-Ecutioners restent fidèles à leur réputation et au milieu de quelques effets un peu gauche (que l'on pourrait logiquement attribuer à Patton), il y a aussi et surtout des centaines de petites trouvailles aussi jouissives les unes que les autres. Plus étonnant, c'est bien la première fois que Patton parvient à renouer avec la versatilité et l'urgence de Mr.Bungle bien que le projet, tel que décrit, ne laisserait supposer un tel résultat (la plage 13 en est un bon exemple). Des nombreux petits montages/collages entre deux titres confirment la vision télévisuelle que Patton se fait de la musique, zapping oblige, rejoignant par endroit, et peut-être sans le vouloir, les interludes tout aussi iconoclastes de Frank Zappa époque "Uncle Meat" ou "Sheik Yerbouti". Après sa collaboration avec Rhazel, Patton lance ici un nouveau signal fort auprès de tous ceux qui ne veulent toujours pas entendre parler de hip hop.

note       Publiée le vendredi 1 avril 2005

partagez 'Joint special operations task force' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Joint special operations task force"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Joint special operations task force".

ajoutez une note sur : "Joint special operations task force"

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Joint special operations task force".

ajoutez un commentaire sur : "Joint special operations task force"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Joint special operations task force".

NevrOp4th › vendredi 4 mars 2011 - 20:26  message privé !

Pas mal.

Note donnée au disque :       
Sigur_Langföl › mardi 24 juin 2008 - 01:05  message privé !
Hahahahaha, heureusement que je suis bourré, mais j'ai au moins tripé pendant plus de 5 seconde dessus
Note donnée au disque :       
Fryer › mardi 24 juin 2008 - 01:01  message privé !
Non, la sensation de l'alcool c'est "inhimitable"
Sigur_Langföl › mardi 24 juin 2008 - 00:57  message privé !
Non ça inhibe
Note donnée au disque :       
Fryer › mardi 24 juin 2008 - 00:54  message privé !
L'alcool ?