Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMr. Bungle › The raging wrath of the easter bunny

Mr. Bungle › The raging wrath of the easter bunny

cd • 8 titres • 35:50 min

  • 1Grizzly Adams02:55
  • 2Anarchy Up Your Anus02:09
  • 3Spreading the Thighs of Death05:45
  • 4Hypocrites03:04
  • 5Bungle Grind06:11
  • 6Raping Your Mind05:45
  • 7Evil Satan02:55
  • 8Sudden Death07:01

enregistrement

F.C.S Studios, Californie, USA, avril 1986

line up

Trevor Dunn (basse, kazoo, guitare, choeurs), Mike Patton (chant, bongos, cri du loup, sifflet du train, basse), Trey Spruance (guitare, jeux vidéo, trompette, chant, choeurs), Jed Watts (batterie, harmonica, choeurs), Theo Lengyel (saxophone), Martin Fosnaugh (guimbarde), Scott Fritz (trompette)

remarques

chronique

Guts of Darkness est quand même un endroit magique. On y trouve des trucs incroyables. Et entre autres ceci : la chronique des premiers enregistrements du meilleur groupe au monde après Frank Zappa, j'ai nommé Mr. Bungle !!! L'enregistrement date de 1986 et cette démo sur cassette audio ne jouit pas de ce que l'on peut appeler de la meilleure restitution sonore qui soit : les guitares rythmiques saturent tellement que parfois on a du mal à les dissocier du souffle inhérent à ce genre de production. Peu importe après tout puisque, dans ses jeunes années, Mr. Bungle, n'a pas encore décidé de bousculer les conventions. Sur "The Raging Wrath of The Easter Bunny", Mr. Bungle se révèle, au risque de vous surprendre, en tant que groupe de brutal death ! L'intro boiteuse à la guitare acoustique sur "Grizzly Adams" est du plus bel effet et nous rappelle Metallica. À sa suite, c'est une série de titres speed aux changements de tempo fulgurants ("Spreading the Thighs of Death", "Bungle Grind" et l'assaut final de "Sudden Death"), réminiscents de Mötörhead, qui se succèdent. Trey Spruance se montre déjà un guitariste très habile, se tapant quelques solos pas piqués des hannetons. Deux exceptions cependant sur ce disque : "Hypocrites", premier témoin véritable du ton iconoclaste de nos Américains qui ne demande qu'à s'épanouir (dans ces trois petites minutes, ils arrivent tout de même à placer des adaptations grindcore de "La Cucaracha" et "Peter Gunn") et "Evil Satan", où l'on peut enfin deviner la voix de Mike Patton, tous cuivres dehors, un peu funk, un peu rap, un peu reggae, bref, un choix plutôt paradoxal à l'écoute du reste de l'album, mais finalement bien logique quand on connaît les réelles intentions du groupe. Avant de sortir leur premier véritable album en 1991, Mr. Bungle sortira pas moins de quatre démos, et on pourra, à chacune de ses étapes, mesurer le degré de leur évolution.

note       Publiée le mardi 17 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The raging wrath of the easter bunny".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The raging wrath of the easter bunny".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The raging wrath of the easter bunny".

Dun23 › samedi 8 février 2020 - 16:57  message privé !

Avec putain de Scott Ian à la seconde gratte, tu m'étonnes que ça tabasse. Et Dave Lombardo aussi, d'après les comms, comme si ça suffisait pas.

(N°6) › samedi 8 février 2020 - 14:54  message privé !
avatar

Assez dingue et surréaliste aussi. Evidemment, Bungle qui rejoue ensemble c'est pas pour refaire les classiques. Une idée de la classe sans doute.

Le Gnomonique › vendredi 7 février 2020 - 16:41  message privé !

https://www.youtube.com/watch?v=Hs8HfSY9le4

Nerval › mercredi 2 octobre 2019 - 13:15  message privé !

Je viens juste d'apprendre leur petite tournée de reformation pour quelques dates. Ils joueront ce disque uniquement visiblement. Et c'est seulement aux US (et sold out). Mais putain ça donne de l'espoir vu qu'il n'y a pas si longtemps de ça Spruance et Patton ne se parlaient même plus.

dariev stands › vendredi 6 septembre 2019 - 17:52  message privé !
avatar

Je viens seulement de voir ça, je débarque : https://lecanalauditif.ca/actualites/mr-bungle-est-de-retour-pour-trois-spectacles/

ils en parlent même sur FIP ! L'ambiance est au retour fin 90's... en 2019, Bungle se reforme, mais toujours pas de téléportation pour aller les voir aux USA... Allez, Mr Bungle à Jazz à vienne, come on.