Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHerbie Hancock › Takin' off

Herbie Hancock › Takin' off

6 titres - 39:07 min

  • 1/ Watermelon Man (7:12)
  • 2/ Three Bags Full (5:29)
  • 3/ Empty Pockets (6:12)
  • 4/ The Maze (6:48)
  • 5/ Driftin' (6:59)
  • 6/ Alone and I (6:27)

enregistrement

Van Gelder Studio, Englewood Cliffs, New Jersey, USA, 28 mai 1962

line up

Dexter Gordon (saxophone ténor), Herbie Hancock (piano), Billy Higgins (batterie), Freddie Hubbard (trompette), Butch Warren (contrebasse)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité. Les éditions internationales comportent des prises alternatives de "Watermelon Man" (6:33), "Three Bags Full" (5:31) et "Empty Pockets" (6:27), toutes inclues dans le box Blue Note qui lui est dédié, et portant la durée du disque à 57:24

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
hard bop

Je vous ai parlé de Miles. Je vous ai parlé de Wayne Shorter et Anthony Williams. Et bien que je ne songe pas à m'attarder sur le cas nettement moins intéressant de Ron Carter, si je veux paraître un tant soit peu complet et cohérent dans ma démarche, il va de soi qu'il me fallait tôt ou tard refermer cette quadrature du cercle en abordant la carrière étonnante du pianiste prodige Herbie Hancock. Rendez-vous compte ; ses premiers pas sur disque, il les fit aux côtés de Donald Byrd sur son album "Chant" en 1961 sur Blue Note, en lieu et place de Duke Pearson - ce qui, déjà, n'est pas rien - et en moins de temps qu'il m'en faut pour vous l'écrire, voilà qu'Herbie est promu du jour au lendemain, réalisant son premier disque sous son nom pour le susdit label. Le plus impressionnant sur "Takin' Off", c'est l'incroyable mâturité d'écriture du musicien ; on croirait que le bonhomme a fait ça toute sa vie, qu'il pèse ses quarante ans bien tassées (il a alors seulement vingt deux ans) et qu'il en est déjà à son quatorzième disque... Peu d'artistes jazz à ma connaissance ont connu un départ si tonitruant. Un premier disque assumé seul, constitué de six compositions originales dont une, au moins, va très rapidement devenir un standard ("Watermelon Man") mais peut-être plus encore ; une borne réferentielle autour de laquelle le pianiste ne cessera de graviter tout au long de sa riche et dense carrière. Pour ce premier rendez-vous, il est de plus entouré par une fine équipe : la section rythmique Butch Warren et Billy Higgins, classique, mais aussi le trop rare Dexter Gordon au saxophone ténor et l'indécrottable Freddie Hubbard avec qui il réalisera quelques uns de ses plus beaux disques pour la compagnie. "Takin' Off" ne bouscule pas les conventions. Mais son tour de force réside avant tout dans le vibrant manifeste qu'il constitue : la naissance d'une étoile qui, sans se faire prier, brille déjà haut dans le firmament pourtant déjà bien encombré des plus grands artistes jazz.

note       Publiée le jeudi 18 janvier 2007

partagez 'Takin' off' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Takin' off"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Takin' off".

ajoutez une note sur : "Takin' off"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Takin' off".

ajoutez un commentaire sur : "Takin' off"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Takin' off".

edenbeast › vendredi 19 janvier 2007 - 02:56  message privé !
la complete (ou presque) d'Herbie, il etait temps! sinon, pour un 1er album compose a 21 ans, que dire, c'est incroyable, une tuerie, et ca annonce finalement une periode blue note dantesque.
Note donnée au disque :