Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHEddie Henderson › Realization

Eddie Henderson › Realization

5 titres - 37:38 min

  • 1/ Scorpio Libra (10:09)
  • 2/ Mars in Libra (8:53)
  • 3/ Anua (8:48)
  • 4/ Spiritual Awakening (2:34)
  • 5/ Revelation Realization (7:14)

enregistrement

Different Fur Trading Company, San Francisco, Californie, USA, 27-28 février 1973

line up

Pat Gleeson (synthétiseur, Moog, orgue), Herbie Hancock (Fender Rhodes, piano électrique), Billy Hart (batterie, percussions), Eddie Henderson (trompette, cornet), Bennie Maupin (flûte alto, clarinette, saxophone ténor), Lenny White (batterie), Buster Williams (basse), Buster Williams (basse)

remarques

Le label Soul Brothers a réédité les deux albums d'Eddie Henderson parus à l'origine chez Capricorn sur un seul et même cd.

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
jazz électrique > kozmigroov'

Tout est possible, chers amis. Au cas où vous en douteriez, j'ai la confirmation, là, entre mes mains, que tout est définitivement possible. J'ai la conviction intime que, d'une manière ou d'une autre, c'est le bouche à oreille, les forums de discussions sur le net, le plebiscite systématique de ce disque qui a permi de le voir enfin réédité au format cd. Et c'est une grande nouvelle. Pour les amoureux de la musique impalpable et multiforme des années soixante-dix, d'abord. Ensuite, et surtout, pour tout ceux friands de ce jazz rock cosmique qui, de Sun Ra à Weather Report, illuminent encore de mille feux nos délires hallucinogènes les plus inavouables. Publiés en son temps sur l'obscur label Capricorn, le label Soul Brother nous permet aujourd'hui de reprendre contact avec les premiers pas en solo de celui qui fût le trompettiste attitré de la période électrique d'Herbie Hancock. Si vous aviez aimé les premiers enregistrements de Weather Report, si les albums "In A Silent Way" et "Bitches Brew" de Miles Davis ne vous ont jamais laissé indifférent, et si vous considérez à juste titre que la trilogie "Mwandishi", "Crossings" et "Sextant" du même Hancock fait partie des disques de jazz électrique les plus couillus que vous ayez jamais entendu, "Realization" ne pourra être que chaussure à votre pied, je vous le garantis. Planant, groovy, psyché, dément. D'ailleurs, Hancock et tous ses compères (Billy Hart, Bennie Maupin, Buster Williams) sont de la partie. Il y a même Pat Gleeson qui vient en rajouter une solide couche avec ses effets électroniques sortis d'une dimension parallèle ("Spiritual Awakening"), le rythme haletant de Billy Hart est quant à lui complété par celui de Lenny White (Return to Forever). Les deux pièces d'ouverture, "Scorpio Libra" et "Mars in Libra", valent à elles seules l'achat de ce disque, mais les autres titres, nous ramenant aux meilleurs Weather Report période "I Sing The Body Electric", sont aussi de très bonne facture quoique plus tempérés.

note       Publiée le jeudi 9 janvier 2003

partagez 'Realization' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Realization"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Realization".

ajoutez une note sur : "Realization"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Realization".

ajoutez un commentaire sur : "Realization"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Realization".

aur › mercredi 10 février 2010 - 16:00  message privé !

Ne pas oublier Heritage, d'Eddie Henderson, réédité l'année passée dans la collection rare grooves : un must qui évolue quelque part entre ses deux premiers albums, ceux des Head Hunters, et Agharta, carrément (clarinette basse et tambours à eau de M'Tume). TRES SPACE, SEHR KOSMISCH !!!

Note donnée au disque :       
Coltranophile › vendredi 12 octobre 2007 - 18:06  message privé !
La trilogie "Realization-Inside Out-Sunburst" ("Sunburst" est le seul disque où Hancock est absent mais aussi le seul où Priester est présent) est indispensable à tout fan du Mwandishi Band. Eddie Henderson est un des meileurs trompettistes "Milesien" qui soit et qui arrive à ne pas paraître comme un simple clône quand bien même la musique se place entiérement dans la lignée du maître. @sylvain24: le "Jewel In The Lotus" de Maupin vient d'être réedité par ECM (merci à l'ami Aur pour l'info) et il faut quand même informer les audacieux que c'est encore plus cramé du bulbe que le Mwandishi. Et c'est tout aussi bon.
Note donnée au disque :       
sylvain24 › jeudi 6 juillet 2006 - 14:37  message privé !
Arrête, tu ne cesses de me donner faim avec tout ces Cds de fusion, ça à l'air vraiment excellent, il ne manque plus que Julian Priester et le Mwandishi Band est au complet, mais il devait lui même bosser sur ses 2 oeuvres persos : "Polarization" (pas encore ré édité) et "Love, Love", d'ailleurs, c'est quand que tu nous chronique la dernière oeuvre citée ? Sinon, j'écris aussi par rapport au début de ta chronique, car, si ce que tu dis est vrai, il faudrait essayer de pousser les boites à ré édité (ou simplement édité en cd) "The Jewel In The Lotus" du compère Bennie Maupin, qui est parait t'il une joyau et aussi "Polarization" tant qu'à faire. @+