Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDMiles Davis › Water Babies

Miles Davis › Water Babies

cd | 5 titres | 53:16 min

  • 1 Water Babies [5:11]
  • 2 Capricorn [8:32]
  • 3 Sweet Pea [8:05]
  • 4 Two Faced [18:06]
  • 5 Dual Mr.Tillman Anthony [13:22]

enregistrement

Columbia 30th Street Studio, New York City, juin 1967 - juillet 1969

line up

Ron Carter (contrebasse), Chick Corea (claviers), Miles Davis (trompette), Herbie Hancock (claviers), Dave Holland (contrebasse), Wayne Shorter (saxophones soprano et ténor), Tony Williams (batterie)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
freebop

Éparpillé ça et là dans les nombreux prestigieux coffrets que Columbia a lancé sur le marché depuis une dizaine d'années, et dans la perspective de restaurer l'ordre chronologique de toutes les sessions d'enregistrements de Miles, quitte à semer la confusion auprès des amateurs, "Water Babies" est le premier fond de tiroir à se concentrer sur les travaux du second quintette, avant les "Circle In The Round" et autres "Directions" à suivre, au spectre bien plus large. Wayne Shorter a dû être aux anges à l'époque de sa sortie officielle puisque, excepté "Dual Mr.Tillman Anthony", toutes les compositions sont signées de sa plume. Encore un album de Wayne Shorter donc, mais sous le nom de Miles Davis. "Water Babies" se scinde toutefois en deux ; les trois premiers titres, enregistrés en juin 1967, illustrent les dernières heures du combo magnifique, alors que les deux titres de la seconde face lèvent un coin du voile sur le changement subtil qui s'opérait doucement dès novembre 1968 par l'addition de Dave Holland et Chick Corea, ce dernier au piano électrique et secondé par Herbie Hancock. Moins expérimentaux dans la forme, "Water Babies", "Capricorn" et surtout "Sweet Pea" possèdent néanmoins une qualité contemplative tout bonnement miraculeuse. Un champ vaste s'ouvre devant nous avec ces cuivres majestueux qui instaurent le cadre de cette tragédie musicale. "Two Faced" et le précité "Dual Mr.Tillman Anthony" viennent prolonger les errances électriques ébauchées sur "Filles de Kilimanjaro". Dix-huit et treize minutes d'une exploration gourmande de rythmes, de timbres et d'harmonies qui, replacées dans le contexte, permettent de mieux percevoir toutes les nuances de ce changement en profondeur qui allait amener Miles, de manière silencieuse, vers les portes de ce jazz électrique d'un autre âge et qui pourtant continue à nous hanter aujourd'hui.

note       Publiée le jeudi 9 novembre 2006

partagez 'Water Babies' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Water Babies"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Water Babies".

ajoutez une note sur : "Water Babies"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Water Babies".

ajoutez un commentaire sur : "Water Babies"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Water Babies".

(N°6) › dimanche 1 juin 2014 - 18:51  message privé !
avatar

Le compagnon essentiel à Filles de Kilimanjaro. Le bonus track "Splash" sur les dernières réééditions, en sextet pianos électriques, rend cet opus oublié encore plus délicieux. Miles, l'homme des albums mineurs indispensables, surtout quand il s'agit de sa formation la plus fameuse.