Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMJackie McLean › It's time

Jackie McLean › It's time

6 titres - 43:07 min

  • 1/ Cancellation (7:46)
  • 2/ Das' dat (6:28)
  • 3/ It's Time (6:37)
  • 4/ Revillot (7:54)
  • 5/ 'Snuff (7:51)
  • 6/ Truth (6:31)

enregistrement

Van Gelder Studio, Englewood Cliffs, New Jersey, USA, 5 août 1964

line up

Herbie Hancock (piano), Roy Haynes (batterie), Cecil Mcbee (contrebasse), Jackie Mclean (saxophone alto), Charles Toliver (trompette)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné 24-bit japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
post bop > avant garde

Ce qu'écrit Nat Hentoff dans les notes de pochette est tout-à-fait pertinent ; depuis la publication de "Let Freedom Ring", Jackie McLean a entamé une seconde vie en jazz. L'absence du tromboniste Grachan Moncur III et du vibraphoniste Bobby Hutcherson est certes de nature à changer complètement la donne. Mais voilà bien un des aspects fondamentaux les plus appréciables en jazz ; avec un minimum de curiosité, de connaissance et d'intérêt, d'un simple coup d'oeil à la pochette, à la simple énumération des noms des musiciens qui participent à l'enregistrement, on se fait vite une vague idée de ce que le disque contient, dans quelle direction il est susceptible de se diriger. En un instant, la composition de l'équipe prend tout son sens ; avec des musiciens d'un tel niveau, chacun doté d'une telle qualité d'écoute, une alchimie se crée, forcément. Roy Haynes (batterie) et Cecil McBee (contrebasse) à la section rythmique nous laissent deviner que le swing sera bel et bien présent, non sans un goût du risque appuyé. Le piano revient pour ne plus le quitter, mais quel délice ! C'est Herbie Hancock, autre grand curieux en puissance, qui s'y colle et qui démontre, d'ores et déjà, en ses jeunes années, un talent d'accompagnateur né. Il n'y aura que "Action" pour faire abstraction du piano une fois encore, le groupe étant reconduit presqu'au complet, Hancock cédant alors sa place à Hutcherson pour un ultime retour gagnant. Nous y reviendrons. Mais sûr "It's Time !", c'est le jeune trompettiste Charles Tolliver qui capte toute notre attention. A l'instar de Grachan Moncur III, il partage ici avec McLean l'écriture de l'intégralité des morceaux, s'appropriant la moitié d'entre eux dont le fameux "Cancellation" en ouverture qui, sous ses airs vaguement hard bop, exploite la capacité des solistes à se laisser aller au gré de leurs inventions mélodiques tout en tournoyant autour du même accord. D'une facture peut-être plus classique que "One Step Beyond" et "Destination Out", Jackie McLean garde bon pied bon oeil car il a aussi toujours eu l'art de bien s'entourer.

note       Publiée le jeudi 7 avril 2005

partagez 'It's time' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "It's time"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "It's time".

ajoutez une note sur : "It's time"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "It's time".

ajoutez un commentaire sur : "It's time"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "It's time".

Coltranophile › vendredi 12 décembre 2008 - 13:38  message privé !

Pas écouté depuis des années mais qu'est-ce qu'il a tourné un temps celui-là. Casting d'enfer, le rare et grand Charles Tolliver (bon pote de Stanley Cowell) joue à l'alter ego de McLean avec délectation, la section rythmique est magnifique et Hancock est...le Hancock de l'époque. Aventureux et énergique, en somme, toute la magie du jazz d'une époque bénite condensé en trois quarts d'heure.

Note donnée au disque :