Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistes11349 › Beyond the apocalypse

1349 › Beyond the apocalypse

9 titres - 47:38 min

  • 11/ Chasing dragons
  • 12/ Beyond the apocalypse
  • 13/ Aiwass-aeon
  • 14/ Nekronatalenheten
  • 15/ Perished in pain
  • 16/ Singer of strange songs
  • 17/ Blood is the mortar
  • 18/ Internal winter
  • 19/ The blade

enregistrement

Enregistré mixé et produit au studio studio Nyhagen. Ingénieur : Kjartan Hesthagen et DrDavidsen. Produit par ravn et 1349.

line up

Frost (nor) (batterie), Ravn (vocaux), Archaon (guitares), Tjalve (guitare), Seindemann (basse)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

Mon dieu, l'intro de "Nekronatalenheten"... mon dieu ces cris, cette apocalypse de batterie, ce son qui scie la gueule; fous furieux, haineux à l'extrême, les riffs sont d'une noirceur hystérique terrassante, Frost frappe toujours aussi vite mais surtout, de plus en plus fort; sa caisse claire est un véritable autel de sacrifice dont il use et abuse au delà de toutes limites, conjuré par la maladie vocale qui dévaste le black fou de 1349 jusqu'à la surcharge sonore insoutenable. Le poids de l'épouvante, chanteur de chansons étranges jusqu'à l'ouverture des portes de Pandemonium... finie la saleté pure: le son allie l'horreur à la puissance latente, la démence croissante des entrées de guitares et des rythmes lucifériens sur gosier de plasma marche en progression vénéneuse, jusqu'au scalp. Ambiance mélodique furieuse et occulte, déchirements de tympans à l'occasion de toutes les harmoniques possibles filtrées au mercure de la saturation... ni messe noire, ni incantation: Beyond the apocalypse est le souffle infernal à l'inimaginable violence qui soufflera pour l'éternité, une fois toute mort acquise. Avec des assaults comme Internal Winter, 1349 nous balancent des furies dégueulantes de mélancolie, déchirées de soli psychotiques, plombées de riffs atroces à l'impact nocturne redoutable et parfait. Finie la musique inhumaine, 1349 construit avec clarté, riffe avec luminosité, enchaîne avec perfection, et provoque le plus épouvantable déluge de ténèbres nauséabondes depuis Funeral Mist. Il n'y a pas une pièce où l'on ne se retrouve pas irradié par la haine et la violence, seul carburant possible à ses lachés de vitesse et de saturation, les aggressions insupportables de Ravn, les guitares comme de véritables tempêtes de nuits sanglantes, descendant leurs harmonies vers l'occulte et le malsain, Frost, Ravn... un assault de 1349 ça sent l'apocalypse et la haine calculatrice, ça ne laisse que des cendres et des oreilles qui sifflent. Mort dans la douleur, enchaînements de breaks éventreurs, folie, folie... la folie... de blasts réinventés en chiasse de lave en headbang thrash, la vitesse psychotique et millimétrée s'exprime dans un son en lambeaux et rajoute de la frappe pour savoir torturer... quelle furie, mais quelle furie... dans ce disque totalement magmatique, à la puissance hystérique, à la surenchère jouissive de précision comme de saleté, au larynx terrifiant et à la batterie inconcevable, on se prend dans la face des guitares inimaginables de grandeur misanthrope, de noirceur déraisonnée et de maîtrise mélodique satanique... hmmm... mouais, ouais, je te vois venir : on en a déjà vu des trucs plus oufs, tels trucs ceci.... chhtttt... laisse tomber... TU VAS TE FAIRE CLOUER TA SALE PETITE GUEULE SUR UN PILÔNE DE MERDE EN FEU!!... hum... afin que le seigneur de la haine puisse vaguement te toiser d'un regard supérieur avant d'aller pisser...

note       Publiée le samedi 18 septembre 2004

partagez 'Beyond the apocalypse' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Beyond the apocalypse"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Beyond the apocalypse".

ajoutez une note sur : "Beyond the apocalypse"

Note moyenne :        26 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Beyond the apocalypse".

ajoutez un commentaire sur : "Beyond the apocalypse"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Beyond the apocalypse".

The Gloth › vendredi 20 février 2009 - 10:22  message privé !

Dur à se farcir d'une traite, demande plusieurs écoutes pour être assimilé. Du grand art tout de même, et aisément l'album le plus violent de ma collection.

Note donnée au disque :       
Potters field › samedi 17 novembre 2007 - 16:27  message privé !
a contrario, je trouve que maintenant, des groupes pas carrés il y en a plus des masses. quand j'ecoute des demos ou on sent bien que rien n'a été recalé, je me dis que putain quand même...
HUDJ0679790 › lundi 15 octobre 2007 - 22:17  message privé !
Surrestimé? Je m'excuse mais des groupes qui arrive à jouer aussi rapidement dans les temps sans aucune artifice (trigger, son trafiqué à mort) ce n'est pas chose courrante dans le métal d'aujourd'hui. Une putain de claque cet album!
Note donnée au disque :       
Pohjola76 › samedi 10 février 2007 - 10:43  message privé !
Pas convaincu non plus... Je m'ennuie profondément lorsque je l'écoute... D'ailleurs, je ne l'écoute jamais entièrement...
Note donnée au disque :       
Mostro › vendredi 29 septembre 2006 - 17:54  message privé !
Déçu franchement, un album sur-estimé, tout comme le groupe.