Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeathwish › Demon preacher

Deathwish › Demon preacher

9 titres - XX:XX min

  • 1/ Death procession
  • 2/ Demon preacher
  • 3/ Carrion
  • 4/ Visions of insanity
  • 5/ Symptom of the universe
  • 6/ Walls of lies
  • 7/ Prey to the lord
  • 8/ Fatal attraction
  • 9/ Past life

enregistrement

The yard studios, Aout 1988.

line up

Dave Brunt (guitares), Ion Van Doorn (chant), Brad Sims (batterie), Stuart Ranger (basse)

remarques

chronique

Styles
metal
thrash metal
Styles personnels
thrash metal

Ouais je vous vois venir, c'est vrai qu'avec toutes ces chros de thrash 80's seconde zone, vous allez me demander où sont les vrais perles... Et bien, en voilà une première ! Ce second album de Deathwish (à ne pas confondre avec Deathwitch), c'est ce qu'on appelle la grande classe. Du thrash bête et méchant, super simple et brutal (le batteur est un boeuf, même s'il se montre plus fin parfois, son jeu est super imposant), avec la petite touche sombre et bien metal (le chant, qui lorgne souvent du côté du heavy traditionnel) qui donne son charme à la bête. Tout commence par la traditionnelle intro sombre : accords de l'enfer, cloches, ambiance obscure pour lancer le morceau eponyme "Demon preacher". Et là, on comprend vite : ça va vite, ca riffe comme l'éclair avec un petit côté rock'n'roll par moment ("Carrion"), le chant se laisse partir à quelques yaaaaaaaaa bienvenus, les solos tombent à pics... La recette est bien connue, mais c'es tun peu comme la tartiflette, quand c'est fait avec grâce et la petite touche personnelle, on en boufferait tous le sjours. en l'occurence ici, ce qui m'a le plus accroché, c'est ce côté sombre implicite, et surtout ce dynamisme à toute épreuve. Bordel, quand les gars accélèrent, on est collé au siège, quand ils se calment un peu, on a qu'une envie c'est de se briser la nuque, et quand ils se font lourd, on tremble ("Visions of insanity" est un beau condensé de tout cela)... Difficile de rapprocher le groupe spécifiquement d'un autre, surtout quand on voir qu'ils se payent même le luxe de poser des ambiances sombres, des mélodies presque orientales parfois ou de proposer la meilleure reprise de "symptom of the universe" que je connaisse... Alors s'il faut des noms, pour les connaisseurs je pourrai rapprocher Deathwish d'un Vendetta moins complexe, ou sinon d'un Mutilator passé à la sauce américaine (Slayer en tête), mais toujours avec cette approche heavy metal 80's si agréable... Bref, "Demonpreacher" est une vraie petite perle, avec son lot de moments d'anthologie, son songwriting exemplaire et ses musiciens impeccables dans leurs rôles. En voilà une sacrée découverte à faire, souvenez-vous : c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes.

note       Publiée le dimanche 24 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Demon preacher".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Demon preacher".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Demon preacher".

Potters field › samedi 31 janvier 2009 - 14:24  message privé !

ah oui pop music... c'est bien comme adresse ? j'oublie toujours d'y passer...

kathaarian › lundi 25 septembre 2006 - 11:41  message privé !
enfin des albums des années 80 chroniqué sur le site. très bonne initiative. sinon excellent album. les morceaux sont bien violent
Note donnée au disque :       
Nightstalker › dimanche 24 septembre 2006 - 22:26  message privé !
Ah pop music... :) Tentant ce Deathwish
pokemonslaughter › dimanche 24 septembre 2006 - 22:17  message privé !
avatar
nan ! ca fait biens longtemps d'ailleurs... on a qu'àse rencarder au début du mois prochain (j'aurai ma paye héhé), et on y va ensemble !
Note donnée au disque :       
noar › dimanche 24 septembre 2006 - 20:55  message privé !
Poky, t'es passé chez POP Music faire du shopping ou bien? :-)