Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Mörkaste Småland 2015

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Blood Of Serpents, Centinex, 1349, Khold, Taake, Dark Funeral, Shining (sue), Valkyrja

Mörkaste Småland 2015

par Nicko › lundi 26 octobre 2015


Style(s) : metal extrême / black metal / death metal / thrash metal

Pour bien débuter l'automne, quoi de mieux qu'un bon petit festival ? Qui plus est, un festival en plein milieu de la campagne suédoise ! Le Mörkaste Småland est un nouveau festival créé en 2014 et situé à Hultsfred, à peu près à mi-chemin entre Stockholm et Copenhague dans la région du Småland (d'où le nom du festival, qui signifie "Le plus sombre Småland"). La ville est connue pour avoir accueilli pendant une vingtaine d'années le Hultsfred Festival, festival le plus important de Suède. Depuis quelques années, ce festival s'est exporté à Stockholm. Le Mörkaste Småland se veut quant à lui plus porté sur le metal extrême avec au programme ici, du bons gros black et death metal !

Après une première édition pleine de promesse et vu l'affiche de cette année 2015 (Taake, Shining, Dark Funeral, Valkyrja entre autres), je décidais de faire le voyage. Après une dizaine d'heures de transport où tout y est passé (taxi, avion, train et bus), me voici donc dans cette petite bourgade d'environ 5.000 habitants. J'y avais déjà passé des vacances par le passé, la ville offre de superbes paysages avec notamment un grand lac bordant la ville et bien entendu la forêt tout autour !

Affiche Mörkaste Småland 2015

Warm-up

Le festival est prévu sur 2 jours dans une salle à l'entrée de la ville, mais la veille du premier jour, les organisateurs ont décidé d'investir le principal hôtel de la ville, le Hulingen Hotel, pour une petite soirée gratuite permettant de lancer le festival avec au programme la performance de deux groupes locaux. L'hôtel est plutôt classe et une petite scène est installée au milieu du restaurant de l'hôtel. Les hostilités commencent avec la performance d'Achilles. Et là, avec eux, ça dépote d'une puissance ! On est entré dans le vif du sujet, sans round d'observation ! Pour le coup, Achilles ne joue ni du death metal ni du black metal, il est plutôt porté sur du hardcore ultra-bœuf. Bien qu'il y est une scène, le chanteur préfère bouger partout devant la scène, au milieu du public (comprenant à vue de nez une cinquantaine de personnes). Achilles, ça m'a fait penser à du Nasum sans l'aspect grind, mais alors avec une énorme énergie, un peu à la manière de Watchmaker, en un peu moins foutoir. Leur set a été destructeur à plus d'un titre, le plafond au-dessus de la scène n'ayant pas résisté aux assauts des guitaristes qui l'ont bien défoncé !! Pour le coup, le festival est bien lancé !

Le deuxième groupe à se produire ce soir est Blood Of Serpents qui nous joue du black metal plutôt moderne. Je dois avouer que la tension a un peu baissé, le style est moins énergique, mais l'ambiance était bien là. Blood Of serpents est un bon groupe avec de bonnes compositions, la performance fut agréable. Au milieu du set, le groupe a invité Lars Broddesson, co-organisateur du festival et ancien batteur de Marduk, pour une petite reprise du "Temple of decay" de son ancien groupe, bien lourde et puissante. Le concert s'est terminé sur une version de "Black dawn" de l'album du même nom vraiment intense avec une excellente ambiance.

Le reste de la soirée s'est déroulé avec une play-list concoctée par l'homme le plus fort de Suède, Johannes Årsjö, et par Tomas Elofsson d'Hypocrisy. Le bon côté en Suède, c'est qu'après quelques bières, les suédois se lâchent totalement, tant est si bien qu'à la fin de la soirée, j'avais dû sympathiser avec les 3/4 du public, que j'allais retrouver par la suite au festival avec grand plaisir. Je vais d'ailleurs faire pas mal de rencontres tout au long du festival. C'est un peu la caractéristique des festivals, mais ici, cela a été vrai bien plus que d'habitude ! Certes, il est peu courant de trouver des français dans un festival tel que celui-ci, avec ma compagne, nous pensions être les seuls francophone, mais en fait, nous avons bien dû en rencontrer une demi-douzaine. Mais surtout, un couple d'australiens n'a pas hésité à faire le voyage ! Mes quelques heures de voyages font bien pâle figure devant leur périple !!

Cette petite soirée était une mise en bouche idéale avant le début officiel du festival le lendemain.

Kvarforth über alles

Je profitais du début de cette première journée de festival pour me remettre à la fois de mon périple de 10 heures, mais aussi de la soirée qui a suivi. Le temps étant de la partie, nous en profitons pour nous balader en ville et nous diriger tranquillement vers la salle, à 30 minutes à pied du centre d'Hultsfred. Premier constat en arrivant au Metropol, la salle est superbe, très bien agencée avec de belles infrastructures. Elle utilise notamment quelques salles de cours d'une école qui a ses locaux au Metropol. L'espace est très bien aménagé avec de la place pour circuler, un restaurant, deux salles dont une petite (la pubstage) à côté du restaurant et située dans la partie bar du Metropol.

A l'heure où j'arrive, le premier groupe programmé, Centinex, est déjà en train de jouer dans la salle principale et je ne peux qu'assister au dernier morceau. Le style est grandement encré dans le death metal à la suédoise, typique, avec un son énorme, ce qui augure du meilleur pour le reste du festival. Bien que ne connaissant pas le groupe, la performance avait l'air d'être bien convaincante et bien puissante.

Mon festival commence vraiment avec le groupe suivant, Khold. Je n'avais pas spécialement accroché au Hellfest 3 mois plus tôt, mais là, dans une configuration plus petite, le black metal des norvégiens étaient bien plus prenant. Ils ont toujours eu un style à part, un petit côté rock n' roll mais surtout d'excellents riffs. Il est difficile d'expliquer pourquoi, mais j'ai bien plus accroché ce soir que par le passé. Le frontman a aussi un putain de charisme qu'on peut plus facilement ressentir sur une petite salle. En tout cas, je n'ai pas été déçu.

Je passe rapidement sur Crowlegion, qui ouvre la pubstage. Le groupe joue du metal trop basique et sans génie. J'ai lâché au bout de 2 titres.

Comme je vous le disais plus haut, j'ai sympathisé avec pas mal de monde durant ce festival, et donc j'ai passé pas mal de temps finalement à discuter et, accessoirement, à boire. J'en aurais presque loupé 1349. Voilà un groupe que j'avais vu il y a plus d'une dizaine d'années et que je n'avais pas croisé depuis. Honnêtement, 1349 fait partie de ces groupe ultra-bourrins mais super en place. On n'a jamais une seule seconde de répit. Frost, aux fûts, est absolument monstrueux et les autres musiciens ne sont pas en reste. Le groupe est réellement ultra-impressionnant à voir. Mais je trouve ça difficile à digérer. Finalement, l'ensemble sonne presque plat tellement il y a peu de variations. Les musiciens possèdent tous une technique irréprochable, mais je n'arrive pas à accrocher, c'en devient presque stérile pour moi tellement ça bastonne sans arrêt.

Ça enchaîne sur la pubstage avec IXXI. Ce groupe possède d'indéniables qualités, les deux albums que je possède ont une atmosphère bien particulière avec notamment l'utilisation de quelques éléments electro très bien amenés. Ici, sur scène, le rendu est plus brut et ça se ressent. Le résultat est limite conventionnel. Le son sur la pubstage n'étant pas aussi bon que sur la grande scène, la performance d'IXXI en devient moins intéressante. Je n'ai pas retrouvé ce qui m'a plu sur album. J'aurais préféré les voir sur la grande scène.

Cette première journée du festival se termine avec Shining sur la scène principale. Si vous avez lu mes reports du Hellfest et du Blastfest l'année dernière, vous avez certainement vu que les performances du groupe n'avaient pas été exceptionnelles. Avant cette tournée, j'avais de sérieux doutes sur la qualité du cru 2015 de Shining. Déjà, quand le 9ème album de la formation est sorti, j'ai été très agréablement surpris par sa qualité. Et puis, j'ai assisté au concert du groupe à Paris, 2 semaines avant ce festival, et là aussi, Kvarforth avait délivré un show bien plus convaincant que l'année passée. J'étais donc un peu plus optimiste quand est venue l'heure pour eux de monter sur scène. Honnêtement, ce concert, c'était le jour et la nuit par rapport aux performances de l'année dernière. Niklas est totalement investi ici et impliqué. Le groupe est bien présent et joue à la perfection mais ce qui fait la différence, c'est Kvarforth qui est totalement transcendé par sa musique. Il n'est plus absent comme par le passé. Là, il est complètement impliqué, à fond, son interprétation est parfaite, à jouer des différents registres qu'il a abordé ces dernières années. Il n'y a plus de temps morts, de jams inutiles à rallonge. Kvarforth est toujours provocateur, cela fait partie intégrante de son personnage, mais c'est tellement mieux amené et totalement maîtrisé. C'est vraiment ce qui a changé depuis l'année dernière, on sent le groupe bien plus professionnel à produire un show à la fois authentique et maîtrisé du début à la fin. Voilà en tout cas, une fin de première journée optimale, Shining aura été LE groupe du jour.

Ensuite, c'est le retour vers le centre-ville avec une petite balade nocturne de 45 minutes. Le festival propose un espace camping. Quand je vois les températures avoisinant les 5°C, je suis assez content de ne pas y séjourner !!

Taake pour finir en beauté

La deuxième journée commence un peu plus tôt et est plus fournie. Ayant un peu trop traîné durant la journée, j'arrive pour le deuxième groupe de la journée, Firespawn (ex-Fireborn) dont c'est le tout premier concert. Bien que récemment créé, il ne s'agit pas d'un groupe de jeunots, mais plutôt d'un all-star band. On y retrouve au chant LG-Petrov qu'on ne présente plus (Entombed, Morbid, Nihilist, etc), Matte Modin, l'ancien batteur de Dark Funeral, ainsi que deux membres de Necrophobic. Bref, le line-up, de base, est déjà super impressionnant. Et faut dire que même si je ne suis pas un grand fan de death metal, faut bien l'admettre, ça envoie du lourd. Quelle puissance ! Le groupe est imparable, on retrouve ce style si typique du "death metal suédois du début des années 90", une sorte de retour aux sources, du gros metal extrême sans fioritures, basiques, mais bien inspiré. Vous l'aurez compris, fans du vieux death suédois, Firespawn est un groupe fait pour vous !

J'enchaine sur la pubstage avec Azarath. J'avais déjà eu l'occasion de les voir sur scène il y a quelques années. Les polonais délivrent du gros death metal super puissant et très bourrin. Vraiment, là, avec 1349, je pense qu'il s'agit du groupe le plus bourrin du festival. J'ai vraiment eu du mal à suivre plus de 15 minutes tellement c'était intense et brutal, en plus dans un style trop death metal pour moi. Aussi, j'attendais la suite avec beaucoup d'impatience.

Sur la mainstage, c'est au tour de Valkyrja d'enchaîner. Il s'agit pour moi du groupe qui monte dans le monde du black metal suédois, et ils n'auront pas déçu. J'ai vraiment vu un changement dans leur attitude ce soir avec une maîtrise bien plus importante de leur art sur scène. Il se dégage une véritable atmosphère de mort durant leur set, A.L. au chant est vraiment possédé et le rendu global est excellent. Je retiens une version dantesque de "Madness redeemer" qui est selon moi leur meilleur morceau. Valkyrja devient de plus en plus un groupe à retenir !

Je loupe les prochains groupes et je reviens sur la pubstage pour la performance des néo-zélandais de Sinate. Et là encore, très grosse claque ! Sinate joue du thrash metal ultra-speed à la sauce death metal (ou l'inverse !) et qu'est-ce que c'est efficace ! A coup sûr, il s'agit de ma découverte du festival. Je les avais pourtant vu il y a quelques années, mais là, c'est la révélation. En plus, le taille relativement petite de la scène et la proximité avec le public donnait une impression d'énergie décuplée à l'ensemble. Je suis sorti lessivé de cette performance. Vraiment excellent !!

Ensuite, ça se passe sur la scène principale avec l'arrivée de Dark Funeral. Il y a une bonne douzaine d'années, j'avais acquis un bootleg du groupe enregistré à Hultsfred. Jamais je n'aurais alors imaginé que j'allais les voir dans cette même ville en 2015, et pourtant... Cela fait quelques temps que le groupe n'avait pas donné de nouvelles à part quelques concerts éparses. En 2015, le groupe revient avec un EP et ce concert est une manière de le promouvoir. Le groupe arrive avec l'artillerie lourde, le décor ainsi que les effets pyrotechniques sont de sortie ! Dark Funeral, c'est un peu la grosse machine black metal à la suédoise, ultra-brutale et démoniaque. Et le groupe veut bien montrer qu'ils sont de retour au premier plan. Le son est ultra-puissant et la performance est là pour en mettre plein la vue. Ahriman est toujours maître à bord, mais ce n'est plus Emperor Magus Caligula au chant, mais un certain Heljarmadr, inconnu au bataillon, qui le remplace. Le bougre fait le boulot, mais force est de constater qu'il a du mal à faire totalement oublier son prédécesseur. Musicalement, trop c'est trop. A vouloir jouer de manière brutale, rien ne ressort. Un peu comme avec _1349, Dark Funeral__ en fait trop. Les morceaux en deviennent plat et se ressemblent tous. Il n'y a pas d'équilibre entre les instruments, tout est au même niveau et le résultat est lourd (mais dans le mauvais sens du terme). La set-list était pourtant assez intéressante avec quelques vieilleries comme "Open the gates" ou "Vobiscum satanas", mais il n'y a pas d'atmosphère (à part dans les effets pyrotechniques qui sont bien utilisés). Non, vraiment, je n'y arrive pas.

Le festival s'achève ensuite avec Taake, certainement le groupe actuel qui représente le mieux l'esprit originel du black metal norvégien des années 90. Le groupe a eu des difficultés logistiques pour se rendre à Hultsfred et ce n'est que 45 minutes après leur arrivée qu'ils montent sur scène ! Et ça se ressent. Sur les premiers morceaux, on sent le groupe, et surtout Hoest, pas encore complètement dans son live. On ne retrouve pas la haine et l'énergie qui se dégagent de leur performance. C'est surtout lorsque le groupe entame les morceaux de "Doedskvad" que le groupe réussit pleinement à se lâcher. Et là, c'est du pur bonheur ! Rarement on arrive à goûter cette atmosphère si puissante et si particulière qui se dégage du black metal norvégien, et là clairement, on y est tombé littéralement dedans. Quand le groupe a interprété la moitié de "Doedskvad", j'étais complètement acquis à leur cause. Le son est parfait, alliant agressivité et clarté. Petit moment bizarre, vers la fin du concert, on a pu voir surgir sur scène S.W. et V.P. de Valkyrja, bien bourrés, avec une bouteille de vodka, venir en plein show headbanger et filer la bouteille à Hoest ! Il s'agit, et de loin, du meilleur concert de Taake auquel j'ai pu assister. Il s'agit d'une fin idéale à un festival qui aurait été vraiment excellent !

Ensuite, la nuit fut encore plus fraîche que la précédente avec des températures fleurtant avec le 0°c. Heureusement que nous avons pu rentrer cette fois-ci en voiture vers le centre-ville !

Je garderai en tête en premier lieu les performances de Taake et Shining qui ont été à la hauteur de leur statut de têtes d'affiche, Valkyrja aura confirmé son potentiel, enfin Sinate et Achilles auront été les révélations de ce festival pour moi. Mais au-delà de l'aspect purement musicalement, ce festival aura été pour moi une excellente expérience. J'ai passé 3 jours inoubliables dans une ambiance très bon enfant et un décor très sympa. L'organisation fut optimale et après quelques bières, les suédois sont super sympas et ouverts. Je ne peux que vous conseiller d'aller y faire un tour. Je compte bien revenir l'année prochaine ! Si vous prenez quelques jours de vacances supplémentaires, vous pourrez profiter de la campagne et des forêts suédoises, n'hésitez pas à le faire, le dépaysement est garanti.

Mots clés : Nicko, festival, Mörkaste Småland, Suède, Hultsfred, black metal et death metal

Dernière mise à jour du document : lundi 26 octobre 2015

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre