Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeftones › Around the Fur

Deftones › Around the Fur

cd • 10 titres • 73:55 min

  • 1My Own Summer (Shove It)
  • 2Lhabia
  • 3Mascara
  • 4Around the Fur
  • 5Rickets
  • 6Be Quiet And Drive (Far Away)
  • 7Lotion
  • 8Dai the Flu
  • 9Headup
  • 10Mx - (Hidden Bonus Track : Damone)

enregistrement

Par Terry Date et Ulrich Wild, studio Litho, Seattle

line up

Stephen Carpenter (strings), Chi Cheng (Bass), Abe Cunningham (drums), Frank Delgado (sampler), Chino Moreno (voice, guitar)

Musiciens additionnels : Max Cavalera (guitare, chant 9), Annalynn Cunningham (choeurs 10.1)

remarques

Max Cavalera est présent sur "Headup".

chronique

Voici le disque qui a permis aux Deftones d'exploser. A juste titre car "Around the fur" est une véritable bombe ! Rarement on aura vu une telle débauche d'énergie. Chino Moreno est ici éblouissant ; sa voix, tantôt langoureuse, tantôt à la limite de la rupture contribue pour une large part à la réussite du disque. Les morceaux, très travaillés dégagent une puissance rarement atteinte, les deux premiers titres de l'album sont à ce titre de purs chef-d'oeuvres... Mais ne croyez pas que tout s'arrête à ces deux morceaux, le disque regorge en effet de très bonnes surprises, du nerveux "Around the fur" à l'entêtant "Be quiet and drive" et son riff imparable, de "Dai the flu" à "Headup" featuring Max Cavalera, tout est extrêmement convainquant. En bref et pour conclure, ne passez pas à côté de cet album particulièrement jouissif... A noter que la durée effective de "Around the fur" est de 46:06 minutes.

note       Publiée le dimanche 25 mars 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Around the Fur".

notes

Note moyenne        64 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Around the Fur".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Around the Fur".

cantusbestiae › mercredi 24 février 2021 - 15:08  message privé !

A la faveur des discussions récentes en commentaire, je me suis replongé dans la discographie de Deftones (je le fais une fois par un an, comme avec les Smiths et Type O, ce qui ne fait que confirmer qu'il s'agit là des mes trois groupes favoris). Malgré "Headup", la chanson-copinage faussement catchy qui aurait pu salement impacter l'aura de cet album, je trouve "ATF" fabuleux. Émotionnel, agressif, à fleur de peau, il me prend plus aux tripes que son immense successeur, bien plus maîtrisé mais moins fougueux. Le gimmick du morceau caché, très à la mode à l'époque, me fait péter un cable tant "Damone" mériterait d'être mis en valeur, mais en tant que synthèse du concept "Deftones", il conclut merveilleusement cet album. "Be quiet..." est un peu le "There is a light that never goes out" de la bande de Sacto, morceau de bravoure sublime et désespéré.

born to gulo › jeudi 13 août 2020 - 16:20  message privé !

Bon, adjugé vendu : il est mignon ; mais faut bien admettre, mal gré qu'on en ait, que le seul morceau qui fasse un effet réel et un peu mémorable est "Be Quiet and Drive". Le reste fourmille (toutes proportions gardées, la fourmilière, hein) de détails attachants, dirons nous. "Un album de transition", voire "l'album de la transition", pour être plus faux-cul que mon homologue avec sa Patafix.

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 27 juillet 2020 - 22:28  message privé !
avatar

Leur reprise de RATM (Wake up) est très bien. Mais c'est la chanteuse qui fait presque tout l'intérêt.

Sinon le meilleur titre de cet album c'est Digital Bath.

Note donnée au disque :       
dimegoat › lundi 27 juillet 2020 - 19:19  message privé !

Elles puent des pieds leurs reprises et celle des Deftones n'est pas la pire. Dans le genre crossover brass band, ça marche mieux avec le rap (cf. Juvenile dans Treme!)

Dun23 › lundi 27 juillet 2020 - 15:40  message privé !

Question de goût, comme toujours. Moi, du moment que le gros asthmatique n'est pas dans le coin, ça me va.