Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › Waka jawaka

Frank Zappa › Waka jawaka

4 titres - 36:08 min

  • 1/ Big Swifty (17:23)
  • 2/ Your Mouth (3:12)
  • 3/ It Just Might Be a One-Shot Deal (4:16)
  • 4/ Waka Jawaka (11:18)

enregistrement

Paramount Studios, Los Angeles, USA, 1972

line up

Mike Altschul (flûte, clarinette, saxophone), Bill Byers (Billy Byers) (trombone), Alex Dmochowski (basse), George Duke (piano électrique), Aynsley Dunbar (batterie), Tony Duran (chant, slide guitar), Janet Ferguson (chant), Peter « Sneaky Pete » Kleinow (pedal steel), Sal Marquez (trompette, voix), Joel Peskin (saxophone ténor), Don Preston (synthétiseur, mini Moog, piano), Kenny Shroyer (trombone), Jeff Simmons (basse, guitare, guitare hawaïenne, voix), Ian Underwood (claviers, saxophones), Frank Zappa (guitare, claviers, percussions, chant), Chris Peterson (chant)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
rock
Styles personnels
jazz rock

Plâtré pour sept longs mois qui vont lui paraître une éternité, Frank Zappa, dont la vie entière est vouée à la musique, cet homme qui, en tournée, ne cesse d'écrire et d'écrire de nouvelles musiques, que ce soit en bus ou dans les chiottes, va donc consacrer son temps libre à la composition d'œuvres de plus en plus complexes. Son projet majeur en ses temps troubles, c'est la mise en chantier d'un grand spectacle, "Hunchentoot", pour lequel il prévoit décor, histoire, musique, casting… Une fois encore, le projet sera sabordé, mais il conservera précieusement ses ébauches de travail qu'il trouvera assurément l'occasion de placer dans quelques temps dans sa généreuse discographie. Il s'attelle alors à la réactivation du Hot Rats Ensemble dont on avait pu entendre les premiers faits d'armes sur "Chunga's Revenge". Aynsley Dunbar et son compagnon du Retaliation, Alex Dmochowsky - surnommé Erroneous - à la basse, George Duke, sont donc rappelés, mais aussi Tony Duran, le crucial Sal Marquez, à la trompette, Mike Altschul et Joel Peskin aux cuivres qui viennent compléter une formation plus que jamais ouvertement engagée dans l'idiome jazz rock. "Big Swifty", en ouverture, est d'emblée une des pièces les plus ambitieuses de Zappa, avec son introduction cartoonesque d'une minute à peine, lyrique en diable, qui annonce une longue exposition de plus de seize minutes, faite de dialogues entre les musiciens tous aussi splendides les uns que les autres. Le titre éponyme, quatrième et dernière plage de l'album, adopte à peu de chose près le même profil avec, enchâssées entre ces deux titres, deux chansonnettes, baroques et complexes qui, pour l'une ("Your Mouth") porte encore des traces du discours parodique des Mothers alors que l'autre ("It Just Might Be a One-Shot Deal"), avec une approche similaire, se pervertit en cours de route en s'insufflant elle-même des éléments sonores avant-gardistes, renouant avec l'audace du fameux "Uncle Meat". Très simplement, "Waka/Jawaka" compte parmi les plus belles réalisations de Frank Zappa.

note       Publiée le jeudi 25 avril 2002

partagez 'Waka jawaka' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Waka jawaka"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Waka jawaka".

ajoutez une note sur : "Waka jawaka"

Note moyenne :        19 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Waka jawaka".

ajoutez un commentaire sur : "Waka jawaka"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Waka jawaka".

SEN › vendredi 1 août 2014 - 23:26  message privé !

La période magique de Zappa ! 20 ans après je ne me lasse pas de l'écouter ! cet album est l'égal de Hot Rats et du Grand Wazoo, 6 boules donc !

Note donnée au disque :       
mercebel › dimanche 6 février 2011 - 00:41  message privé !

Vraiment bon celui là ! Big swifty souffre quelques longueurs mais la face B (ben voui chui un vinyleux) est vraiment geniale !

Note donnée au disque :       
punksportif › lundi 22 décembre 2008 - 22:41  message privé !

"wazoo" ou "waka", même combat. ces deux disques sont des chefs d'oeuvre...

Note donnée au disque :       
Botherhood › mercredi 6 décembre 2006 - 21:22  message privé !
Un des meilleurs Zappa. Les deux grandes compositions, Big Swifty et Waka/Jawaka sont extraordinaires.
Note donnée au disque :       
Soup › vendredi 20 mai 2005 - 22:06  message privé !
Comme souvent chez Zappa ça le fait. Je le mets personnellement au même niveau que the grand wazoo, en particulier gràce à la cloture du disque, brillante à mon goût.
Note donnée au disque :