Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › The perfect stranger

Frank Zappa › The perfect stranger

7 titres - 36:53 min

  • 1/ The Perfect Stranger (12:42)
  • 2/ Naval Aviation in Art? (2:43)
  • 3/ The Girl in the Magnesium Dress (3:09)
  • 4/ Dupree's Paradise (7:52)
  • 5/ Love Story (0:55)
  • 6/ Outside Now Again (4:05)
  • 7/ Jonestown (5:27)

enregistrement

Théâtre de la Ville, Paris, France, 10-11 janvier 1984

line up

Frank Zappa (compositeur, arrangeur, synclavier, guitare), et l'Ensemble Intercontemporain (sous la direction de Pierre Boulez)

remarques

chronique

Styles
musique classique
Styles personnels
contemporain

Pour palier à ces imperfections qui rendent malade Frank Zappa, celui-ci va jeter son dévolu sur une technologie qui a tout pour le séduire : le synclavier. Ce procédé informatisé va lui permettre, comme le recherche également Conlon Nancarrow, à dépasser les simples capacités humaines et oser toutes les audaces techniques qui, bien souvent, ont poussé Zappa à revoir sa copie. C'est sur "The Pefect Stranger" qu'apparaissent les premières traces de cette nouvelle technologie avec les titres "The Girl in the Magnesium Dress", "Love Story", "Outside Now Again" et "Jonestown". Couplés aux trois titres de commande de Pierre Boulez que sont "The Perfect Stranger", "Naval Aviation in Art ?", que l'on avait pu découvrir sur "Orchestral Favorites" et le sublime "Dupree's Paradise", cette nouvelle parution laisse à penser que Zappa, maintenant si proche du but, ne risque plus de s'en retourner à ses vieilles amours, se concentrant exclusivement à la composition de musiques de plus en plus difficiles qu'il sera seul à interpréter, d'une simple pression sur le bouton.

note       Publiée le jeudi 25 avril 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The perfect stranger" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The perfect stranger".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The perfect stranger".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The perfect stranger".

Moonloop Envoyez un message privé àMoonloop

Je suis passé complètement à côté de ce disque... Boulez dirige Zappa, ça vaut le coup d'essayer moi je dis! J'avais déjà bien aimé son requin jaune, je suis très curieux et impatient d'entendre ça!

http://youtu.be/0legMzeQvN4

deb76 Envoyez un message privé àdeb76

Je viens de racheter Perfect Stranger et je suis dubitatif. Je m'y attendais d'ailleurs, et je reste sur les mêmes sentiments que lors de mes premières écoutes lors de la sortie du disque. Concernant les trois titres dirigés par Boulez, et surtout "Perfect Stranger", c'est assez primaire, ce n'est ni Webern ni Boulez en terme de qualité de composition. Et je trouve plus intéressant "Naval Aviation in Art ?". "Dupree's Paradise" s'inscrit plus dans une filiation de musique contemporaine américaine, plus originale, plus maitrisée que l'écriture de "Perfect Stranger" que je trouve assez primaire dans le genre, beaucoup moins écrit "à la façon de"... Les compositions sur Synclavier donnent une idée des possibilités du synthétiseur numérique, avec ses limites technologiques de l'époque.

Note donnée au disque :       
mangetout Envoyez un message privé àmangetout

Un poil expéditive cette chronique, on touche peut-être du doigt les limites du "je peux faire 57 chroniques en une fois et d'une seule main" ?

muffinman Envoyez un message privé àmuffinman
Pierre Boulez : AU SECOURS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Note donnée au disque :       
dju21 Envoyez un message privé àdju21
Je me demande vraiment comment a du se passer la rencontre des deux personnages ayant chacun un caractère assez trempé. Du même acabit que LSO, on nottera la rigueur rythmique de Boulez bien appuyée et la perpétuelle continuité conceptuelle.
Note donnée au disque :