Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › Shut up'n play yer guitar

Frank Zappa › Shut up'n play yer guitar

20 titres - 102:22 min

  • 1/ Five Five Five (2:35) - 2/ Hog Heaven (2:49) - 3/ Shut Up 'N Play Yer Guitar (5:38) - 4/ While You Were Out (5:59) - 5/ Treacherous Cretins (5:35) - 6/ Heavy Duty Judy (4:42) - 7/ Soup 'N Old Clothes (7:49) - 8/ Variations on the Carlos Santana Secret Chord Progression (3:58) - 9/ Gee, I Like Your Pants (2:35) - 10/ Canarsie (6:01) - 11/ Ship Ahoy (5:25) - 12/ The Deathless Horsie (6:20) - 13/ Shut Up 'N Play Yer Guitar Some More (6:53) - 14/ Pink Napkins (4:35) - 15/ Beat It With Your Fist (1:58) - 16/ Return of the Son of Shut Up 'N Play Yer Guitar (8:31) - 17/ Pinocchio's Furniture (2:05) - 18/ Why Johnny Can't Read (4:34) - 19/ Stucco Homes (9:08) - 20/ Canard du Jour (9:57)

enregistrement

Enregistrements en concert entre 1973 et 1979

line up

Arthur Barrow (basse), Terry Bozzio (batterie), Vinnie Colaiuta (batterie), Warren Cuccurullo (guitare), Roy Estrada (basse), Bob Harris (claviers), Eddie Jobson (claviers), Andre Lewis (claviers), Ed Mann (percussions), Tommy Mars (claviers), Patrick O'hearn (basse), Jean-luc Ponty (violon), Steve Vai (guitare), Denny Walley (guitare), Ray White (guitare, voix), Ike Willis (guitare), Peter Wolf (claviers), Frank Zappa (guitare), Tommy Harris (claviers)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
instrumental

On le sait, Zappa s’est peu à peu affirmé en tant que guitariste émérite, refusant de se plier au jeu du guitar hero dans lequel, bien malgré lui, beaucoup l’avaient enfermé. Cela ne l’empêchera pas pourtant de diffuser, de manière confidentielle dans un premier temps, un généreux coffret de trois disques sous la bannière «Shut Up’n Play Yer Guitar» qui adopte le travail de collage de «Sheik Yerbouti» et «Tinseltown Rebellion», en ne conservant cette fois que les parties de guitare jouées par le maître. Finalement distribué par CBS, ce coffret va rencontrer un succès aussi colossal qu’inattendu, propulsé par des critiques dithyrambiques. Piochant en grande majorité ses interventions éclairées dans des performances en public datées de 1979 et 1980, certains titres remontent jusqu’en 1973 (pour le duo violon/guitare entre Jean-Luc Ponty et Zappa sur «Canard du Jour»). «Shut Up’n Play Yer Guitar» va asseoir définitivement Frank Zappa au panthéon des plus grands (guitaristes), grâce à un album jamais ennuyeux et plein de surprises, qui varie les plaisirs avec tact et discernement. Ôtées de leur contexte et mises les unes à la suite des autres, ses parties de guitare multiplient les références et montrent ce souci constant de ne pas courber l’échine face aux conventions pré-établies. Son jeu est riche et polymorphe, toujours aussi expressif, et distille des moments de pur bonheur («Five, Five, Five», «Treacherous Cretins», «Heavy Duty Judy», «Ship Ahoy», «Pink Napkins»). Les trois suites rebaptisées «Shut Up’n Play Yer Guitar» ne font rien pour dissimuler leurs origines ; elles sont toutes issues du titre «Inca Roads», sur «One Size Fits All». Elles montrent surtout les capacités d’improvisateur sensible d’un Zappa qui arrive, au sein d’une même histoire, à nous entraîner dans un récit pourtant à chaque fois renouvelé et différent. Du grand art.

note       Publiée le jeudi 25 avril 2002

partagez 'Shut up'n play yer guitar' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Shut up'n play yer guitar"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Shut up'n play yer guitar".

ajoutez une note sur : "Shut up'n play yer guitar"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shut up'n play yer guitar".

ajoutez un commentaire sur : "Shut up'n play yer guitar"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shut up'n play yer guitar".

kranakov › mardi 12 février 2013 - 17:54  message privé !

Une des pièces les plus essentielles de la discographie de Zappa. Matrices d'innombrables morceaux, ces "compositions spontanées" nous permettent de pénétrer dans le laboratoire-atelier du maître. D'une richesse et d'une inventivité inouïes ces parties de guitare finissent d'imposer F.Z. comme un des plus brillants guitaristes de rock (la belle découverte, hein ?).

A posséder absolument pour qui prétend connaître un minimum la musique de Zappa.

Note donnée au disque :       
docteur.justice › mercredi 12 octobre 2011 - 18:26  message privé !

un de meilleurs qui remet la place a l'essentiel, la guitare, ou l'on voit que franck zappa est quelqu'un qui avait tout compris a la guitare

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › jeudi 7 octobre 2010 - 18:20  message privé !

En fait, vraiment penible au fil des ecoutes. De la demonstration.

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › samedi 13 février 2010 - 11:19  message privé !

Ce coffret reste néanmoins cher, mais j'ai craqué (encore une fois!). Un disque du maitre que je m'enfile assez régulièrement vraiment pour me prendre plein la tronche de sa technique et de son feeling hors du commun. A y regarder de plus près, tout ou presque ici coule de source et on voit à quel point il avait une oreille musicale hautement affirmé. Il se laisse guidé par ses propres émotions. Moi en tout cas il arrive parfaitement à me faire voyager. La pochette de ce disque est vraiment ma préféré de Zappa, je m'imagine comme le travailleur acharné qu'il était avec qu'une simple Gibson et un piano. ^^ Un indispensable.

Note donnée au disque :       
spock27 › samedi 19 juillet 2008 - 13:18  message privé !
ben oui, chef-d'oeuvre. ça été très longtemps mon disque favori de F.Z., surtout le premier morceau d'ailleurs qui plane très haut sur le reste, me semble-t-il mais comme le reste est génial, ça ne veut pas dire grand chose. il fut un temps où j'écoutais tjs ça quand je devais voyager, histoire de ne pas me'ennuyer. impossible de se rappeler la zizique et c'était donc tjs frais à mes oreilles. en cd, c'est plus pratique qu'en vinyl et il n'y a aucune différence, contrairement à SLEEP DIRT dont je prèfère la version vinyl par exemple alain
Note donnée au disque :