Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › FZ/OZ

Frank Zappa › FZ/OZ

27 titres - 146:41 min

  • 1/ Hordern Intro [Incan Art Vamp] (3:10) - 2/ Stink Foot (6:35) - 3/ The Poodle Lecture (3:05) - 4/ Dirty Love (3:13) - 5/ Filthy Habits (6:18) - 6/ How Could I Be Such a Fool? (3:27) - 7/ I Ain't Got No Heart (2:26) - 8/ I'm Not Satisfied (1:54) - 9/ Black Napkins (11:57) - 10/ Advance Romance (11:17) - 11/ The Illinois Enema Bandit (8:45) - 12/ Wind Up Workin' in a Gas Station (4:14) - 13/ The Torture Never Stops (7:12) - 14/ Canard Toujours (3:22) - 15/ Kaiser Rolls (3:17) - 16/ Find Her Finer (3:48) - 17/ Carolina Hard Core Ecstasy (6:12) - 18/ Lonely Little Girl (2:39) - 19/ Take Your Clothes Off When You Dance (2:02) - 20/ What's the Ugliest Part of Your Body? (1:07) - 21/ Chunga's Revenge (15:41) - 22/ Zoot Allures (12:50) - 23/ Keep It Greasy (4:40) - 24/ Dinah Moe Humm (6:54) - 25/ Camarillo Brillo (3:58) - 26/ Muffin Man (3:41) - 27/ Kaiser Rolls [Du Jour] (3:00)

enregistrement

Hordern Pavillon, Sydney, Australie, 20 janvier 1976

line up

Terry Bozzio (batterie, chant), Napoleon "murphy" Brock (saxophone ténor, chant), Roy Estrada (basse, chant), Andre Lewis (claviers, chant), Frank Zappa (guitare, chant)

chronique

Styles
rock
pop
blues
Styles personnels
satirique

Nul ne l'ignore : sonder l'intégralité de l'oeuvre de Frank Zappa est déjà, en temps normal, un sacré investissement, en temps comme en argent. Alors si le fils Zappa, propriétaire d'un nouveau label (Vaulternative) parvient à relever le défi qu'il s'impose, de nombreuses et colossales dépenses se profilent à l'horizon car, de la matière, chez Zappa, il y en a. Pour ouvrir le bal, ce premier volume, un double album, propose quelque chose d'unique pour qui ne s'est jamais jeté tête la première dans les bootlegs non officiels du moustachu magnifique. En cela déjà, "FZ:OZ" propose quelque chose de fabuleux : il nous permet d'entendre dans sa quasi intégralité, un concert donné par Zappa et ses pairs en Australie, en temps réel, c'est à dire tel qu'il s'est déroulé. Il ne s'agit donc pas ici des prodigieux montages studio auquel il nous habitua de son vivant et du haut de sa longue carrière. Ensuite, il nous permet de redécouvrir le bonhomme au sein d'une formation peu documentée jusqu'ici, celle de l'après Mothers, avec les fidèles Napoleon Murphy Brock et Roy Estrada, le claviériste intérimaire André Lewis et le fraîchement débarqué Terry Bozzio. Bon nombre de classiques sont ici revisités avec plus de modestie et de retenue ; ceci étant dû à la configuration limitée du groupe. Alors, ces considérations d'importance historique toutes relatives mises à part, que reste-t-il de la musique ? "FZ:OZ" capte avant tout une ambiance. Il nous plonge au beau milieu de la foule, et même si la qualité de l'enregistrement n'est pas optimale sur toutes les plages, on ne regrette jamais le gros billet brun que l'on a donné pour se procurer l'objet. "FZ:OZ" demeure un superbe témoignage (qui en appelle d'autres ?) et qui comblera d'aise les amateurs confirmés. Toutefois, vu les dépenses consenties, je ne recommanderais pas cet achat à tout le monde. À moins, bien sûr, que vous parveniez à mettre la main dessus en chinant chez votre disquaire d'occasion préféré.

note       Publiée le samedi 10 mai 2003

partagez 'FZ/OZ' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "FZ/OZ"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "FZ/OZ".

ajoutez une note sur : "FZ/OZ"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "FZ/OZ".

ajoutez un commentaire sur : "FZ/OZ"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "FZ/OZ".

spock27 › samedi 19 juillet 2008 - 14:19  message privé !
faudrait déjà mettre la main dessus moi, je ne l'ai jamais vu nulle part, dsl en plus, les commentaires infra ne donnent pas vraiment envie et comme tu le dis, PROG, on a déjà assez affaire pour acheter tout les disques réalisés de son vivant. c'est mon voeu le plus cher et c'est juste une question de fric, sinon, j'achèterais tout d'ailleurs, même la première période des MOTHERS que je déteste d'ailleurs, cet humour débile, ça passe pas, mais la musique sauve le reste, une fois que Zappa joue disons solo + groupe si je puis dire, j'approuve mais j'ai réellement envie d'avoir tous les albums. doit y en avoir 50 ou 60, lol alain
JM.33 › lundi 23 octobre 2006 - 20:11  message privé !
Contrairement aux habitudes Zappiennes, il s'agit du concert du 20 janvier 1976 à Sidney et non divers titres de divers concerts. Le répertoire est bon et varié, mais l'interprétation laisse un peu à désirer, surtout à cause d'un manque de cohésion et d'un Roy Estrada pas à la hauteur, surtout avec Bozzio aux drums. Pour le témoignage d'une époque et d'un concert en son intégralité comme si on y était !
Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 13 février 2006 - 18:23  message privé !
je comprend pas pourquoi cet album est considere comme bootleg alors que ce n'est pas le cas avec the lost episodes ou autres du meme genre...