Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › The grand wazoo

Frank Zappa › The grand wazoo

5 titres - 37:03 min

  • 1/ The Grand Wazoo (13:20)
  • 2/ For Calvin and His Next Two Hitch-Hikers (6:06)
  • 3/ Cletus Awreetus Awrightus (2:57)
  • 4/ Eat That Question (6:42)
  • 5/ Blessed Relief (8:00)

enregistrement

Paramount Studio, Los Angeles, USA, 1972

line up

Mike Altschul (instruments à vent), Bill Byers (trombone), George Duke (piano électrique, chant), Aynsley Dunbar (batterie), Tony Duran (guitare bottle neck), Erroneous (basse), Alan Estes (percussion), Janet Ferguson (chant), Joanne Macnabb (instruments à vent), Sal Marquez (trompette), Malcolm Macnabb (trombone), Joel Peskin (instruments à vent), Don Preston (claviers), John Rotella (Johnnny Rotella) (instruments à vent), Kenny Shroyer (Ken Shroyer) (trombone), Ernie Tack (trombone), Ernie Watts (flûte, saxophones alto et ténor), Frank Zappa (guitare, voix), Bob Zimmitti (percussions), Earl Dumler (instruments à vents), Tony Ortega (instruments à vents), Chunky (chant), Fred Jackson (instruments à vents), Lee Clement (percussions)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
rock
Styles personnels
jazz rock

Au milieu de l'année 1972, Zappa retrouve l'usage de ses deux jambes et s'empresse de les prendre à son cou pour constituer au plus vite un autre de ses projets les plus fous ; partant sur les bases du Hot Rats Ensemble, il crée le Grand Wazoo Orchestra avec lequel il part tout de suite en tournée et où l'on retrouve une vingtaine de musiciens émérites. C'est le véhicule idéal pour Zappa qui, plus que jamais, révèle ses talents de compositeurs, au travers de l'interprétation de son matériel le plus tarabiscoté, écrit pendant sa longue période d'immobilité. Hélas, le public et les critiques ne voient pas d'un bon œil les performances de ce large ensemble, le public rock lui reprochant de s'éloigner dans des digressions trop jazz, alors que le public jazz snobe cette musique hybride qui, pour eux, n'a rien de jazz ! Zappa tente toutefois de corriger le tir en élaguant quelque peu sa formation. Mais rien n'y fait. Avant qu'il ne soit trop tard, et motivé prioritairement par les frais élevés qu'il risquait vite de n'être plus à même d'assurer, il arrête les frais et décide de rentrer en studio pour immortaliser ce qui est en fait une des trois pièces maîtresses de la carrière du bonhomme. L'inégalable richesse des arrangements et la multitude des instruments utilisés ici servent à la narration par le son d'une trame scénaristique lyrique et onirique unique au concept fulgurant ; la bataille entre l'orchestre du Grand Wazoo et les Médiocrates qui veulent occuper le territoire en y distillant leur musique nullissime, comme l'illustre superbement, une fois encore, la pochette signée Cal Schenkel. Le discours de Zappa ne fut peut-être jamais à ce point intellectualisé, mais il faut être sourd pour ne pas se prosterner devant cet impressionnant résultat, les pièces les plus accessibles - mais pas le moins du monde les moins méritantes - étant le jazzy funky "Eat that Question" à la mélodie imparable, et "Blessed Relief", coda émouvant et poignant. "The Grand Wazoo" ne se contente pas d'être grand ; il est monumental.

note       Publiée le jeudi 25 avril 2002

partagez 'The grand wazoo' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The grand wazoo"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The grand wazoo".

ajoutez une note sur : "The grand wazoo"

Note moyenne :        38 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The grand wazoo".

ajoutez un commentaire sur : "The grand wazoo"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The grand wazoo".

Dun23 › vendredi 31 juillet 2015 - 11:21  message privé !

Nan mais le riff de Eat that question, si c'est pas de la tuerie, hein, qu'est ce que c'est?
Sinon, peut être sa première interview: https://www.youtube.com/watch?v=1MewcnFl_6Y

SEN › mardi 6 août 2013 - 22:24  message privé !

J'suis tombé sur cette vidéo présentée comme la dernière interview de Zappa sur YouTube qui m'a presque foutu les larmes aux yeux tellement il semble proche de la mort... Quand on a connu le Zappa affable, grotesque et loufoque ça fout un sacré coup dans la gueule : http://www.youtube.com/watch?v=LxefFrh99k8

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 6 août 2013 - 13:00  message privé !

George Duke est mort hier

Baobabaobab › lundi 26 novembre 2012 - 18:38  message privé !

Un des disques qui a eu le plus de facilité à s’immiscer dans ma mémoire auditive. Cet album est comme une marque au fer-rouge dont la cicatrice se ré-ouvre parfois, nous laissant cois devant des notes qui re-jaillissent d'elles-même de nos neurones tous frétillants de plaisir à l'idée d'être aussi magnifiquement titillés... Meilleur que "Hot rats"? Je ne sais pas. Plus frappant ? Ça ne fait aucun doute...

Note donnée au disque :       
SEN › vendredi 2 décembre 2011 - 00:18  message privé !

On peut même former une trilogie avec HOT RATS, WAKA JAWAKA & THE GRAND WAZOO ! Je crois même qu'ils étaient vendu ensemble à une période !

Note donnée au disque :