Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › You can't do that on stage anymore (volume 4)

Frank Zappa › You can't do that on stage anymore (volume 4)

34 titres - 134:03 min

  • 1/ Little Rubber Girl (2:57) - 2/ Stick Together (2:04) - 3/ My Guitar Wants to Kill Your Mama (3:20) - 4/ Willie the Pimp (2:07) - 5/ Montana (5:47) - 6/ Brown Moses (2:38) - 7/ The Evil Prince (7:13) - 8/ Approximate (1:49) - 9/ Love of My Life (1:58) - 10/ Let's Move to Cleveland (7:11) - 11/ You Call That Music? (4:07) - 12/ Pound for a Brown (6:30) - 13/ The Black Page (5:15) - 14/ Take Me Out to the Ball Game (3:02) - 15/ Filthy Habits (5:40) - 16/ The Torture Never Stops (9:15) - 17/ Church Chat (2:00) - 18/ Stevie's Spanking (10:51) - 19/ Outside Now (6:10) -20/ Disco Boy (3:00) - 21/ Teen Age Wind (1:54) - 22/ Truck Driver Divorce (4:47) - 23/ Florentine Pogen (5:10) - 24/ Tiny Sick Tears (4:30) - 25/ Smell My Beard (4:30) - 26/ The Booger Man (2:47) - 27/ Carolina Hard Core Ecstasy (6:28) - 28/ Are You Upset? (1:29) - 29/ Little Girl of Mine (1:41) - 30/ The Closer You Are (2:05) - 31/ Johnny Darling (0:52) - 32/ No No Cherry (1:26) - 33/ The Man from Utopia Meets Mary Lou (1:16) - 34/ Mary Lou (2:14)

enregistrement

Florilège des performances publiques des Mothers of Invention, de 1968 à 1984

line up

Frank Zappa (guitare, chant), et ses différentes versions des Mothers of Invention

chronique

Styles
rock
pop

Bien que se voulant plus varié que ses deux volumes précédents, l'accent est encore mis sur la formation 1984 des Mothers pour ce quatrième volume, représentée en masse (près de quinze morceaux). Outre les versions inédites de "The Evil Prince", bien supérieure à celle que l'on peut entendre sur "Thing Fish", et "Let's Move to Cleveland" avec la participation exceptionnelle du saxophoniste free, Archie Shepp, l'intérêt principal de cette nouvelle livraison semble être historique ; d'abord, avec le très musique concrète, "You Call that Music ?" de 1969, en compagnie du vibraphoniste David Samuels, mais ensuite, et surtout, la toute première prestation en concert de "The Torture Never Stops", cheval de bataille du Zappa post-77, et destiné au départ à Captain Beefheart qui nous en donne ici son interprétation toute personnelle : un blues rugueux et entêtant qui, loin d'être essentiel, séduira à coup sûr les archéologues zappophiles qui se seront penchés sur le phénomène, histoire d'en déceler les moindres mystères.

note       Publiée le jeudi 25 avril 2002

partagez 'You can't do that on stage anymore (volume 4)' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "You can't do that on stage anymore (volume 4)"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "You can't do that on stage anymore (volume 4)".

ajoutez une note sur : "You can't do that on stage anymore (volume 4)"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "You can't do that on stage anymore (volume 4)".

ajoutez un commentaire sur : "You can't do that on stage anymore (volume 4)"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "You can't do that on stage anymore (volume 4)".

kranakov › jeudi 7 février 2013 - 11:35  message privé !

Pas si mal en fait - je le préfère clairement au volume 3 ("Sharleena" excepté) parce que plutôt varié. Retour des pièces longues, répertoire plus éclectiques et quelques perles historiques. Et ce medley doo wop est brillant...

Note donnée au disque :       
Soup › dimanche 3 décembre 2006 - 02:40  message privé !
Moins bien que les autres celui là. Ya en effet l'assez accrocheur The Evil Prince et le joli passage d'Archie Shepp qui font plaisir, mais le reste ne m'a pas paru très emballant.
Note donnée au disque :