Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDMiles Davis › Relaxin' with the Miles Davis quintet

Miles Davis › Relaxin' with the Miles Davis quintet

6 titres - 36:13 min

  • 1/ If I Were a Bell (8:20)
  • 2/ You're My Everything (5:21)
  • 3/ I Could Write a Book (5:12)
  • 4/ Oleo (6:30)
  • 5/ It Could Happen to You (6:38)
  • 6/ Woody 'N You (5:02)

enregistrement

Van Gelder Studios, Hackensack, New Jersey, USA, 11 mai - 26 octobre 1956

line up

Paul Chambers (contrebasse), John Coltrane (saxophone ténor), Miles Davis (trompette), Red Garland (piano), Philly Joe Jones (batterie)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
hard bop

Ce deuxième volume des dernières sessions Prestige 1956 est plus généreux en titre que son prédécesseur, mais il ne faut pas perdre de vue que c'est un choix esthétique, le résultat d'un tri, d'une mise en forme à partir d'un matériau qui, dans sa grande majorité, n'a presque jamais nécessité d'autres prises. Des instantanés. Des fragments d'éternité. Pas de tricherie. Même les dialogues entre les musiciens et les ingénieurs du son entre les prises sont conservés. La vraie révolution est plus en rapport avec le fond qu'avec la forme. Le quintette de Miles Davis joue tout simplement sans filet. Ainsi, ce que nous donnent à entendre "Cookin'", "Relaxin'", "Workin'" et "Steamin'", c'est un groupe complètement décomplexé, à l'outrageante aisance et à qui tout réussit. De ce tir groupé exclusivement constitué cette fois de standards, ce sont plus particulièrement les pièces les plus langoureuses que les musiciens subliment à force de les dépouiller du superflu pour n'en garder que la substantifique moëlle. "It Could Happen to You", mais surtout "You're My Everything", sont les premiers bénéficiaires de ce bain de jouvence. Dans un certain sens, le titre de l'album est un leurre puisque les autres pièces de cette collection s'abandonnent à un bop au swing redoutable, une forme de hard bop avant la lettre. Néanmoins, il reste difficile de privilégier un disque plutôt qu'un autre. Ils véhiculent tous la même atmosphère, et quoi de plus normal puisqu'ils sont issus des mêmes sessions d'enregistrements. Un bel argument mercantile pour vous pousser à les acheter tous les quatre d'un seul coup. Sachez toutefois que si vous consentez à ce sacrifice, c'est presque d'une page d'histoire dont vous allez ainsi vous porter acquéreur. Un jazz bien trop pépère et vieillot pour ceux encore trop étrangers, voire insensibles, à cette esthétique, mais de véritables bijoux que l'on appréciera à leur juste valeur, en temps et en heure, comme toute bonne bouteille de vin qui se respecte.

note       Publiée le mercredi 3 décembre 2003

partagez 'Relaxin' with the Miles Davis quintet' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Relaxin' with the Miles Davis quintet"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Relaxin' with the Miles Davis quintet".

ajoutez une note sur : "Relaxin' with the Miles Davis quintet"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Relaxin' with the Miles Davis quintet".

ajoutez un commentaire sur : "Relaxin' with the Miles Davis quintet"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Relaxin' with the Miles Davis quintet".