Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › Uncle Meat

Frank Zappa › Uncle Meat

31 titres - 120:25 min

  • 1/ Uncle Meat Main Title Theme (1:56) - 2/ The Voice of Cheese (0:26) - 3/ Nine Types of Industrial Pollution (6:00) - 4/ Zolar Czakl (0:54) - 5/ Dog Breath, in the Year of the Plague (3:59) - 6/ The Legend of the Golden Arches (3:28) - 7/ Louie Louie (2:19) - 8/ The Dog Breath Variations (1:48) - 9/ Sleeping in a Jar (0:50) - 10/ Our Bizarre Relationship (1:05) - 11/ The Uncle Meat Variations (4:46) - 12/ Electric Aunt Jemima (1:46) - 13/ Prelude to King Kong (3:38) - 14/ God Bless America (1:10) - 15/ A Pound for a Brown on the Bus (1:29) - 16/ Ian Underwood Whips It Out (5:05) - 17/ Mr.Green Genes (3:14) - 18/ We Can Shoot You (2:03) - 19/ If We'd All Been Living in California... (1:14) - 20/ The Air (2:57) - 21/ Project X (4:48) - 22/ Cruising for Burgers (2:18) - 23/ Uncle Meat Film Excerpt, Pt. 1 (37:34) - 24/ Tengo Na Minchia Tanta (3:46) - 25/ Uncle Meat Film Excerpt, Pt. 2 (3:50) - 26/ King Kong Itself (0:49) - 27/ King Kong II (1:21) - 28/ King Kong III (1:44) - 29/ King Kong IV (6:17) - 30/ King Kong V (0:34) - 31/ King Kong VI (7:24)

enregistrement

octobre 1967 - février 1968

line up

Jimmy Carl Black (batterie), Ray Collins (chant), Roy Estrada (basse), Bunk Gardner (piccolo, flûte, clarinette, saxophones), Billy Mundi (batterie), Don Preston (piano électrique), Jim "motorhead" Sherwood (saxophone ténor, tambourin), Arthur Dyre Tripp Iii (batterie, marimba, xylophone, percussions), Ian Underwood (orgue, piano, clavecin, céleste, saxophone alto), Ruth Underwood (Ryth Romanoff) (marimba, vibraphone), Frank Zappa (guitare, voix, percussion)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité - le deuxième disque propose des extraits du film et une version de "King Kong" en concert

chronique

Styles
jazz
rock
pop
Styles personnels
fusion

"Uncle Meat" est un des disques les plus authentiques de Zappa, mais aussi une étape charnière ; le conflit qui l'opposait à MGM auquel il proposa un projet ambitieux toujours rejeté (résumer l'histoire des Mothers en douze disques !) s'envenime, le label gardant de plus les droits d'exclusivité sur les albums déjà parus à la grande colère de Zappa qui claque donc la porte. Ce projet, il va le soumettre à la Warner sous une version édulcorée, sans pouvoir pour autant terminer le film qu'il désirait publier en parallèle, faute d'argent. C'est ainsi qu' "Uncle Meat" voit le jour. Imposant et impressionnant à beaucoup d'égards, il confirme la voie ouverte par "Lumpy Gravy" deux ans plus tôt mais pris, à présent, à bras le corps, par les membres qui constituent le corpus du Mothers actuel, fruit d'incessants changements de personnel. Ainsi, on retrouve ici les premières traces de la sublimissime Ruth Rumanoff (future épouse de Ian Underwood) aux percussions qui, de sa marque indélébile, va apporter à la musique de Frank Zappa une dimension unique. Le "Main Title Theme" en ouverture scelle le sort de ceux qui veulent se pencher sur cette nouvelle évolution dans la carrière d'un groupe qui va se plier aux exigences d'un Zappa qui s'affirme de plus en plus en tant que compositeur de grand talent. Constitué dans sa majorité de piécettes courtes mais bourrées d'innovations rythmiques, l'album trouve encore de la place pour caser leur sens parodique ("Electric Aunt Jemina"), alors que son travail d'arrangeur atteint des paroxysmes de raffinement inégalé en multipliant et en affinant ses techniques studio (en faisant varier la vitesse des bandes magnétiques par exemple) qui annoncent déjà son prochain chef-d'œuvre, "Hot Rats". Outre quelques incartades sous forme de dialogues, et la présence d'un extrait des chutes du film que Zappa voulait réaliser pour sa réédition cd, "Uncle Meat" illustre également la tendance free jazz et jazz rock dans laquelle le groupe semble s'engouffrer peu à peu ("Ian Underwood Whips it Out" et la prodigieuse suite "King Kong"). Encore une fois, un disque essentiel dans la carrière du bonhomme, rendu un peu plus difficile à ingérer par la présence de longues plages en extra, mais qui nécessite une connaissance au préalable de son univers avant de pouvoir en savourer la substantifique moëlle.

note       Publiée le jeudi 25 avril 2002

partagez 'Uncle Meat' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Uncle Meat"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Uncle Meat".

ajoutez une note sur : "Uncle Meat"

Note moyenne :        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Uncle Meat".

ajoutez un commentaire sur : "Uncle Meat"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Uncle Meat".

stankey › lundi 24 février 2014 - 20:13  message privé !

Owned, comme tous les meilleurs albums de ce génie. Émerveillé par cette musique riche qui part en tous sens depuis l'age tendre, ça forge le oreilles des hommes :)
Mais je ne conseillerai pas la découverte de la discographie par celui ci :)

Note donnée au disque :       
fonfongre › lundi 24 février 2014 - 20:11  message privé !

Moi j'ai zappé tout Zappa

Batwings › lundi 24 février 2014 - 20:09  message privé !

Kronh a mis un six ? Wow. Je l'ai même pas écouté celui-là. Ça doit s'trouver, ça doit s'trouver...

Kronh › lundi 24 février 2014 - 20:02  message privé !

Le six je me le réserve pour celui-ci uniquement, son travail le plus grand et ambitieux, mais la totalité de ce qu'il à sorti sous l'appellation "The Mothers of Invention" (et rien d'autre à mon avis) est de l'ordre du pur chef d'oeuvre.

Note donnée au disque :       
karaboudjan › lundi 24 février 2014 - 19:48  message privé !

Ça va être chaud, parce que des 6 boules chez Zappa il y en a quand même beaucoup ! Mais de fait, je trouve celui-là, que je n'avais pas écouté depuis longtemps, absolument exceptionnel...

Note donnée au disque :